jeudi 15 décembre 2016

BRUNO ODILE

Nos souffles sont restés dans l’abandon. Des brises lames s’enfoncent dans la cornée des heures mortes. Je suis estomaqué de voir combien le temps se limite parfois à la seule pensée qui m’occupe. Ta silhouette tabanège (1) à l’intérieur de mes rêves, tu es l’Arlésienne dans la fugue, tu es le sanquet (2) recueilli pour la marinade confectionnée par l’émotion. Tu fais la cabucelle (3) et le parfum du thym placarde les parois de ma mémoire. Qui du senti ou de la pensée précède l’autre ? Il n’y a pas de mesure pour exprimer ce... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mardi 24 mai 2016

L'ARIDE DES JOURS...Extrait

Midi, enfin.Un poing s'élève.Tous les feux du soleil se rassemblent en lui.Brutal instant qui déchire les ronces.Geste qui retrouve la mémoire.Le soleil blanchit aux confins du regard. Dressé au dessus des oliviers, il absorbe le ciel. L'olivier retient son délire. Le ciel n'ose plus frémir.Le pin éclate de sève, et au risque de périr, enlace l'heure. L'air alors devient plus lourd que le mystère. La poussière vaincue retombe sur le sol qui la fait naître...Là.Fixement, je parcours le paysage au plein de son jour.Des relents de... [Lire la suite]
samedi 13 décembre 2014

POUR FAIRE NEDJMA

Il faut une palmeun peu d'eauil faut du sable fintrès douxil faut du soleildes dattesdu thé il faut un port de reine un rire clairil faut aussi une petite larmede temps en temps seulementbien sûril faut surtout ses mainsses doigts agileset frêlesil faut une petite pointed'humourbeaucoup de tendressene pas oublier quelques fleursles plus petitesmais les plus belles   GERALD BLONCOURT       Oeuvre Boleslaw Szankowski    
Posté par emmila à 21:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 30 août 2013

COLETTE GIBELIN

   Balbutiements du vivre sur ces terres abruptes Parole d’ombre ou de raisins trop mûrs La mer se fait silence Le silence soleil Terres rousses espérant un grand feu de joie La vie surgit sur ces boues et ces traces De l’océan ne reste que l’écume Terres brunes entêtées d’absolu refusant la douceur des pluies et le miroitement des fleurs Toute facilité détourne Terres promises dans la blancheur de l’aube et le lent songe végétal De ces matins qui chantent faudra-t-il s’éveiller ? Terres frémissantes et floues Tous les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 16 août 2013

AILLEURS SIMPLE...Extrait

 Terres osseuses  Arbres tordus  Sang et sève  Parfumés d'olive  Fruits juteux  Gorgés de soleil Terres de chiens fous  A la poursuite du vent  Lapins qui dansent  Au clair de lune  Chats efflanqués  Moutons paisibles  Chèvres volages  Et terres cuites  Au bleu de ciel     Vos muses battent  Doucement des ailes  Dans leurs songes de menthe  De myrte et de safran  Vos canaux assagis  Portent leur filet d'argent ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 17 juillet 2013

UN PETIT PORT...

   ... Dans ce petit port du Vallon des Auffes, au-delà de la magie du lieu, l'ambiance a la couleur de ses habitants. Tanés par le soleil,les pêcheurs ont amarré leurs barques  et  deviennent spectateurs à voix haute devant un verre ou deux ou trois.....on ne peut échapper aux quolibets lancés avec le sourire, ils sont là devant leur porte, assis sur n'importe quoi et regarde passer les "étrangers". Si c'est une jolie fille , elle sera encensée , avec des mots probablement inventés pour elle.  Après... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 20 juin 2013

VIRGILIANES...Extrait

désir quitte les cartesporte le Sud plus loinque l'Erythrée mentale phosphorescencesô migrationséclairs écaillesciels mouvants des surfaces et loin derrièreau bout des voixétouffés la nuit lenteune barque comme un secretque garderait la mer .   RAYMOND FARINA   .      
Posté par emmila à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 26 janvier 2012

ANECDOTES...Extrait

dionysos avait les yeux bleus et les voyelles leurs sirènes les images nous appelaient t 'en souviens-tu ève de mes six ans o petite contemporaine d'ancholies lunatiques au jardin des rouges croyances plus forte était notre passion d'innocence on vivait d'amour et d'airelles cherchant ce que le vent cherchait mettant aux nuages des virgules et si d'aventure on sortait du cercle des cigales il faisait blanc autour des morts blanc autour des cyprès gorgés de leur sommeil ou des silences chuchotaient et parfois... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 5 octobre 2011

LES LIEUX DU FEU...Extrait

Le blanc du lin ou des murs du Sud, le carmin matinal, le bleu clair méditerranéen, le citron encore humide, l'orange, des oliviers le vert argenté, le jaune épuisé de gloire, le violet assoupi de la fleur qui lui donne son nom, l'ocre du blé moissonné, le noir presque maternel de la terre labourée, c'est dans les yeux qu'ils sont un oiseau dans le concert des branches confondu. . .  . . . EUGENIO DE ANDRADE . . . . .  
mardi 5 octobre 2010

LOIN DE TOUS RIVAGES...Extrait

Pierres.Caresses de ma main.Corps.Un dialogue se noue :...les ronces parcourent d'invisibles chemins parmi les corps offerts à l'attente de midi.Ailleurs l'amour...Ailleurs des carrés de terre labourée, ensemencée, tendent leur bonheur comme du linge lavé de frais.Ailleurs du linge sèche sur un fil d'horizon vert et bleu, et la vie, lentement, s'égoutte au soleil.Ailleurs...Pierre dénudée de sa boue.Et le sang affolé s'épaissit à ce contact. .. .JEAN-CLAUDE  IZZO .. .Oeuvre Pierre Alechinsky
Posté par emmila à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,