vendredi 10 juin 2022

PABLO NERUDA ...Extrait

  ... . Il n’y a de pure lumièreni d’ombre dans les souvenirs :ils se sont faits cendre violâtreou pavé salede rue piétinée par les gensqui sans cesse au marché sortaient entraient. Et il est d’autres souvenirs : ceux-là qui cherchent à mordre encorecomme les dents de quelque fauve inassouvi.Ils cherchent, rongent le dernier os, dévorentce long silence de ce qui en arrière est resté. Et tout est resté en arrière, aurore et nuit,le jour suspendu comme un pont entre les ombres,les villes, les ports de l’amour et de la... [Lire la suite]

lundi 6 juin 2022

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait

  Un papillon du soir égrène le silence sur la patine blonde du bois posé près de la lampe élargissant son ombre en aile de velours noir. Tu tournes si lentement les pages du vieux livre tout piqueté de souvenirs -- Trame et chaîne d'ocre et d'or dorment les souvenirs sommeil ailé -- L'espoir -- papillon du soir que la lampe affole. Tu tournes si lentement les pages du vieux livre comme esquisse de danse, tes doigts égrènent d'une aube pâle -- l'étoile incendiaire. .     ... [Lire la suite]
vendredi 23 octobre 2020

LAETITIA EXTREMET...Extrait

Je pose un mot, un caillou, ma besaceet tout s’effaceque sont devenus les odeurs, les matins et la pluieet ton rire en cascadele vent dans les voletset les heures tranquilles au rebord de l’instantJe reviens de la nuit où j’ai cherché ton ombreet les années perdues à ne savoir que direSi je suis en retard, c’est que le temps n’est plusà son aube de lait, au miel de sa patienceJe ne suis plus qu’en marge d’une page blancheque j’écris en silence pour inventer l’écumede ta voix qui s’absente du doute qui m’assailledes odeurs de la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 10 avril 2020

LE PASSE, C'EST UN SECOND COEUR QUI BAT EN NOUS....

Le passé, c’est un second coeur qui bat en nous…on l’entend, dans nos chairs, rythmer à petits coups,sa cadence, pareille à l’autre coeur, -plus loin,l’espace est imprécis où ce coeur a sa place,mais on l’entend, comme un grand écho, néanmoins,alimenter le fond de l’être et sa surface.Il bat. Quand le silence en nous se fait plus fortcette pulsation mystérieuse est làqui continue… Et quand on rêve il bat encor,et quand on souffre il bat, et quand on aime il bat…Toujours ! C’est un prolongement de notre vie…Mais si vous recherchez,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 19 décembre 2019

ALAIN BARRIERE - TU T'EN VAS -1975...HOMMAGE

Mes 17 ans...Merci Monsieur Barrière                      
Posté par emmila à 11:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 5 août 2019

AUX SOUVENIRS

Aux souvenirs       qui demeurentbattant aux vantaux d'une viecomme ils se rappellent aux jeux des reflets furtifsdes mots de givre  des pensées qui s'entent      au choeur de la nuit L'absence    m'est une ombre que fige l'albâtre des nuées océanes Sombres allants des - dalles tumulairesimmensité Durer    sur la mer   ne laisse aucune empreinteA terrele temps perd en voyage le fil de la légendele chant onirique des... [Lire la suite]

samedi 27 avril 2019

BALLADE EN NOVEMBRE

  Qu'on me laisse à mes souvenirs,Qu'on me laisse à mes amours mortes,Il est temps de fermer la porte,Il se fait temps d'aller dormirJe n'étais pas toujours bien miseJ'avais les cheveux dans les yeuxMais c'est ainsi qu'il m'avait prise,Je crois bien qu'il m'aimait un peu Il pleutSur le jardin, sur le rivageEt si j'ai de l'eau dans les yeuxC'est qu'il me pleutSur le visage. Le vent du Nord qui s'amoncelleS'amuse seul dans mes cheveuxJe n'étais pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 15 février 2019

NOCES A TIPASA

dimanche 3 février 2019

LE KEPI...Extrait

De là, je retombai dans l’enfance, car une créature féminine s’y reprend à plusieurs fois pour éclore. Je fus laideronne avec délices, la chevelure cordée et des mèches plates sur les joues. A toutes parures, je préférai mes vieilles chaussures lacées, mes anciens tabliers d’école et leurs poches pleines de noisettes, de ficelles et de chocolat. Les sentiers bordés de ronces, les massettes de roseaux, les lacets de souliers en pâte de réglisse, les chats, brefs tout ce que j’aime encore aujourd’hui me redevint cher. Il n’est pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 4 novembre 2018

MAIS AVEC TANT D’OUBLI

  Mais avec tant d'oubli comment faire une rose, Avec tant de départs comment faire un retour? Mille oiseaux qui s'enfuient n'en font un qui se pose Et tant d'obscurité simule mal le jour.   Ecoutez, rapprochez-moi cette pauvre joue, Sans crainte libérez l'aile de votre coeur Et que dans l'ombre enfin notre mémoire joue, Nous redonnant le monde aux actives couleurs.   Le chêne redevient l'arbre et les ombres, plaine, Et voici donc ce lac sous nos yeux agrandis? Que jusqu'à l'horizon la terre se souvienne ... [Lire la suite]