jeudi 6 décembre 2018

NUIT CHORALE, LE SOLEIL SOUS LES PAUPIERES...Extrait

A la mémoire de Ghyslaine Leloup, décédée le 5 décembre 2018    .   A la rose de Desnos .Et la plage se fait et se défaitCoquilles, étoiles, varechsÉcriture et réécriture illimitéeDe la matrice du mondeEt un autre paysage affleureBoues, ferraille, bétonDébris gris brun rouilleDe l’histoire des hommesTemps fixe lumière globaleEt ce silence que la marée ponctueEt ce ciel que tracent les oiseauxTa verticale contrant le ventL’écran de tes penséesTu es aveugle quand tout se révèle sur le sableNe pas poser de... [Lire la suite]

mercredi 28 novembre 2018

VANESSA PARADIS - CES MOTS SIMPLES

J'ai quelques mots à te direDes mots simples à te direOn les entend souventDans les films chez les gensJ'ai déjà dit ces mots simplesOn y croyant ou en feinteLa première fois enfantÀ moi-même de temps en tempsCes mots simplesPour te les direJe voudrais que tout soupirDisparaisse dans ce ventQue l'hiver soit aux amantsJe voudrais pour dire ces motsAvoir inventé ces motsQu'on me les dise chaque foisEn ne pensant qu'à toiTout simplement dire ces motsIl faut renaître de sa peauOublier qu'on fut avantPour d'autres un peu tremblantsCes mots... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 24 août 2018

C'EST A DIRE...Extrait

Ainsi me suis-je mis à aimer ce qui était propulsédans ce mondehors de l’écritureLe petit jour dans les îlesUn simple oiseau revenu transfiguré de sa migration.Il suffisait d’une barqueIl suffisait de ça.   ...   sivasteétait le mystère de la viesiprofondel’anxiétéqu’ellevéhiculaitquepresque sans raisonnous demeurions émotifssans raison ai-je ditsimplementcomme des âmes singulièresdoutant de toutsurtout d’elles-mêmesainsi se faufilaient les anssi profond étant notre étrange désir de vivre   ...   . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
mardi 30 janvier 2018

LES MOYENS D'EXISTENCE, ANTHOLOGIE...Extrait

Il faudrait être encore plus simple,Si simple que l'on puisse entrerDans la simplicité du vent,Du soleil poussiéreuxDu linge qui pantèle sur la corde sans se plaindre.Il n'y a pas de désespoir dans le monde,Ni d'espoir.Il n'y a que la simplicité du vent,Du soleil,Du linge,De la corde ;Il n'y a que la simplicité de l'eau,Ses vergetures d'accouchée;Il n'y a que l'eau,Le caillou,Le simple nécessité de brûler et de mourir.Il faudrait pouvoir entrer sans frémirDans les chosesComme les choses,Entrent dans les choses.   .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 2 décembre 2017

LORAND GASPAR...Extrait

... comprendre vraiment ce qu’est être icinuage, martinet, homme ou caillou —c’est ainsi dans les moments les plus simplesque le dire s’enracine en son vivre —puisse la saveur du jour dans la gorgeportée par l’ouverture trouvée,pour d’autres parmi les herbes renaître -   .   LORAND GASPAR   .     Oeuvre Serge Fiorio http://www.sergefiorio.canalblog.com  
Posté par emmila à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 2 juin 2016

A YVES HEURTE

Le mot frère existe-t-il    Sans qu'on l'habille d'un drapeau ?    J'appelle camarade    Le pain nu sur la table    Où chacun prend sa croûte.    Les étoiles sont mes sœurs.    Les arbres sont mes oncles.    La sève au bout des branches    Nous parle des racines.    Je lis les lignes de la main    Tout au bout d'un moignon.    Tout homme prend naissance   ... [Lire la suite]

jeudi 21 avril 2016

LA CENTAINE D'AMOUR...Extrait

.... " Ces fleurs brusques avec des eaux et des menaces,ce pavillon pris dans les tourments de l’écume,ces rayons de miel et ces récifs incendiairessont devenus la paix de ton sang dans le mien,une couche d’étoiles et bleue comme la nuitet la simplicité sans fin de la tendresse. " .   PABLO NERUDA   .   Oeuvre Peter Mitchev    
Posté par emmila à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 18 novembre 2015

SYMPHONIE DES DROITS DE L'HOMME

Oh ! Mon bel enfant, libre et prisonnier, Prisonnier des contraintes que s'imposent les hommes Et libre de les transcender. N'aie jamais peur du vide, Car c'est le vide qui t'a enfanté. Accroche-toi aux parois lisses et dures de la vie, Accroche tes ongles aux moindres interstices, A la moindre anfractuosité du roc. Ouvre large tes oreilles à l'appel du vent, A la musique du silence, Ouvre tes narines aux odeurs fortes et subtiles des parfums de la terre, De la sueur, de la peau, de tout ce qui vit, Qui exhale, qui respire. Pour que... [Lire la suite]
lundi 24 août 2015

AMOUR DELICE ET ORGUE

Amour délice et orgue pieds nus dans un jardin d'hélices hier j'écrivais pour en arriver au sang aujourd'hui j'écris amour délice et orgue pour en arriver au coeur par le chemin le plus tortueux noueux noué chemin des pierres trouées pour en arriver où nous en sommes pas très loin un peu à gauche de la vertu à droite du crime qui a laissé une large tache de rouille sur nos linges propres tendus au soleil pour en arriver où je me le demande pour en arriver à l'anti-rouille amour délice et orgue ou pour en arriver au coeur tout... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 31 août 2014

LA SIMPLICITE / LA SIMPLICITA

La simplicité c’est se mettre à nu devant les autresEt nous avons tant de difficulté à être vrais avec les autres.Nous avons peur d’être mal compris, de paraître fragiles,de nous retrouver à la merci de ce qui nous fait face.Nous ne nous exposons jamais.Parce qu’il nous manque la force d’être des hommes,celle qui nous fait accepter nos limites,celle qui nous les fait comprendre, en leur donnant du sens et en les transformant en énergie,en force précisément.J’aime la simplicité qui s’accompagne d’humilité.J’aime les clochards.J’aime... [Lire la suite]