mardi 27 septembre 2011

VISAGE D'EMBOUCHURES

Un jour où je t'aimais plus que d'habitude j'ai ramassé au fond du fleuve les cheveux les algues les vivantes les noires les processions d'ancètres qui pendent à nos cous les mères de nos mères les belles les femmes aux hanches brunes sirènes en plomb qui nagent un piano attaché au pied leurs ailes qui vont d'un bout du ciel à l'autre couvrent à peine leur sexes dorés quelque chose ici te ressemble -ta densité qui brille en portes- ici s'évasent des deltas perméables un jour où je t'aimais plus que d'habitude une après-midi sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 3 juillet 2008

LE PINCEMENT DES ANGES

Tu colles des timbres sur les mouettes, des baisers en très nombreuses petites moitiés. Tu cours vers la mer et tu les éparpilles, au milieu des cris en désordre, Tu cours les battements d'ailes de ta peau. Tu cours la chaleur des tuiles sous les pattes des chats qui s'aiment sur le toit. Ton corps s'élève en corniche, la lumière verse ta peau sur l'eau, cambre tes couleurs en arche nue et tu pleus sur le sable. Les deux chats ne savent plus descendre, la mémoire de leurs mouvements a oublié où l'un finit et où l'autre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 13 décembre 2007

LE SOUFFLE D'AMINA

Quand ils m'aperçoivent, les gens du plateau se serrent un peu plus les uns contre les autres. Me regardent poser le Chemin de Nacre. Cela fait des années que je viens ici me brûler sur les rochers. Les anciens les peignent en couleurs douces pour éventer mes yeux et protéger la nacre du déchirement des arêtes. Les anciens m'aident. Ils couvrent toute la gamme et répondent toujours aux questions que je ne pose pas. Je leur tends un de mes coquillages et demande "Où est-elle ? Que fait-elle ?". Un ancien en Do écoute et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,