jeudi 17 juin 2010

FRIGILIANA

Bien sûr il y a la montagne,et le ciel tout autour est d'un bleuà dégriser les anges quilacent et délacent ces cheminsoù nos yeux accrochentles oliviers, les petites maisonsblanches et cabrées commedes cyclistes dans la descente.Mais ici sur la terrasse cisailléede cigales et sous le bougainvillierqui grimpe il n'y a riende part et d'autre de la table,rien à quoi retenir nos larmes. .. .GUY  GOFFETTE . . .
Posté par emmila à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 14 août 2009

UN FLEUVE, UN AMOUR

Je voudrais être seul dans le sudPeut-être mes yeux lents ne verront plus le sudAux légers paysages endormis dans l'espace, Aux corps comme des fleurs sous l'ombrage des branchesOu fuyant au galop de chevaux furieux.Le sud est un désert qui pleure quand il chante, Et comme l'oiseau mort, sa voix ne s'éteint pas ; Vers la mer il dirige ses désirs amersOuvrant un faible écho qui vibre lentement.A ce si lointain sud je veux être mêlé.La pluie là-bas n'est rien qu'une rose entr'ouverte ; Son brouillard même rit, rire blanc dans le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 5 juillet 2008

LE SUD

« Du fond d’un de tes patios avoir regardéles antiques étoiles,d’un banc de l’ombre avoir regardéces lumières éparsesque mon ignorance n’a pas appris à nommerni à ordonner en constellations,avoir senti le cercle d’eaudans la secrète citerne,l’odeur du jasmin et du chèvrefeuille,le silence de l’oiseau endormi,la voûte du vestibule, l’humidité- ces choses, peut-être, sont le poème. . JOSE LUIS BORGES .
Posté par emmila à 06:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,