lundi 11 mai 2020

LE LIVRE DE LA MEDITATION ET DE LA VIE...Extrait

Vous est-il déjà arrivé – oui, j’en suis sûr – d’avoir la perception soudaine d’un événement, et que, dans cet instant de perception, le problème s’évanouisse ? Le problème a définitivement cessé à l’instant même où vous l’avez perçu. Est-ce que vous comprenez ? Vous avez un problème, alors vous y songez, vous en discutez, vous vous tracassez à son sujet ; vous mettez en œuvre, pour l’appréhender, tous les moyens dont vous disposez dans les limites de votre pensée. Et à la fin, vous dites : « Je ne peux rien faire de plus. » ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 11 mai 2020

AUX ATROCES IMPUNIS

  À ceux qui pansent le cercueil quand c’est le cœur qui saigne,À ceux qui pensent comme on dépense en vendant notre peau,À ceux qui cousent nos paupières avec le fil du discours,À ceux qui cousent des drapeaux et décousent les nids,À ceux qui noient l’amour dans le cours de la Bourse,À ceux qui se saoulent à l’égout des égos,À ceux qui transforment l’espoir en loterie monétaire,Les jardins d’enfants en fabriques à soldats,Et le chant des cigales en grillon du foyer,Aux prophètes du Texas qui se prennent pour Dieu,Aux vendeurs... [Lire la suite]
mercredi 29 avril 2020

POEME POUR UNE PATATE DOUCE

  Il est très tard chez vouspeut-être tropdes experts pêle-mêledes technocrates et des docteurs fousnous embobinent à la chaînedans cette usine aseptiséequ'est devenue notre sociétéNous n'avons rien vu venirpourtant depuis des annéesnous éprouvions les démangeaisonsdu pire à venir chargé de veninsA vos chaînes citoyens!Les morts-vivants creusent des tombespour les vivants traumatisés par la torpeurles gratte papiers s'en donnent à coeur joietandis que bavent les limacesdont on peut suivre la tracepour peu que l'on y prête... [Lire la suite]
Posté par emmila à 06:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 25 avril 2020

LA VIE COURANTE...Extrait

 "Comment ne pas trop patauger dans cette flaque des habitudes ? Comment ne pas laisser échapper la saveur des instants ? Trouver encore des mots pour ce qui est unique ? S'étonner un peu plus chaque jour ? Comme je ne tiens plus à m'expliquer tout ce qui se passe, je me contente d'accompagner, le plus loin possible, ce qui ne fait que couler.Malgré tout, je suis parvenu à me faire à l'idée d'être moi-même, à ne plus m'irriter d'occuper cette place singulière : ma peau, les points cardinaux de mon corps, jeté en ce coin du monde,... [Lire la suite]
mercredi 22 avril 2020

UN DESASTRE

"Un désastre. C’est tout simplement un désastre que vit actuellement la France.Le mot « crise » ne suffit plus à définir la situation présente.La France vit des heures de désillusion aussi profonde que celles qu’elle avait connues en mai 1940. La France pensait avoir le meilleur système de santé du monde, comme elle était convaincue d’avoir la meilleure armée du monde en 1940. Et puis, sous nos yeux, tout s’est effondré à une vitesse inimaginable. On se demandait pourquoi la France avait manqué d’avions efficaces, d’armements modernes... [Lire la suite]
samedi 18 avril 2020

HUMAIN PAS ASSEZ HUMAIN...PHILIPPE TANCELIN

“Je vous le dis : il faut encore porter en soi un chaos, pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante. Je vous le dis : vous portez encore un chaos en vous” F. Nietzsche     . A tant le nommer sans doute ce virus s’usera-t-il demain sans pour autant perdre son usure qui les jours passant ne cesse de gravir les barreaux de l’échelle des taux d‘intérêts économiques divers et variés. Affublé de son substantif « crise » comme la moule à son rocher, on comprend que telle une tique, il ne se détachera pas si... [Lire la suite]

dimanche 5 avril 2020

MARCEL MOREAU...Extraits

Lorsque conditionnés à ne plus se poser de questions sur l'être, ils finissent par ne plus s'en poser que sur l'avoir. Quelque chose en eux de vital, d'essentiel, d'incommensurable, s'est prématurément clos, fermé à l'aventure, est tombé en déshérence. L'homme alors, si ingambe soit-il, porte en lui son poids de mort, jusque dans son espérance de survie. On dirait un atlante soutenant sa propre charge de divorces d'avec lui-même, d'intégrité perdue, de névrose annoncée. Mais c'est trop pour cette charge-là, et il n'a même plus la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 4 mars 2020

DESIR,CORPS, ECRITURE....Extrait

"Comment écrire le désir ? Comment approcher ce qui nous meut, chacun, intrinsèquement, au plus intime de nos vies, sans métaphores, approximation, balbutiement. Comment ne pas cesser d'être à-côté, en-deçà, et ne cesser d'imaginer autour de ce réel introuvable, invérifiable, la vérité de notre corps ? Car le désir c'est d'abord le langage du corps. Une histoire de corps. Son chiffre même, sa passion secrète, sa généalogie. Pas de corps sinon en mal de désir, c'est-à-dire empêché, entravé, mais aussi transporté, aimanté. Et c'est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 23 février 2020

JE M'ENVOIE DES MOTS ...Extrait

Je m’envoie le bleu Klein, l’outre bleu et le lapis lazuli, le bleu de chauffe, les révoltes ouvrières, les congés payés et les vacances à la mer, le turquoise et le polaire bien sur.Je m’envoie ton ciel ardent, tes plages sauvages et celles bondées qui sentent la sueur et l’huile de coco, je m’envoie tes dents blanches entre le baiser et la morsure.Je m’envoie des vers glacés à la pistache, des laits orgeat et grenadine, le lait de mère aussi, les sucettes à l’anis de Serge à pleine bouche et les petites orgies de Pasolini.Je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 20 février 2020

REBELLION...CONVENTION CITOYENNE POUR LE CLIMAT

1000 scientifiques appellent à la rébellion, à l’action et à mettre en œuvre les propositions issues de la Convention Citoyenne pour le Climat   .   " Nous, soussignés, représentons des disciplines et domaines académiques différents. Les vues que nous exprimons ici nous engagent et n’engagent pas les institutions pour lesquelles nous travaillons. Quels que soient nos domaines d’expertise, nous faisons tous le même constat : depuis des décennies, les gouvernements successifs ont été incapables de mettre... [Lire la suite]