mercredi 22 avril 2020

UN DESASTRE

"Un désastre. C’est tout simplement un désastre que vit actuellement la France.Le mot « crise » ne suffit plus à définir la situation présente.La France vit des heures de désillusion aussi profonde que celles qu’elle avait connues en mai 1940. La France pensait avoir le meilleur système de santé du monde, comme elle était convaincue d’avoir la meilleure armée du monde en 1940. Et puis, sous nos yeux, tout s’est effondré à une vitesse inimaginable. On se demandait pourquoi la France avait manqué d’avions efficaces, d’armements modernes... [Lire la suite]

samedi 18 avril 2020

HUMAIN PAS ASSEZ HUMAIN...PHILIPPE TANCELIN

“Je vous le dis : il faut encore porter en soi un chaos, pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante. Je vous le dis : vous portez encore un chaos en vous” F. Nietzsche     . A tant le nommer sans doute ce virus s’usera-t-il demain sans pour autant perdre son usure qui les jours passant ne cesse de gravir les barreaux de l’échelle des taux d‘intérêts économiques divers et variés. Affublé de son substantif « crise » comme la moule à son rocher, on comprend que telle une tique, il ne se détachera pas si... [Lire la suite]
dimanche 5 avril 2020

MARCEL MOREAU...Extraits

Lorsque conditionnés à ne plus se poser de questions sur l'être, ils finissent par ne plus s'en poser que sur l'avoir. Quelque chose en eux de vital, d'essentiel, d'incommensurable, s'est prématurément clos, fermé à l'aventure, est tombé en déshérence. L'homme alors, si ingambe soit-il, porte en lui son poids de mort, jusque dans son espérance de survie. On dirait un atlante soutenant sa propre charge de divorces d'avec lui-même, d'intégrité perdue, de névrose annoncée. Mais c'est trop pour cette charge-là, et il n'a même plus la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 4 mars 2020

DESIR,CORPS, ECRITURE....Extrait

"Comment écrire le désir ? Comment approcher ce qui nous meut, chacun, intrinsèquement, au plus intime de nos vies, sans métaphores, approximation, balbutiement. Comment ne pas cesser d'être à-côté, en-deçà, et ne cesser d'imaginer autour de ce réel introuvable, invérifiable, la vérité de notre corps ? Car le désir c'est d'abord le langage du corps. Une histoire de corps. Son chiffre même, sa passion secrète, sa généalogie. Pas de corps sinon en mal de désir, c'est-à-dire empêché, entravé, mais aussi transporté, aimanté. Et c'est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 23 février 2020

JE M'ENVOIE DES MOTS ...Extrait

Je m’envoie le bleu Klein, l’outre bleu et le lapis lazuli, le bleu de chauffe, les révoltes ouvrières, les congés payés et les vacances à la mer, le turquoise et le polaire bien sur.Je m’envoie ton ciel ardent, tes plages sauvages et celles bondées qui sentent la sueur et l’huile de coco, je m’envoie tes dents blanches entre le baiser et la morsure.Je m’envoie des vers glacés à la pistache, des laits orgeat et grenadine, le lait de mère aussi, les sucettes à l’anis de Serge à pleine bouche et les petites orgies de Pasolini.Je... [Lire la suite]
jeudi 20 février 2020

REBELLION...CONVENTION CITOYENNE POUR LE CLIMAT

1000 scientifiques appellent à la rébellion, à l’action et à mettre en œuvre les propositions issues de la Convention Citoyenne pour le Climat   .   " Nous, soussignés, représentons des disciplines et domaines académiques différents. Les vues que nous exprimons ici nous engagent et n’engagent pas les institutions pour lesquelles nous travaillons. Quels que soient nos domaines d’expertise, nous faisons tous le même constat : depuis des décennies, les gouvernements successifs ont été incapables de mettre... [Lire la suite]

lundi 20 janvier 2020

PATRICK ASPE...Extrait

J'ai lancé l'espace dans le grand ciel du temps qui va, nuages, arbres arborés de ta lumière, à la lisière de ton chemin, mains dans nos mains, à travers les siècles des pierres, des pistes et des instincts, ventres des femmes, sources créations, pulsions, gémissements, floraisons... Et les images en suspension - les encres, les coups de crayon, les calques, et la passion, même les poussières font de la mémoire un univers qui gagne le coeur - compte à rebours -  je prends sur moi, la lune brève, les lèvres... [Lire la suite]
samedi 11 janvier 2020

LA SENSURE OU LA PRIVATION DE SENS...

Bernard Noël, né en 1930, est un poète, écrivain, essayiste et critique d'art, nous l'avons rencontré à la cave littéraire de Villefontaine, où nous lui avons demandé de nous expliquer ce mot SENSURE, qu'il a crée dans les années 1970. En effet ce mot SENSURE nous paraît être un outil utile en 2019 et une arme opérante pour contrer l'injonction déferlante des pouvoirs, qui en plus d'exploiter économiques et socialement les populations des classes moyennes et pauvres veulent les rendre invisibles, veulent leur ôter les mots afin qu'ils... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 27 septembre 2019

POUR UNE NOUVELLE CONSCIENCE PLANETAIRE...Extrait

Il faut cesser de voir l’homme comme un être surnaturel, et abandonner le projet formulé par Descartes, puis par Marx, de conquête et possession de la nature. Ce projet est devenu ridicule à partir du moment où l’on s’est rendu compte que l’immense cosmos, dans son infini, reste hors de notre atteinte. Il est devenu délirant à partir du moment où l’on s’est rendu compte que c’est le devenir prométhéen de la technoscience qui conduit à la ruine de la biosphère et, par là, au suicide de l’humanité. La divinisation de l’homme dans le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 24 septembre 2019

VOUS AVEZ VOLE MES RÊVES....GRETA THUNBERG

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/376663463253853/   .    
Posté par emmila à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,