dimanche 23 octobre 2016

PAROLES SURGIES DE L'OBSCUR

Paroles surgies de l’obscur, tendues vers la lumière et la face vive de l’espoir Paroles pour le miel de vivre et le goût des aubes laiteuses ô splendeur ô mémoire Pollens au cœur du monde Paroles pour l’argile et l’orage et le « dur désir de durer » et pour nier l’inéluctable Parole frêle, à peine audible comme une source jaillissante qui n’est rien encore qui sera bientôt fleuve et bleuira dans les méandres, les tourbillons, les cataractes vers la mer si lointaine avec ses spasmes de néant   .   COLETTE GIBELIN ... [Lire la suite]

lundi 17 octobre 2016

L'EAU DE LA SOURCE

C’est l’automne. Le vent s’empale aux crocs des arbres laissant tomber leurs feuilles comme on enterre un os. La terre les dévore pour réchauffer sa chair. Déjà, les oiseaux ont crevé les yeux des tournesols et des épis de maïs. Les fruits gèlent sur les branches avant le vin d’hiver. Les épinettes gonflent leurs gobelets de résine. Les insectes frileux rejoignent l’invisible. Les criquets sèchent dans les plinthes et retournent au silence. La pluie d’octobre éveille les enfants de poussière. Je me perds partout mais ne retrouve que... [Lire la suite]
jeudi 29 septembre 2016

SOLEIL EN BIAIS...Extrait

Merci pour la découverte Thami...   Front basculédepuis les hautes forges de l'ennuiQuel est ce fouqui ne sait plus attendre le printempsLa joie reviendraPromise à tout regardQui connaît sa lumièreNous subissons le poids de nos propres caressesNous mêlons chaque jour à nos mains jointesle souvenir des régions en frichedévastés par le ventEt nous sourionsparce que nous savons l'hymne du feuléchant les vitresLe moindre geste est l'exercice d'une forcecontre laquelle aucune parole n'a prévaluL'amoureuse peut bien s'ouvrir à la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
vendredi 23 septembre 2016

L'A-MERE OU PLUS LOIN QUE LA MEMOIRE...Extrait

De braises et de gentianel’offrande originelle.Les mains nées caressantesdominaient clouaient.Une onde toujours autreune ombre furtivel’odeur de pommeston odeur mèretraversait mon éveil.Mère…mot sourcepour aider le passagemais toi sans aubetoi de trop de ravineset de résonances,toi unique en ta dérélictionen ton impuissancene guidais rien.   .AGNES SCHNELL   .      
Posté par emmila à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 14 septembre 2016

TRAVERSEE NOMADE...Extrait

Accepte que se déposentbleu de source dans le creuxde la roche clairela mauve et le chardon unispour recréer le cielLa pierre se fait chairaccrochant la lumièreDans la paille des herbesrecueille enfin le jour...   .   SABINE PEGLION   .   Oeuvre Inessa Morozova    
Posté par emmila à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 28 août 2016

A LA MEMOIRE DE WILLIAM B. YEATS...Extrait

Reçois, Terre, un hôte honoré ; William Yeats va pouvoir dormir Que le vase irlandais repose, Vidé de sa poésie.   Dans le cauchemar des ténèbres Tous les chiens d’Europe aboient, Les nations vivantes attendent, Chacune enfermée dans sa haine ;   Une disgrâce de l’esprit Se lit sur chaque face humaine, Et des océans de pitié Sont enclos, glacés, dans chaque œil.   Va, poète, descends tout droit Jusqu’au plus profond de la nuit, Que ta voix qui nous laisse libres Nous invite à nous réjouir.   Que... [Lire la suite]

vendredi 12 août 2016

JOEL GRENIER...Extrait

Elle coule au fond des bois, la source, pour remettre de la couleur dans le cœur des buissons. Mais l'on ne sait toujours pas s'il faut croire à la légende d'un femme qui s'y baignait. On dit qu'un homme moitié humain, moitié poète, la regardait chaque fois qu'elle se mettait nue pour se laver de quelque hier. Et que les arbres murmuraient dans le bruissement de leurs feuilles qu'ils n'avaient jamais vu eau si claire dans le reflet de ses soupirs. Il paraît que depuis ce temps, un poème coule de source et que des rimes, en attendant,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 6 août 2016

LE CHANT DE SAMA N'DEYE...Extrait

-Tondisa bomoyi nanga na bandoto…[-Remplis ma vie de songes…]Carlito Lassa   . Au milieu de mille images,ton visage apparaît. J’étreins la visite qui précède ton corps et je remplis la maison qui t’attend de chants d’accueil.   Le feu de mes appels a brûlé leurs yeux, les voyants sont devenus aveugles.   Et sur la natte de vérité, les cauris qui ont roulé se sont trompés. - Ils prédisent des douleurs quand mon cœur fleurit.   Ecoute le chant de N’déye, écoute mon chant.   Je ne clame... [Lire la suite]
jeudi 30 juin 2016

PATRICK ASPE

La revanche est amère aux pas du condamné retour sans larmes éloge d'une mélopée la réalité c'est prendre possession des proximites retourner sur soi la flamme des brasiers la rose sur le chemin secourue porte frappée aux errances apparues la source le socle d'une charrue la seule page qui va au cahiers des vertiges vertu maladive maladresse tes lèvres comme tes cuisses avancent à mes lèvres reflets incertains toujours nos corps virages brefs   .   PATRICK ASPE   . Photographie Andréa Kiss ... [Lire la suite]
lundi 16 mai 2016

MICHEL CAMUS

Merci Adélita mia...   S’ouvrir et attendre que s’écrive, non pas un poème, mais ce qui traverse et dépasse « l’homme troué » qui n’est pas quelqu’un, mais une goutte de lumière, un grain de silence, un noyau fermé sur soi de transpoésie inconnue : quelque chose d’infiniment ouvert seulement vers l’intérieur, quelque chose d’abyssal à quoi grâce à sa lumineuse ignorance il se sent verticalement relié. On vit sans savoir ce qu’est la vie. On aime sans savoir ce qu’est l’amour. On crée sans savoir ce qu’est l’inspiration. On... [Lire la suite]