dimanche 30 décembre 2018

LA GRANDE FUGUE...HOMMAGE A UNE AMIE DISPARUE EN 2018...GHYSLAINE LELOUP

  Pas de faste dans les ombelles portées hautPas d’exubérance dans l’éparpillement des fleursVéronique, narcisses, œillets et asphodèlesDu blanc du rose du bleu du jauneComme on dit le pain et le vinSans nuances pour blesser leur candeur   C’est de l’origine parcourant tes recoinsUn cri brusquement doréQui se cogne aux paroisPuis s’éteint dans des mots élimésIl faudrait des paroles semblables aux fleursAvec leurs principes avec leurs parfums   Le vent prend corps dans l’herbe hauteMais nousQui nous consolera de la... [Lire la suite]

dimanche 30 décembre 2018

LE SOUFFLE ET LA SEVE...Extrait - HOMMAGE A UN AMI DISPARU EN 2018...BRUNO ODILE

  Ce matin, la vitalité de la beauté me communique son désir d’élévation. Feuilles d’automne tombées dans le miroir des saisons, je vous aime fringantes et craquantes lorsque le pas du marcheur vous écrase. La rosée toute nue s’adosse aux premières lueurs du jour et le mur sur lequel je m’appuie se repeint à la clarté des ombres traînantes. L’esthétisme a le goût des rencontres. Pour lui, la solitude n’est pas un lieu privilégié, au contraire elle s’accapare l’objet même du beau pour le couvrir de toutes nos zizanies... [Lire la suite]
samedi 29 décembre 2018

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait

Des cartons entassés A l'entrée de la demeure de naguèreLogis des gens d'autrefois Que nous étions Que nous avons abandonné Chacun de son côtéDe lasse guerre Une maison de brins de paille Un taudis de miteux fragments d'air Où tu passais en coup de ventLa paillasse de tes nuits L'adresse de mes levants Il n'en reste rien aujourd'hui Qu'un trou de mémoire Une pagaille de mots Tombés sur le champ de bataille Un seuil sur le vide Une fenêtre suspendue à un souffleSous... [Lire la suite]
vendredi 28 décembre 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

A ma mère, ma fille Vincia, mes petites-filles Mila, Emma, Lorelei . J’ai agrandi en moi les sillons du silencePour y planter profond les pousses de la joie ;Je ne contemple plus les arbres du dehors,Je les fais croître en moi dans le don désarmé ;Le poème creuse au loin ses racines de vie,Il me suffit d’un rien, d’être là, d’espérer ;Même si j’ai mal au vent, aux marées, aux sillages,Je cueille avec ferveur les bourgeons de l’année ;Demeurer sans compter élargit mes feuillages,Je veille avec le souffle la sève de l’été.   ... [Lire la suite]
jeudi 20 décembre 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Insuffler la joie,Serait-ce si difficileQuand le silence nous couvreDe son étoffe de tendresse ? Accueillir l’enfant,Serait-ce donc impossibleQuand le feu craque en nousD’une folle étincelle ? Délivrer l’amourDe ses chaînes rouillées,Ne serait-ce pas enfinNaissance à notre portée ? Nous laissant porterDans la nuit des origines,Ne célébrerions-nous pasL’étoile qui nous est confiée ? Est-ce ange ou légendeCe geste qui nous relève,Ce Oui qui nous visite,Cette lueur d’humanité ? Chacun dans nos... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 6 décembre 2018

NUIT CHORALE, LE SOLEIL SOUS LES PAUPIERES...Extrait

A la mémoire de Ghyslaine Leloup, décédée le 5 décembre 2018    .   A la rose de Desnos .Et la plage se fait et se défaitCoquilles, étoiles, varechsÉcriture et réécriture illimitéeDe la matrice du mondeEt un autre paysage affleureBoues, ferraille, bétonDébris gris brun rouilleDe l’histoire des hommesTemps fixe lumière globaleEt ce silence que la marée ponctueEt ce ciel que tracent les oiseauxTa verticale contrant le ventL’écran de tes penséesTu es aveugle quand tout se révèle sur le sableNe pas poser de... [Lire la suite]

dimanche 2 décembre 2018

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait

Dans la maison déserteviendrait danser la neigetout un peuple d'oiseaux blancs à rimer du feu de l'hiverune plume s'envolerait et ce seraittout l'or du monde soeur-étoile la neigetout un peuple d'oiseaux blancsà palpiter du feu de l'hiverviendrait danser la neigecomme en pays d'enfance les elfes et les fées illuminer la nuit allumeraient un feupour endormir la peineet brûler le silence.   .     ANNE MARGUERITE MILLELIRI     .   Oeuvre Camille Garoche  " Fox's... [Lire la suite]
lundi 26 novembre 2018

L'ALPE...

Il suffit de si peu…. Une journée idéale à l’Alpe. Rien qu’une journée. Je ne sais pas, un jour de juin, par exemple. Elle commencerait par un lever à l’aube. L’anfractuosité du volet dirait le temps qui s’annonce. Forcément, il ferait beau. On le verrait à la densité de l’éclaircie qui envahit la chambre. On se lèverait, on irait vers le café. L’arôme de l’enfance, le bol de la mère ébréché. Souvenir de chocolat chaud avant le sentier gelé de l’école du hameau. On se rendrait au village à pied. On goûterait aux taillis les senteurs... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 21 novembre 2018

MATINALES...Extrait

"Ecrire c'est entrer en silence, parler à voix basse pour quelques-uns qui entrent en silence avec vous parce qu'ils reconnaissent une voix qui monte du fond d'eux-mêmes. Il existe une race d'hommes, voyez-vous, qui vous est accordée. L'un est écrivain, l'autre lecteur, qu'importe ! Ils sont branchés sur le même courant, par-delà les idées et opinions. Si tant d'êtres humains vivent selon les apparences et s'épuisent au théâtre, c'est afin de fermer le puits des abîmes. Car si la voix immémoriale murmurait encore ils ne pourraient... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mercredi 21 novembre 2018

MA PART DE L'ÊTRE

J’ai un message dans la tête. C’est une lettre d’amour. Leurs destinataires ne me sont pas tous connus mais je les sens vibrer comme des feuilles dans le noir. Ils forment une petite communauté qui parle mille langues. Chacun pourtant se comprend car chacun connaît par cœur la syntaxe commune du silence. C’est elle qui nous unit dans quelques barriques d’ivresse qui roulent au milieu de l’éternité. Je leur envoie chaque soir un peu du parfum de mes vignes. Celui d’un vin d’adolescence qui n’a pas pris une ride. Je vous envoie des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,