dimanche 17 juillet 2011

ENSOLEILLE

On entend le bruit de l'eau. Que lave-t-on ainsi dans le ruisseau de solitude? La robe de l'instant est pure de toute tache. Et vaquent au soleil de fin décembre L'écho des neiges,         corde de la vision,                                       gouttes suspendues de l'Heure. La fraîcheur imprègne les briques, ... [Lire la suite]

mardi 5 juillet 2011

DE LA PAUPIERE DE LA NUIT...

La nuit déborde toute de présence. Le fleuve, abreuvant les pieds des trembles, s’enfonce dans les lointains. La vallée pleine de lune et la montagne si lumineuse Que Dieu se fait visible. Nous sommes là sur les hauteurs. Les étendues s’estompent, les surfaces s’éclaircissent Et la vue est plus claire que celle des nuits écoulées. Tes mains m’offrent ce soir Le bouquet vert d’un message. Et tes haleines frissonnantes rayent doucement La porcelaine de l’intimité Tandis que nos pulsations communes se déversent sur les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 23 juin 2011

LES PAS DE L'EAU...Extrait

J'ai bâti une maison à l'autre bout de la nuit.Ici, dans cette maison, je suis tout proche de l'anonymat humide de l'herbe.J'entends le crépitement du souffle du jardin,Le son de l'obscurité lorsqu'elle coule de la feuille,Le grincement de la toux de la lumière derrière l'arbre,L'éternuement de l'eau dans les fissures des pierres,L'égouttement des hirondelles du plafond du printemps,Le battement clair des fenêtres de la solitude qui s'ouvrent et se referment,Le chuchotement pur de l'amour qui change mystérieusement de peau,L'intense... [Lire la suite]
jeudi 14 avril 2011

VOLUME VERT

« Où est la maison de l'ami ? » C'est à l'aube que s'enquit le cavalier.Le ciel fit une pause.Le passant offrit le brin de lumière qu'il avait aux lèvres à l'obscur des sablesPuis du doigt désigna un peuplier et dit :« Avant d’atteindre l'arbre,Il y a une traverse plus verte que le sommeil de DieuOù l'amour est aussi bleu que les plumes de la sincérité.Tu iras jusqu'au bout de ce chemin qui débouche derrière l'adolescence,Puis tu tourneras vers la fleur de la solitude.À deux pas de la fleur,Tu t'arrêteras au pied de l'éternelle... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 18 octobre 2009

OASIS DANS L'INSTANT

Si vous venez me chercher quelque part, Je serai en un lieu nulle part. Derrière ce nulle part, il y a quand même quelque part. Derrière ce nulle part les veines de l'air Sont pleines de chardons qui nous apportent les messages De ces fleurs épanouies sur les confins des terres lointaines. Et le sable porte aussi l'emprunte des chevaux De ces fringuants cavaliers qui ont franchi à l'aube Les hauteurs ivres de l'assomption des fleurs. Derrière ce nulle part, le parasol du désir reste à jamais ouvert : Et quand le souffle de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,