samedi 3 mars 2018

EPITOLA POSTHUMUS...Extrait

Tu subtilises le cœur de ce tyran amoureux Voilà pourquoi sa passion reste prodigue de tant d'égards dans ses cruelles manipulations Voilà pourquoi elle n'ose pas te mutiler ni te déchiqueter t'écrabouiller ni te pulvériser préférant pour toi une douce mort une sorte d'insensible euthanasie   Une stupeur à l'instant qui te ravit à l'air Une brume d'éther qui efface le monde Un étouffement progressif Un dernier sursaut d'ailes   D'une chirurgie d'amateur tu sortiras épinglé sur le blanc Tu seras... [Lire la suite]

vendredi 26 janvier 2018

LE CONTRE-CIEL - CLAVICULES D'UN GRAND JEU POETIQUE...Extrait

... Poètes, vous êtes, nous sommes honteux - ou trop fiers - de nos corps blanchis, civilisés, trop bien élevés. Sans quoi vous bondiriez, nous bondirions dans la ronde, hurlant notre stupeur de vivre, ici, sur ce boulevard, nous recommencerions le signe de la folie tournante, la vieille Danse, le premier et le plus pur poème. Toujours tourne la ronde sauvage en couronne dans la mémoire de nos têtes; toujours tourne le plus poignant des souvenirs de l'immémorable enfance, tourne le chant dans notre tête, et notre piétinement... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,