samedi 19 décembre 2015

POEME A CRIER...Extrait VII

Il est des soirs où ta vie te parvientde si loinqu’elle semble un écholas de se répéter.Le familier devient alorsétrange et si videque fuir te paraîtla seule façon de vivre.Tu partages ton coin de désertavec l’étranger de passage.Il a su entendreen même temps que toile bruit du ressacla mer lointaine.Tu partages avec celui qui te parle à peine.Sa langue a d’autres courbeset même des ailes que la tienne a oubliées.Il sait ton besoin de silenceil sait la vague qui brûle tes rêvesil a connu la même.Il sait les ponts soudain... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

mercredi 16 décembre 2015

LE MUR MURMURE

La chaise en pierre Toute nue Face au mur Pendue Entre ciel et terre Dévisage Les pierres Crépues de crasse Lancinantes Je me situe Face à la brèche Qui donne sur le cœur De la mémoire murale Est- ce que le vieux mur Se rappelle en lui Des premières mains Posées sur la dureté De son écorce vierge Des premières araignées Tissant la toile Dans les fissures naissantes Des premières silhouettes Adossées sur Les premières chaleurs Je m’assois Sur la chaise A remonter le temps Figé je suis Face au fragment D’empreintes Se profilant Sur le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 8 décembre 2015

POEME A CRIER...Extrait V

Une pensée pour Agnès . ... Tu as bercé tant de fruitsles tiens ou d’autrestrop grands parfois pour tes mains,trop exigeants.De nouveau si prochecette brûlure de l’absoluinvasion fulguranteespéréequi te grandit et te portequi mène ta mainvers des calligraphies inconnuesque tu ne voulais pas voir.Tu te replies vers ton silencevers tes secretsc’est là que tu habites le mieux.A vif toujours et encoreà vif      à découvert,dénudée.Le chemin se traînaitdans la lumière perduele chemin s’égarait et tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 4 décembre 2015

LE POINT DU JOUR

Balancement des enfances au milieu des orties Jusqu’à faire trembler le ciel sur sa tige C’était la menthe qui courait le long de nos genoux Le préau de notre vie étendue à sécher sur les fils à linge Et ces dimanches à la lumière répétitive Sans aucune promesse d’invisible Aujourd’hui où tout m’échappe Je n’ai pas trahi ces matins aux herbes folles Et l’odeur tenace de l’inachevé Sous les fougères passaient les indifférences Dans la forêt la tension de la vie qui grimpait aux arbres Tendresse du lait sur la table noire Et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 22 novembre 2015

A HURLER

Salut oiseaux qui fendez et dispersez le cercle des hérons et la génuflexion de leur tête de résignation dans une gaine de mousse blanche Salut oiseaux qui ouvrez à coups de bec le ventre vrai du marais et la poitrine de chef du couchant Salut cri rauque torche de résine où se brouillent les pistes des poux de pluie et les souris blanches Fou à hurler je vous salue de mes hurlements plus blancs que la mort Mon temps viendra que je salue grand large simple où chaque mot chaque geste éclairera sur ton visage de chèvre blonde... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 19 novembre 2015

LA SAISON DES MOTS ....Extrait

... souviens toi de l’eau ravivée chaque soleil couchant à l’heure où lesportes de l’exil s’ouvrent sur les chemins barricadés                    souviens toi de la prière du matinquand boule de flamme          langue de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 16 novembre 2015

ERRANTS ELDORADOS...Extrait

Nous avancerons dans le brouillard des jours avec entêtement Car il faut avancer, vers ces pays promis, toujours en fuite, avancer sans répit, sans repères, riches de nos défaites et de notre espérance   Ce qui n'a pas lieu sera ce qui pourrit, meurtrit, noircit s'épanouira comme fleur au soleil   L'espace envahira nos paroles étroites, nos rêves étriqués Un souffle nous traversera, la grande respiration du monde, balayant les ressentiments et ce sera comme un retour à l'origine Oh bercement des songes ! ... [Lire la suite]
dimanche 8 novembre 2015

TERRE TERANGA...Extrait

en terre teranga le fleuve pleure ce poème que jamais je n’écrirai et le sable de ton corps en mémoire du jeudi tremble comme la flamme sabrée de la mèche la ville s’écoule à l’embouchure des couleurs dans le secret des palétuviers entre les spirales de l’oiseau-voyageur et la danse rocailleuse du muezzin le silence s’enfonce rouge dans la nuit dénudée ta voix émerge de la rumeur de la mer il me revient ces chants anciens nous les pleurions devant le lac de sel avant de faire offrande aux dieux et nous en aller sans nous... [Lire la suite]
samedi 7 novembre 2015

ERNEST PEPIN

 "J’ai ouvert toutes les portesToutes les fenêtresPour que l’amour prenne ses aisesComme une brise du soirQui ouvre sur ta peau un trop-plein de caressesJ’ai ouvert la porte à grands battantsA grand balanPour accueillir tous les mots bleusSur l’aile de ma mémoireLa sève d’un crépusculeEt l’éclat triomphant du matinTous les mots qui saupoudrent le rêve brûlant de l’alphabetLes mots qui parlent tout basEt les mots qui crient la beauté du mondeJ’ai ouvert la portePas de barrièrePas de frontièrePour faire circuler l’audace de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 5 novembre 2015

ALTAZOR - CHANT I

Ne vois-tu pas que tu tombes déjà?Lave ta tête des préjugés et de la moraleEt si voulant t’élever tu n’as rien atteintLaisse-toi tomber sans freiner ta chute sans peur au fond de l’ombreSans peur au fond de ta propre énigmeTu trouveras peut-être une lumière sans nuitPerdue dans les crevasses des précipices.TombeTombe éternellementTombe au fond de l’infiniTombe au fond du tempsTombe au fond de toi-mêmeTombe aussi bas qu’on peut tomberTombe sans vertigeA travers tous les espaces et tous les âgesA travers toutes les âmes tous les désirs... [Lire la suite]