mercredi 26 août 2020

FLAMENCO

Une robe qui se révolteUne robe qui se dérobe au temps,S'imprègne des tons harassés, du clair de luneQuand il arpente les flots argentés,De cours d'eaux démolis par de vieilles passionsUne robe aussi poignante que le flamenco ,Qu'un amour interdîtOu le vin acre de l Andalousie ,Mêlé aux airs du sud , à la saveur des fleurs d'orangersA la pluie, à cette rage empaquetée dans les cordes d'une guitareAux cordes d'une langue nueDispersée entre les fibres des cœurs et de vieux manuscritsLes murs qui répandent l'écho en de lancinants crisTel... [Lire la suite]

samedi 15 août 2020

THIERRY MATHIASIN...Extrait

Même si je dois cueillir les pluiesaux sillons de tes os Mâcher la terre crachée de tes lèvresSemences d'oiseaux nichés dans ton crâne Ma demeure, les murs aux foudroyants frissons Ouvrir les trouées sédimentées des montagnes où jouissent les rivières,les jambes déployées aux flancs des crues splendides Élève ton coeur jusqu'à la cambrure du cielTes anges aux vols blessés dans la nef minérale des sources Mon intransigeance poussée dans le fatras des corps, l'axe époustouflant des assomptions Nous ne parlerons qu'aux bêtes... [Lire la suite]
dimanche 9 août 2020

LA LETTRE DU SIXIEME SENS

  Ma lettre portée par ellipseai demandé aux motstoutes voiles ferméesde prendre le poids de l’oiseauen plein volde rendre rapport d’écritureet de déraisonde mélodie d’extravagance Même en me trompant de parcoursmêlant la longue syncope des arcs-en-cielaux phrases séquestrées des réverbèresje n’ai toujours eu qu’un seul galopla phrase mutiléel’ordre des vertébrés Celui qui crie trop fortn’entend pas l’orage déchiré de ta bouchedans ma vie qui se défait et se refaitcomme une chevelure   Celui qui ne crie pas... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 25 juillet 2020

LA LANGUE CHANGE LES SOUPIRS EN UNE DANSE DE NUIT

La langue change les soupirsen une danse de nuità l’infini le ventdéfait les rites fousqui se parent de hasardsaux abords de la villeet qu’à cela ne tienneun chant y jouece qui s’inventede nous vers nousdans l’approche incertainedes neiges de la viequi toute la nuit tombentdans le mot poésieglissant d’autres regardsderrière la vérité     .     CLAUDE BEAUSOLEIL     .  Claude Beausoleil  
Posté par emmila à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 25 juillet 2020

ANDREE CHEDID...Extrait

En ces aubes où fermente la nuit De quel élan gravir? De quel œil contempler villes visages siècles douleurs espérance? De quelles mains creuser un sol toujours fécond? De quelle tendresse chérir vie et terreAbolir la distanceCicatriser l'entaille? A quelle lumière découvrir la beauté des chosesObstinément intacte sous le squame des malheurs?     .     ANDREE CHEDID     .   Oeuvre Emeli Theander  
Posté par emmila à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 15 juillet 2020

JE VOUS ECRIS D'UNE CLAIRIERE...

Émouvante et délicate lettre de Marion Muller-Colard à chacun de nous adressée, dans La Croix du 11 juillet 2020   .     Je vous écris d’une clairière. Une clairière d’espace et de temps. Je reprends la parole après que le virus m’a coupé les mots dans la gorge. Je reprends une parole convalescente et je ne sais pas même à quelle adresse l’envoyer. Êtes-vous là où j’aurais pu, avant, vous imaginer ? Comment savoir ce que cette folle parenthèse du confinement vous a pris ou vous a donné ? Comment m’adresser... [Lire la suite]

mercredi 8 juillet 2020

LE TEMPS QUI PASSE...

Le temps qui passe...Le temps s'est écoulé comme une rivière, je ne l'ai pas vu passer !J'ai compté mes années et j'ai découvert que j'ai moins de temps à vivre ici que je n'en ai déjà vécu.Je n'ai désormais pas le temps pour des réunions interminables, où on discute de statuts, de règles, de procédures et de règles internes, sachant qu'il ne se combinera rien...Je n'ai pas le temps de supporter des gens absurdes qui, en dépit de leur âge, n'ont pas grandi.Je n'ai pas le temps de négocier avec la médiocrité.Je ne veux pas être dans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 6 juillet 2020

LES BRÛLURES DE L'ÉTÉ

Attendre. Combien de fils tirés des nuages, combien d’écorchures sur les rochers dans la lumière blanche pour que l’amour rentre encore sous la peau, comme une évidence. Pour que tous les mots prennent chair dans la jupe des coquelicots, dans le vacarme d’un galop, quand ça tangue, dans la paume des cieux, le regard à l envers. Tous les poissons volants lancés au clair de la lune, disparu, un à un, d’une main, d’un revers. Une petite pointe d’acier dans la mémoire du goût de la pluie, pour que les champs soient encore verts. Je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 26 juin 2020

DES BAS DE LAINE

  Pépins d’un même fruit, maillons d’une même chaîne humaine, nous cherchons tous la corde pour se pendre, la corde qui nous lie et nous ligote, du A de l’alphabet au Z de l’azur. Le corps de Sisyphe ne cesse pas de vieillir, ses gestes de s’user. Il ne cesse pas de pousser la même pierre, le dos courbé par les années, les mains de plus en plus saignantes, la pierre de plus en plus pesante, le ciel de plus en plus haut et la falaise plus basse. Il n’y a pas assez de rêve pour ma soif d’auteur. Le temps éponge sur les pages mon... [Lire la suite]
mardi 23 juin 2020

MARION LUBREAC

Un arbre remarquable a poussé en couronne autour de mes cheveux de cendre et d’eau, Il me ceint de frais le front, aux lagons bleus des univers pétris de soleil blancs. Je respire la fragrance des nuages écheventrés de nuages en filigranes. La terre est mon ancrage. Je respire les flammes de pluie. Les pieds nus, j'avance.Mes orteils savourent l'instant. Je goule la melisse la badiane et la mauve sauvage.Demain sera un jour nouveau où les enfants indigo ouvriront le soleil pour en semer les graines en chacun de vos cœurs. Demain... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,