mardi 17 juillet 2018

POESIE VII...Extrait

  Matin d’aurore fraîche lune des grandes fuites je m’éveillais le vent cachait le feu la table beige du bois luisant les herbes hautes dans le pré à jamais l’heure des joies un silence de roses l’escalier, l’évier, libre de son eau un ailleurs qui consume l’absence lente nous imaginons le monde à notre image vertiges des hasards croyons nous aux mêmes légendes, aux ombres rugueuses dans le livre des courbes bleues devant la source   .     PATRICK ASPE     . ... [Lire la suite]

samedi 7 juillet 2018

BRUNO ODILE...Extrait

Nous portons nos enfances jusqu’aux bords ruisselants de nos frontières. Des bouts de fils et de laine blanche tricotent ensemble des longs cordages extravagants. Nos candeurs exhalées dévisagent le monde et tirent la langue aux passants incongrus. Nous portons nos enfances comme le charretier conduit son attelage, se frayant un chemin parmi les ombres et les ravins. Nous détenons dans le regard toute la source de nos magnificences et c’est de ce reflux d’images, tantôt normales, tantôt subliminales, que nous extirpons des vagues... [Lire la suite]
mardi 5 juin 2018

PARTAGE DES EAUX

Pas encore née, déjà forméePassager d'un monde liquidePetit poisson, juste un frissonAnimée de gestes languidesOù est le haut, ma mère l'eau?Où est le bas dans ton silence?Dans la douceur de ton enclosJe suis un presque-rien qui danseEt tu me tiens au plus serréTon anneau d'or est bien ferméMon océan particulierMa chèreGeôlière C'est le doux partage des eauxQu'on garde au plus creux de ses osOù viennent boire les oiseauxDu rêveOn ne sait pas sur son îlotQu'on sera jeté par le flotBonheur qui d'un coup de ciseauS'achèvePartage des... [Lire la suite]
vendredi 6 avril 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Le livre que j’ouvre à présent Est celui de l’arbre et du vent,Des saisons et du ciel infini,Des moissons du silenceDont toutes mes racines ont soif. Si je marche en claudiquant Sans me hâter vers la ligne des grèvesCe n’est pas pour comprendreMais pour laisser aller : Creuser mon ignoranceNe m’est plus nécessaire. Portées par l’aile de l’instant Des pages détachées volent dans ma mémoire ;Je me fie à leur errance.Aucun traité ne me donnera plus le goûtDe ces paraboles incendiées. Des visages me... [Lire la suite]
samedi 31 mars 2018

LA VOIE NOMADE

  O rompre les amarres Partir partir Je ne suis pas de ceux qui restent La maison le jardin tant aimés Ne sont jamais derrière mais devant Dans la splendide brume Inconnue Est-ce la terre qui s'éloigne Ou l'horizon qui se rapproche On ne saurait jamais dans ces grandes distances Tenir la mesure De ce qu'on perd ou ce qu'on gagne Pour aller jusqu'au bout du temps Quelles chaussures quelles sandales d'air Non rien O tendre jour qu'un mince fil d'été Autour de la cheville Mais le cercle d'argent Au poignet... [Lire la suite]
samedi 31 mars 2018

LE PETIT PRE...Extrait

Tout est consentiJe m'abandonne à l'oubliAu silence à la nudité minérale du chantForêts et champsRivière laissez-moi passer...Je cherche la beauté Vêtue de nuitQui vous a renversésD'un cri. ... Tu ne connais pasLa douceur de ton nomTu ne sais pas comme il est bonDe le dire d'en basQuand on se tientDans l'ombre de ton cœurQuand on n'a rienQue son âme en pleurs   ... Il suffirait d'un papillonPour que la prairie se mette à volerQue l'oiseau moribondCueille son cœur étoileQuand le trèfle sent bonComme un framboisierPourquoi... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

vendredi 23 février 2018

LA TRAVERSÉE DES ILLUSIONS...Extrait

"Il était une source qui coulait de nuit. Beaucoup s'y abreuvèrent qui jamais ne la virent, mais entendirent son murmure. Peut-être que le murmure était en eux ; mais il était confirmé par la source.Source libre, pas plus ici que là : l'heure vient, et elle est déjà venue, encore qu'elle suscitât en divers lieux des arbres et des prairies qui fleurissaient en toute saison. Beaucoup venaient, repartaient avec la mémoire de la source. Qui cessait de l'entendre n'était plus qu'une ombre parmi les vivants et n'existait que pour la... [Lire la suite]
mercredi 21 février 2018

JE SUIS NE DANS LA NATURE...Extrait

Je rêve des quatre éléments, terre, eau, feu, air. Je rêve du Bien et du Mal. Et la terre, l'eau, le feu, l'air, le Bien et le Mal s'entremêlent et deviennent l'Essentiel.   D'une toison céleste agitée s'élève une feuille. La feuille se transforme en un torse. Le torse se transforme en un vase. Un énorme nombril apparaît. Il grandit, il devient toujours plus grand. La toison céleste agitée se dissout en lui. Le nombril est devenu un soleil, une source immense. la source du monde. Elle brille. Elle est devenue... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 18 février 2018

SIDO...Extrait

« … Je revenais à la cloche de la première messe. Mais pas avant d'avoir mangé mon soûl, pas avant d'avoir, dans les bois, décrit un grand circuit de chien qui chasse seul, et goûté l'eau de deux sources perdues, que je révérais. L'une se haussait hors de la terre par une convulsion cristalline, une sorte de sanglot, et traçait elle-même son lit sableux. Elle se décourageait aussitôt née et replongeait sous la terre. L'autre source, presque invisible, froissait l'herbe comme un serpent, s'étalait secrète au centre d'un pré où des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 18 août 2017

CINQUIEME MEDITATION...Extrait

Les arbres de l'infinie douleur,Les nuages de l'infinie joie,Se donnent parfois signe de vie,À la lisière du vaste été.Les alouettes passent à traversSans rien saisir de leurs paroles,Une source les retiendra seulePour donner à boire aux morts.   .     FRANCOIS CHENG   .   Photographie Thami Benkirane  
Posté par emmila à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,