dimanche 11 juin 2017

SI LA MUSIQUE DOIT MOURIR

 Si la musique doit mourir Si l’amour est l’œuvre de Satan Si ton corps est ta prison Si le fouet est ce que tu sais donner Si ton cœur est ta barbe Si ta vérité est un voile Si ton refrain est une balle   Comment peux-tu aimer le soleil dans ta tanière ?     Si ta terre est un champ de mine Si ton mûrier est une potence Si ta porte est un barrage Si ton lit est une tranchée Si ta maison est un cercueil Si ton fleuve coule de sang Si ta neige est un cimetière   Comment peux-tu aimer... [Lire la suite]

jeudi 21 juillet 2016

PASSAGE A L'OMBRE

Dans les bras de la lumièreEt la beauté du mondeEn dépit du plomb durciA la barbe des sanguinairesCes flocons de neigePour apaiser la terreDu feu qui lui brûle les lèvresPourquoi aimez-vous tant les cendresQuand la braise nourrit mon cœurTendre dans les cours des rivièresPourquoi détruisez-vous mon limonRéduit en poussièreLe soleil vous fait-il peurDe voir votre propre ombre .   TAHAR BEKRI   .      
samedi 28 juin 2014

DE GUERRE EN GUERRE

La mer ne sait d’où lui vient toute cette eauAu large des déserts assoiffés de tant de fleuvesUne aile toute seule ne peut suffire à la mouettePour apaiser les brûlures de la vague et du sableToutes ces feuilles qui tombent sous la tyrannieDe l’hiver n’empêchent l’oiseau de se poserSur les branches libre et indomptableSon chant nourri des neiges et du soleilQu’a-t-elle donc la terre pour gémir ainsiSous les décombres la palme percée par le tonnerreDe tant de nuits déchirées par les éclairsLes primevères rasées par les bottes d’enferJe... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 15 octobre 2013

LAMPEDUSA

 Si ta main se ferme comme la pierre       Si ton olivier fait peur aux oiseaux       Si ta porte est un rideau de fer       Si ta cloche est sourde aux cris de la mer       Si l'horizon remplit ton cour d'épouvantails       Si ta carabine tire sur les radeaux de fortune       Comment peux-tu honorer la terre ?       Si ton cactus ne sait donner que des épines       Si ton muret est une frontière pour les... [Lire la suite]
samedi 7 septembre 2013

LIBAN, MA ROSE NOIRE

Ils redoublent de férocité Et crient aux cèdres Nous sommes les seigneurs de la guerre Nous fermons la mer le ciel et la terre Et pissons sur vos prières Nous mangeons les collines et les montagnes Nous détournons les fleuves Volons les lacs les plateaux et les arbres De chiffres sans nom Nous remplissons vos cimetières Nous sommes les nouveaux aigles Nous aimons les ruines et les décombres Le sang des chevaux éventrés Les larmes des murs Les enfants sous les pierres Nous sommes les bâtisseurs de vos cauchemars Coupeurs de routes... [Lire la suite]
jeudi 29 août 2013

EPOPEE DU THYM DE PALESTINE

Mahmoud Darwich en mémoire   J’embaumais collines et plaines Nourri de l’éclat de la lumière Et tenais compagnie aux pas des errants Dans le sacre de la terre Tous ces dômes clochers et temples Offrandes pour mille prières Cette pluie soudaine pour mêler Mes fragrances à l’endurance des pierres Toujours aux aguets des fissures béantes Les roches retenant mes chutes Au crépuscule des siècles qui se couchent Dans la fosse de l’Histoire Je t’aimais rumeur de la mer si près Qui consolais mes frémissements Alliés aux flûtes... [Lire la suite]

jeudi 25 juillet 2013

JE TE NOMME TUNISIE

Avec le 56ème anniversaire de la république en Tunisie...A tous nos amis Tunisiens...   . Et tu m'habites terreArchet sur la joue du violonDans le hennissement de la merIndomptable les notes éphémèresDéroulées en pelotes d'écumeJalouses de la chevelure rebelleDans la chevauchée des prismesCette taille comme une crinièrePour libérer mille et un cavaliersDes montures aux parages des borduresTouches de piano aux tourbillons d'exilGuidées par les contraintes des contoursPourquoi avez-vous égaré mon ancreLes cordes usées de tant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 11 mars 2012

DANS LA PALMERAIE DE L'ENFANCE

Il me souvient de vos matins d'albâtre caressant la sourceAbricotiers en fleurs mêlés aux citronniers solairesTant de treilles abritant mon ombre du soleil brûlantEt ces palmes pour apaiser le vent de sa courseParmi les ruches remplies du nectar de mes dix ansQue de pièges tissés pour les oiseaux imprudentsLes rameaux du grenadier tendre affolantNos attentes dans l'impatience des vaillantsQue de conquêtes dans la traversée des ruisseauxInvincibles les ponts faits de troncs nous volionsAu secours du petit barrage de plongeon en... [Lire la suite]
jeudi 25 août 2011

LE VENT SANS ABRI...Extrait

Comme une rose sauvageBrûlée par le soirPerdant le sommeilL'absenceSuspend les saisons à tes paupièresLa chevauchée du rêve rebelleQuittant la frémissante roséePar les matinsOù s'évade la lumièreLumière après lumièreS'effritent les annéesAux confins des injustes frontièresLueurs impénitentesAlliées aux réminiscences des aurores. Cette porte depuis longtempsOuverte à la merPour accueillir le vent sans abriDans la course des heuresDans la nuit inconsolableDes vagues venaientReposer leur âme pourpreComme ton souvenirOu les feux de... [Lire la suite]
samedi 28 mai 2011

EL VIENTO SIN REFUGIO

Como una rosa salvaje Abrasada por el ocaso Perdiendo el sueño  La ausencia                                          Suspende las estaciones en tus... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,