samedi 12 février 2022

LE THEATRE ET SON DOUBLE...Extrait

"Si le signe de l'époque est la confusion, je vois à la base de cette confusion une rupture entre les choses, et les paroles, les idées, les signes qui en sont la représentation. On juge un civilisé à la façon dont il se comporte, et il pense comme il se comporte ; mais déjà sur le mot de civilisé il y a confusion ; pour tout le monde un civilisé cultivé est un homme renseigné sur des systèmes, et qui pense en systèmes, en formes, en signes, en représentations.Toutes nos idées sur la vie sont à reprendre à une époque où rien n'adhère... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 18 juin 2020

SI VOUS ME DEMANDEZ

  Si vous me demandez quel temps il fait Impérialistes véreux et cancéreux Forgeurs de machines à tuer Forgeurs de machines à transformer les peuples en opprimés Forgeurs de chefs d’États obscurantistes Je vous répondrai qu’il fait un temps de révoltes Un temps où ceux qui ne peuvent pas respirer doivent respirer Si vous me demandez quel temps il fait un peu partout Je vous répondrai colons du monde Conservateurs des systèmes qui pillent Conservateurs des systèmes créant les inégalités sociales Conservateurs des... [Lire la suite]
mercredi 25 juillet 2018

LE FAVORI DU ROI

 Dans la république monarchique qui est la nôtre, le président de la République court moins le risque d’être républicain que celui de devenir monarque. Le républicain sait qu’il est au service de l’Etat ; le monarque veut que l’Etat soit à son service. Le jeune Emmanuel Macron est entré sabre au clair dans la République en faisant savoir qu’il la restaurerait après les longs mandats présidentiels qui l’ont  mise à mal. Mitterrand fut traître à la gauche, Chirac traître au gaullisme, Sarkozy  traître à Chirac et... [Lire la suite]
jeudi 9 juin 2016

L'EAU ET LES RÊVES, ESSAI SUR L'IMAGINATION DE LA MATIERE....Extrait

« Pour qu’une rêverie se poursuive avec assez de constance pour donner une oeuvre écrite, pour qu’elle ne soit pas simplement la vacance d’une heure fugitive, il faut qu’elle trouve sa matière, il faut qu’un élément matériel lui donne sa propre substance, sa propre règle, sa poétique spécifique. Et ce n’est pas pour rien que les philosophies primitives faisaient souvent, dans cette voie, un choix décisif. Elles ont associé à leurs principes formels un des quatre éléments fondamentaux qui sont ainsi devenus des marques de... [Lire la suite]
vendredi 26 avril 2013

LE DESTIN DE L'HOMME SE JOUE PARTOUT ET TOUT LE TEMPS

Parler de l’humanité, c’est parler de soi-même. Dans le procès que l’individu intente perpétuellement à l’humanité, il est lui-même incriminé et la seule chose qui puisse le mettre hors de cause est la mort. Il est significatif qu’il se trouve constamment sur le banc des accusés, même quand il est juge. Personne ne peut prétendre que l’humanité est entrain de pourrir sans, tout d’abord, constater les symptômes de la putréfaction sur lui-même, sans avoir lui-même commis de mauvaises actions. En ce domaine, toute observation doit être... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,