vendredi 16 août 2019

JEAN LAVOUE...Extrait

Sans le silence et son Chant,Sans cette énigme nue Posée sur le front têtu de nos nuits,Sans cet amour qui nous courbeComme épi de lumière Jusqu’à sentir passer en nousLe vent de la tendresse,Sans cette patience infinie du soleil Soulevant un à un Chacun des cils de la terre,Serions-nous jamais de cette fêteOù le ciel sans défaut et l’humus de nos cœurs ne font qu’unEn un regard qui nous absout, Nous appauvrit,Nous relève et nous simplifie.   .     JEAN LAVOUE www.enfancedesarbres.com ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 04:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 3 août 2019

JOËL GRENIER...Extrait

Parfois, quand les rives fleurissaient, ils se faisaient voyage et la brise murmurait.Couchés au même flanc, ils attendaient la vague qui les emporterait.La mer était immense, pleine de promesses et des goélands blancs remplaçant les mots, se posaient sur le haut de l'écume d'un rêve que personne ne savait.Une tête se nichait dans l'offrande des désirs et c'était la conquête des corps, à petits coups de rames. Invincible armada de l'amour. Et les flots étaient bleus comme les blés sont blonds dans tous les voyages. Il n'y... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 7 juillet 2019

ECRIRE A VUE...Extrait

  Souviens-toi des chardons que tu mangeais à cru dansle sommeil des combes Ta main hante l’ombre des herbesfouille la ligne des cœursdéjoue l’épine sous la fleur Tu mets du mauve à tes dents Tu regardes le fond d’épicéas tout pèse ici au pied de l’horizon Rien ne surgit plus que la buseconfinée en sa ronde Pour manger l’artichaut des pays par-derrièrel’artichaut vrai des jardins à climatsil faut crever la combe passer la pierre Tu gardes comme un charbon dans l’œilTout bataille tu relances la vieemportant sous ta robe les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 11 avril 2019

LES GENS QUI DOUTENT

J'aime les gens qui doutentLes gens qui trop écoutentLeur coeur se balancerJ'aime les gens qui disentEt qui se contredisentEt sans se dénoncer . J'aime les gens qui tremblentQue parfois ils ne semblentCapables de jugerJ'aime les gens qui passentMoitié dans leurs godassesEt moitié à côté . J'aime leur petite chansonMême s'ils passent pour des cons . J'aime ceux qui paniquentCeux qui sont pas logiquesEnfin, pas comme il fautCeux qui, avec leurs chaînesPour pas que ça nous gêneFont un bruit de grelot . Ceux qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 8 avril 2019

LETTERA AMOROSA

Il y a eu cette trouée d’ombre, ses balcons en encorbellement. Ce n’est d’abord qu’un petit air de plainte, mais qui revient, vague sans cesse, et feu. Voix qui naît des chairs mêmes et se transforme au fond, modulations qui vrillent au plus intime. Une blessure ou un frisson si prêts à recueillir le battement d’un sang qui se propage et se partage ! Un temps, tout l’art d’aimer. C’était bien toi, toi dont le chant éveille à profusion des songes, comme d’autres, passant à travers l’éteule, lèvent un vol de perdrix rouges.... [Lire la suite]
jeudi 21 mars 2019

AU PAYS DE SES SOURCES

  J’aimerais refleurir au pays de ses sources Et n’être plus que mousse entre ses doigts de lierre À son flanc de nigelle épingler mes bruyères Veiller sur son sommeil comme une abeille douce   Voyeur ensorcelé par le parfum des mers Voyageur intrépide emportant dans sa course  Les farfadets de feu escortant la Grande Ourse Et le corset d’onyx d’une abeille légère   Est-ce Venise au loin - Est-ce Constantinople  Qui déjà se profilent sous le loup de l’été Quand argentiquement le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mercredi 13 février 2019

ERNEST PEPIN...EXTRAIT

Le beau songe qui s’éparpilleDans l’arc-en-ciel des ansA tire d’aile s’envole en reliant nos viesEt nous voilàArchet et violon d’un orchestre sublimeQu’on appelle l’amourQuand nous frôle la douceurDes souvenirs endormisSous nos paupières fragilesD’avoir pu exister et entrevoirCette lumière bénie par le tempsEt qui nous gratifie de blessures inconsoléesNous voilàEcorce des choses neuvesFiers d’offrir au jourSa part de tendresseCri muet d’un éclairQue le toujours du toujours foudroieAu point de chavirer nos chairs Ivresse des... [Lire la suite]
vendredi 11 janvier 2019

PARFOIS LA BEAUTE...Extrait

Mère fée Lorsque d'un pas lent tu avances vers moi Les bras ouverts comme un jardin Comme c'est violent de te sourire à cet instant Car avec toi l'idée me vientque tu es peut-être É p h é mère     ..   .   . AZADEE NICHAPOUR   .   . .   .    
Posté par emmila à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 20 décembre 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Insuffler la joie,Serait-ce si difficileQuand le silence nous couvreDe son étoffe de tendresse ? Accueillir l’enfant,Serait-ce donc impossibleQuand le feu craque en nousD’une folle étincelle ? Délivrer l’amourDe ses chaînes rouillées,Ne serait-ce pas enfinNaissance à notre portée ? Nous laissant porterDans la nuit des origines,Ne célébrerions-nous pasL’étoile qui nous est confiée ? Est-ce ange ou légendeCe geste qui nous relève,Ce Oui qui nous visite,Cette lueur d’humanité ? Chacun dans nos... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 28 octobre 2018

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

L'air au goût de saugeabeilles et lavandes dans le même soleilombre douce de l'amandier...Le vent chasse le ventmais qui parlerait d'usure ?Les distances sont au coeurcomme neige d'avrill'âcre goût d'un signeen fraude et qui s'éteintMais la brûlure sur nos visages démuniset les traces peut-être dans la mémoireô lumière suppliciante !Pour que l'herbe retienne encorece tremblement d'espace   ...   Un creux d'herbe vivanteoù le visage même du néantarrache un peu de sa tendresseau mouvement du coeur le plus vasteet le sang... [Lire la suite]