dimanche 3 mai 2020

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait

J'ai besoin de plumes, de coups de vent, de papillons et de lumièreDe trous dans l'atmosphère, où l'on tombe en se tenant le coeurJ'ai besoin du mystère d'un craquement de branches dans les feuillesDe trisses, de nuages en jachèreQue les doigts de l'homme ne labourent pasDes nuages de passageQui traversent les yeuxPour y pleurer de joieJ'ai besoin d'air J'ai besoin d'un éclairDéchirant d'or le cielD'une blessure éphémèreD'où des sequins d'eau pureFeraient des trombes sonnantesDes danses trébuchantesEn brisant sur l'asphalte des... [Lire la suite]

dimanche 19 avril 2020

LE RÉCIT DU RESTE DE NOTRE VIE

  Rien ne sera pareilQuand tout sera redevenu comme avantNous porterons sur les arbres les nuagesLes vieux murs de nos chagrinsLes chevaux les prairiesUn regard de nouveau-néÉtonné de voir le monde venir à luiDans la splendeur des premiers jours Chaque instant sera printempsNoce et chants d'oiseauxNous remonterons sans hâte les courantsVers les eaux de nos enfancesConfiants avec le ventAccordés à nous-mêmesCapables du plus simpleSaisis d'une marche silencieuseAux sources du vivant Nous nous tiendrons deboutDans l'insolente... [Lire la suite]
dimanche 5 avril 2020

TERRE...

Posté par emmila à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 26 mars 2020

SOLAIRE...Extraits

Un jour je suis entrée dans la maison de ton nom, c’était l’exact de ce que j’attendais. J’y suis restée et plus jamais je n’ai eu froid et plus jamais je n’ai eu peur. Qu’on ne me parle pas de cage, il s’agit là de la plus haute, de la plus absolue des libertés. ...  Des traces de mots sur la neige de papier. Un chant d’alouette dans la gorge. Des miettes de paix sur le fracas des hommes. L’eau, le sel, le pain. Et même si le fer-blanc du jour fait muraille, même si la terre crevasse, même si les mains rident comme... [Lire la suite]
dimanche 22 mars 2020

BLES

 Entendre le pas des blés Ensemencer les saisons Féconder le temps Sans étouffer cette terre Ni défier les couleurs du soleil. Entendre le pas des blés Bavarder avec la légère hirondelle Celle qui porte les ailes de la brise Parmi la fragrance des bruyères Et de nos belles enfances. Entendre les blés Ils ont longtemps chanté Dans l’or ciselé des poèmes Avant de reposer leurs gerbes Sur l’ocre esplanade des sycomores. Bientôt se tasseront les glaises calleuses Sur les genoux empêtrés. Dans le pays... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 16 janvier 2020

LA RIVE ADVERSE...Extrait

... Cela va sans lire, la Poé-sie n’est pas en organdi de soiede soirée, non, elle squatte lecœur de ceux qui déambulent loindes bulles de moi ou de Mémoire ;elle s’ente sur le lent souriredes patients ; elle offre ses cendres àla terre, aux souches pour qu’en novembretranche       la splendeur de l’arbousier.     .     JEAN-FRANCOIS AGOSTINI Editions Souffles, 2007   .   Fresques Pompéi

jeudi 16 janvier 2020

LA TERRE ARRETEE...Extrait

Peut-êtreChaque geste est coupable de briser une enfance.L'enfant livre de sable avec bâtonnets noirs comme chat pour servir de repère. Une horloge du temps qui s'habille est amour. Longs petits moines avec des poings ronds et utiles, avec des cernes autour de tes yeux vides. Tu penses en couleur au portrait d'un oiseau, à la fleur qui se vide.Le ciel au bout du jardin tendu vers toi.Viens le chercher.Enfant, tu retiens la genèse.Le cordon qui relie l'enfant à la matière inépuisée n'est pas vraiment tranché.La magie vient tout... [Lire la suite]
jeudi 2 janvier 2020

PIERRES

Pierres amoncelées, pierres éparpillées.La terre elle-même jadis a dû choisirRassembler ses enfants ou bien les disperser aux quatre ventsEnfants des quatre vents les pierres et les montagnes.Sur la houle figée des versants,Chaque pierre est balise immobileÉcume pétrifiée de la mémoire des glaces.Ayons toujours en vue l'humilité des pierres.Lourdes ou légères, denses ou friables,Elles demeurent indifférentes aux joies,Insensibles aux remords,Étrangères à tout ressentiment.C'est pour cela qu'elles font toujours partout cortègesAux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 5 septembre 2019

L'INOUBLIABLE...Extrait

Nous avons grand désir De regarder le Jour, Un jour vertical, joyeux, Qui nous ramène à la source. Mais nul ne peut sans ailes Arriver tout droit à ce qui est Tout proche et le saisir Et venir sur l'autre versant. Orienté vers l'origine, attiré Par la fraîcheur des ombrages, Au sein de forêts mythiques.  Le poète voulait là-haut Fonder ce qui demeure, En beauté. Là où il pourrait Parler seul avec Dieu, Et ne recevoir d'autre écho.  Mais... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
vendredi 9 août 2019

CAHIERS DE DOUAI...Extrait

  Le Soleil, le foyer de tendresse et de vie,Verse l'amour brûlant à la terre ravie,Et, quand on est couché sur la vallée, on sentQue la terre est nubile et déborde de sang ;Que son immense sein, soulevé par une âme,Est d'amour comme Dieu, de chair comme la femme,Et qu'il renferme, gros de sève et de rayons,Le grand fourmillement de tous les embryons !Et tout croît, et tout monte... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,