samedi 13 août 2022

ANNE DUFOURMANTELLE...Extrait

La sublimation a vécu. La pulsion a trouvé un regain de toute-puissance dans un monde qui ne supporte aucune limite pour la satisfaire. Immédiateté, vitesse, fluidité appellent une société sans frustration ni délai. Que ce soit dans l’espace public (les actualités, les faits divers, la pornographie normative, les attitudes «décomplexées») ou sur le divan (patient déprimé, désaxé), la société post-industrielle et post-traumatique de l’après-guerre admet mal qu’on «sublime». Il faut au sujet narcissique un champ opératoire... [Lire la suite]

mercredi 3 août 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Faire survivre à chaque instant Recommencer le temps Une maille endroit, une maille envers Le tricot que l'on trame avec la chaîne de la peau Incessamment nous dévêt Tels les premiers hommes qui n'avaient pas Rêvé à la pomme d'or Nous errons d'un espace à l'autre D'une heure à l'autre Dans l'ignorance de notre nudité Nous sommes nus Nous sommes vus Le méconnaître fait notre arrogance A quel moment l'oignon fait-il oeuvre de dépouillement ? Chaque couche, chaque strate, chaque masque Est le reflet d'un vêtement... [Lire la suite]
mardi 2 août 2022

OCEANIQUE

Qu'emportent les hirondelles  les martinets au vol  désuni de l'essaim   bravant  la grande traversée des mers caniculaires    les touffeurs  et les plumes de chaleur d'une  saison en enfer  ?   La brise fraîche      le doux zéphyr    qui halètent   et ne sont plus  L'azur  sans nuage  L'aube  exsangue  Les fumets d'un été qui s'embrase Le vacarme  et   le tumulte incessants  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 27 juillet 2022

JE SONGE A CETTE AUTRE ETERNITE

Je regarde la mer, comme un appel, un cri hors du temps, hallucinant, embrasant la totalité de l’horizon Elle est agitée ce soir, écumeuse, bleu noir, gris mauve, jusqu’à cascade d’émeraude, déchirée par la passion qui s'écrase désespérée sur le sable noyé d'écume. Impossible de le pénétrer, même la ville devient incertaine, à peine visible, quelques lueurs de voiliers attachés au port. Une île, je crois, en plein cœur des Cyclades, où même les dieux semblent avoir été oubliés. Je songe à cette autre éternité, à l’écriture sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
samedi 23 juillet 2022

GEORGES PERROS...Extrait

Mon cœur bredouille en ma poitrine Comme une vieille horloge. Où est Le clair tic-tac sonnant matines Des premiers échos ? De ton lait O tendresse ma très humaine, Allons, me suis-je assez gavé ? Sans doute est-il temps que je freine Ma vorace perversité. Car il est mauvais de s’étendre Sur ton corps au sable mouvant, Belle existence, cher néant. Tu n’auras de moi que la cendre. Hélas, comme note saigneux, J’aurais voulu te donner mieux   .  .   .  GEORGES PERROS .   .
Posté par emmila à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 5 juillet 2022

ET LA TERRE COULE...extrait

... et nous avons mis le temps sous nos piedset nous avonsmarché marché plus d’une vieune vie une vie plusieurs viespas assez des yeux pour voirpas assez des mains pour prendrepas assez de nous pour vivreet nous avons trouvé desnaissances sur des naissancesc’était il y a un instantdemainc’est là que nous sommesles visages se transformentsi viteque les yeux mangent les lèvresje me rendors le visagemais je veille de toute ma peauet je sens dessus des mondesc’est la foule que nous faisonsle chemin que nous devenons . . . . . HENRI... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 17 juin 2022

NOS CHEMINS D'ECUEILS...Extrait

Le rêve s’est défait En marge de l’enfance Couleuvre des marées sombres Le temps est chargé de cris Les rives de la lune soupirent nos anciennes blessures Nos dérisoires battements d’ailes Les promesses étaient suaves Et nos cœurs à l’écoute Balbutiements Nous souffrons nos tristesses Nos solitudes amères Caravelles de regards, de papillons aveugles Ramures colorées de frissons prêts d’éclore Ombres de boue La peau du monde Cette douleur. . . . . . ISABELLE BRECHET BRANDY . . . .
Posté par emmila à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 17 juin 2022

LE PRINCIPE D'INCERTITUDE...Extrait

Tu n’as pas senti passer le temps !Banalité des banalitésMais comment dire la chose autrement ?Tu sors du berceau de l’enfanceet tu fais ta toilettedevant le miroir de la jeunesseAu moment de t’habillerce sont les vêtements de l’adulteque tu revêtsTes cheveux ont déjà blanchiquand tu prends ton petit déjeunerEt voilà que tu sors de la maisonles pieds devantTu n’as ni déjeuné ni dînéTu n’as pas suivila course du soleil dans le cielet tu n’as pas goûtéà la douceur de la nuitUn journe serait-ce qu’un jourt’aurait suffien guise d’éternité... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 17 juin 2022

SAISON DES HOMMES...Extrait

  Sachant qu’elle nous sera ôtée,Je m’émerveille de croire en notre saison,Et que nos cœurs à chaque foisRefusent l’ultime naufrage.Que demain puisse compter,Quand tout est abandon ;Que nous soyons ensembleÉgarés et lucides,Ardents et quotidiens,Et que l’amour demeure après le discrédit. Je m’émerveille du rêve qui sonde l’avenir,Des soifs que rien ne désaltère.Que nous soyons chasseurs et gibiers à la fois,Gladiateurs d’infini et captifs d’un mirage.   Les dés étant formels et la mort souveraine,Je m’émerveille de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 9 juin 2022

BRETAGNE

Notre terre N’était pas de soleil ni de feu Mais de sel et de vent De rocs anéantis par l’infini sauvage Et de volcans défaits aux ventres ronds de femmes En mal de naissance Nous avions pour colliers Des nuages d’azur Des rives brodées d’aulnes Des rivières sauvages Des filles du soleil Des améthystes sur tous chemins Et la rumeur des cieux qui bruissait dans nos branches Nous avions des saisons des siècles des marées Des ferveurs migratoires De grands oiseaux de mer signant nos territoires Des sanctuaires... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,