dimanche 3 avril 2016

ON POURRAIT

On pourrait s’attacherà ce qui n’est qu’à peine,frémissements miragesmurmure d’écumecreux d’arbre mortcouleurs des âmes.On le pourrait.On pourrait étreindrele fragileéphémères papillons de neigebaiser d’un fruit pulpeuxmousses embuéespoint de mer oùle vent s’arrête…On est à l’écoutedes mots pulsantsbalbutiements d’une première foistoujours espéréetoujours rêvée.On marche seulobstinémentdérapant de leurresen faux-semblants.Note jaune grinçantela lie des jours videsle monde en fricheset ce temps qui manque pourtantpour saisir palper... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

samedi 2 avril 2016

LOIN DE TOUS RIVAGES...Extrait

Pour Josiane Là.Des ruines se lamentent dans un langage déjà d'autrefois." Païs. "Là, et les pierres, face au ciel, depuis hier, depuis toujours.Présence, absence.Entre le tremblement de terre et la pétrification, l'aveugle éboulis des murs se répand sur nos mémoires.Là.Pierres à jamais...Colonnes brisées, vestiges...Pierres de boue recouvertes, livrées à l'oubli, aux " fadarellos " qui peuplent désormais la campagne.Là, et les heures accumulées.Et le silence.Et le silence en feu aux abords de midi.Blanches, les heures révèlent sur... [Lire la suite]
samedi 12 mars 2016

LE BOIS DE VINCENNES...Extrait

En été, le crépuscule est beau dans cette partie sauvage du bois ; là où la terre se creuse entre deux vagues vertes. L’eau s’écoule. Les vagues glissent. Des têtes transparentes de serpents, souples et cristallines, aux lumières du couchant. L’eau du bassin s’élève et redescend telle une poitrine, unissant en elle le miroir du ciel et les images des arbres alentour. Des larves s’agitent, frémissent sous l’écume. Sur la rive, une feuille de l’automne passé regarde, couleur de cendre, fine comme la dentelle de soie d’une femme.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 5 mars 2016

L'INVISIBLE

On dit de l’invisible qu’il se lit au bout de chaque souffle sans connaître pourtant le vertige qui le vit naître on dit de l’invisible qu’il sommeille auprès des phrases pour réchauffer les arbres et le désir de tous les vents on dit de l’invisible qu’il s’approche du silence pour que s’accorde avec lenteur la symphonie de son mystère et de nos âmes.   .   PIERRE WARRANT   .   Oeuvre Alexey Golubev
Posté par emmila à 23:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 27 février 2016

VERHAEREN

Lassé des mots, lassé des livres,Qui tiédissent la volonté,Je cherche, au fond de ma fierté,L'acte qui sauve et qui délivre.La vie, elle est là-bas, violente et féconde,Qui mord, à galops fous, les grands chemins du monde.Dans le tumulte et la poussière,Les forts se sont pendus à sa crinièreEt, soulevés par elle et par ses bonds,De prodige en prodige,Ils ont gravi, à travers pluie et vent, les montsDes audaces et des vertiges.L'action !J'en sais qui la dressent dans l'airTragiquement, sur ciel d'orage,Avec des bras en sang et des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
jeudi 25 février 2016

CRIS DE TERRE

Je fais nuit haut comme les astres entre les jambes nues des pétales du soir volées par la pluie au hasard des chemins modulées par la flûte antique pour leur soeur apparue sans ombre et sans détour J’appuie ma main au gouvernail de mes vaisseaux d’amour sur la vitre d’écume et de mer allégée et son silence traversé d’un cri de cor pour les ondines Les toits dans la marée se meurent sursaut sur la couche blanche pour marquer l’heure et puis tout penche en le repos pour l’oubli de la vieille semaine et la ville est ce fantôme en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 21 février 2016

ECAILLES

Mort où tant de vie s'égare de nos faibles yeux abandonnée. Torrent tu nous étonnes étincelant et boueux de bouche en bouche le doux et l'amer cailloux et bois achevés repris. Ces photos floues que le temps a bougées. La lumière se cherche sur nos mains et soudain tout est plume neige neige — Le même vent traîné dans le feu la même nuit avec la même texture de branches d'un bonheur inavoué. La même croissance dans les gestes et reffeuillement des mains sur la peau trouées soudaines dans les formes quand l'espace nous entend — Nous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mercredi 17 février 2016

LA PRISON DU CIEL

N'être pas mêmetrace de sa pensée− ce désespoir d'avoirdépensé son dernier nuage − Seulementle sujet d'une biographieentre fable & aveucherchant un verbe de passageune occasion d'appareillerpour aller fonder l'Acropolede quelques volées de vocables& d'oiseaux mangeurs de soleils * Naître en prenant le temps l'espacecomme on prend un train pour ailleurspour des vergers comme des pagesd'abeilles butinant le blancquand l'allégresse des enfantssurgit de la légende fraîchedu linge qui gifle le vent * Le sens de quel... [Lire la suite]
mardi 16 février 2016

PLEINE LUNE

Pleine lune dans un ciel vide que rien n’habite hors l’effroi pas même le cri des grands oiseaux précipités dans le puits de la nuit pleine lune car si n’était un peu de sang pour farder l’aube qui rosirait le sourire contraint du matin pleine lune et sa douceur pour éclairer les choses tout ce qu’il nous reste chemins de traverse pour mieux tricher soleils factices enfouis dans le sommeil cherché en vain pleine lune et sa lumière rousse pour allumer nos yeux encore quand nous nous souviendrons de l’amour pleine lune juste un peu que... [Lire la suite]
mardi 9 février 2016

VISAGES

Visages exilésFigés sous l'onde brûlante Des souffrances anonymes.Visages anonymesdes peuples sans nom,La terre en bandoulière,Errant sur les routes sauvages de l'exil.Visages sauvagesau silence troublantFigés dans la mare honteusedu « silence, on tue ! » des génocides programmésdes hordes barbares du millénaire naissant.Visages silencieuxQui cherchent, inlassables,dans l'obscurité des nuits aveugles,Les tentes fauves de l'espoir.Visages fauvesaux bouches condamnéespar l'impunitéAu silence.Visages silencieux des catacombes Ensevelis... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,