jeudi 28 mai 2020

GUY BEDOS - HOMMAGE

  " Si j'avais un drapeau, mon emblème serait le bras d'honneur...." Guy Bedos   . ...  Né le 15 juin 1934 à Alger, dans une famille pied-noir d’origine espagnole, il grandit dans la violence. Son père, Alfred Bedos dirige un laboratoire de produits pharmaceutiques. Sa mère, Hildeberte Verdier, est la fille du proviseur du lycée d’Alger. Le couple se sépare alors qu’il est encore très jeune. Guy Bedos ne reverra son père que de loin en loin. Sa mère se remarie avec un homme qui la bat. Elle frappe son fils en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 26 mai 2020

JEAN-MICHEL SANANES...Extrait

On ne devient un homme que lorsque l’on comprend que la tendresse n’est pas une forme nécessiteuse de l’amour mais la pleine expression de l’amour hors des contingences des exigences du désir.J’affirme que sans tendresse, il n’y a pas d’amour authentique.     .     JEAN-MICHEL SANANES chevalfou.over-blog.net/   . Oeuvre Salvador Dali
Posté par emmila à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 26 mai 2020

IL RÔDE UN RÊVE DE FEMME...Extrait

Elle voudrait la paix des eaux tranquilleset des vastes plaines le souffle bleu du froid à givrer les cilset la clarté dans les regards le pur des cimes où rêvent les grands oiseauxet les baisers du ciel, un peu de lait sur les lèvres. Elle voudrait l'envol de ses mots tendresvers ceux qui en manquent et le silence juste après la pluiecomme un écho. Elle voudrait l'accord juste, la résonance belletout ce qui s'attire, s'allie et se scelle tout ce qui va dans le même sens. Elle voudrait les confidences douceschuchotées, et les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 20 mai 2020

SALAH STETIE...HOMMAGE

                                                                                         .   Merci , Monsieur Stétié, merci pour vos mots, merci pour votre humanité et votre gentillesse, merci pour votre amitié.... Que votre chemin soit parsemé d'étoiles....   .   Dans les filets du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 15 mai 2020

UN RÊVE DE FEMME

  Il rôde un rêve de femmecomme une faim de louvela tendresse féroce à surgiret à fondre dans ce qui s’ouvrela paupière percée du monde.Il rôde un rêve de femme une odeur de bête blancheétourdie dans la neigela vie silencieuse et sauvage et les oiseaux de brume.Il rôde un rêve de femmel’instinct puissant, éruptifcomme un souffle vitalcomme une coulée de laveà durcir le vivant et à le faire tenirle chant écorché-vif.Il rôde un rêve de femme accroché dans les branchesà boire aux nervures creusesle sang et toutes les sèvesà faire... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 3 mai 2020

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait

J'ai besoin de plumes, de coups de vent, de papillons et de lumièreDe trous dans l'atmosphère, où l'on tombe en se tenant le coeurJ'ai besoin du mystère d'un craquement de branches dans les feuillesDe trisses, de nuages en jachèreQue les doigts de l'homme ne labourent pasDes nuages de passageQui traversent les yeuxPour y pleurer de joieJ'ai besoin d'air J'ai besoin d'un éclairDéchirant d'or le cielD'une blessure éphémèreD'où des sequins d'eau pureFeraient des trombes sonnantesDes danses trébuchantesEn brisant sur l'asphalte des... [Lire la suite]

jeudi 23 avril 2020

ET LE DRUIDE DISAIT

À André, le magicien de mon enfance   .   Au fond de chacun il y a une forêt peuplée d'une mémoire de brindilles, l'enfance et la mort y côtoient une peur instinctive où l'homme cherche son maître.   Au jardin neuronique, l'enfant que j'étais me tient par la main, petit fantôme venu de ce pays d'hier aux réalités buissonnières, avec lui, encore je cherche ce druide qui, de rires en tempêtes,   sous sa robe de vent, égarait mes chagrins.   Cours le siècle, comme une rivière qui s'assèche, le... [Lire la suite]
vendredi 31 janvier 2020

CONTRATTO D'AMORE / CONTRAT D'AMOUR

  Come da accordi ho smesso d’amarticome da contratto a partire da ogginon ti sognerò piùnon penserò più a te sospirando alla lunala luna a sua volta smetterà di ridermi in faccianon tormenterò povere indifese margheritestrappando loro i morbidi petali bianchinon camminerò solo per la città temendo e sperando di incontrarti per caso riandando ai luoghi dei nostri primi baci.Come da accordo contrattualesarò gentile e pacatosorriderò quando qualcuno mi parlerà di tee non attenterò alla vita dei bastardi infamiche già ora hanno... [Lire la suite]
mardi 31 décembre 2019

AUTRES MESURES...Extrait

CON TENEREZZA(avec tendresse)   A petits pas qu'importe !De l'autre côtéle temps ne presse plus.De l'autre côtél'instant ne leurre plus. Le voyage ne finit pasde désarticulerqu'importe le pas. Marcheur immobiledans l'eau qui emportemalgré soivers l'irrésistible.. Oeillade des feuxnuits où les rêvesprennent corps et nous écrasentde tendressele marcheur loin des voiesqui se dupliquentne sait quoi butinerle temps qui se ramasseet reste dans l'angle mortle désir défiant le silenceou cet infime frémissementque le vent porteavec... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 25 décembre 2019

JOËL GRENIER...Extrait

Souffle-moi une idée qui embaume le lait,La gelée de mûres et la fleur de tendresse.Ou donne-moi un mot. Le mien est bien trop laidPour écrire l'enfant à l'encre de caresse. Son regard merveilleux laisse ma page viergeEt ma plume s'envole aux vents de mon passé.Souvenir d'un visage éclairé par un ciergeDans l'ombre d'une église au rite dépassé... Mémoire de bougie qui fête un premier âgeComme l'éclair allume un ciel un soir d'orage,Mélange de sourire et de papier froissé. Devant ses si grands yeux, je ne sais que me taireEt ma... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,