dimanche 11 novembre 2018

LES CHANTS DE NOS MERES

On peut emprunter tous les sols de la terre franchir les dunes les plus arduestraverser les banquises glaciales du pôle avec pour seul bagage primordial les chants de nos mères   .     KAMEL YAHIAOUI     . Oeuvre Emile Auguste Pinchart  
Posté par emmila à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 8 novembre 2018

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait

Pierres poliesPierres de patienceCombien d'effleurementsCombien de lamesDans la brutalité du roc Ont sculpté en silenceL'harmonie d'un seinL'apparence d'un flancDressant sur les rives des ruissellementsDe la Terre sans cesse s'enfantantDes stèles aux yeux voilésOù en un même corps d'autelS'épousent le germe mâle et l'essence femellePierres de naissancePierres de crépusculeLes rivières dansent vers la merComme vous marchez vers le sableAvec la lenteur d'une caresse sur la peauSi je ferme les yeux assez longtempsPour traverser un... [Lire la suite]
mercredi 7 novembre 2018

ZOHRA MRIMI...Extrait

Terre sauvageterre désordre pour les femmeslieu d'épouvante pour les fleurselles naissent et meurent sèchesJ'allais, désir dans le creux de mes mains, répandre à la fontaine un vœuLe temps récupère l'infini, les secrets et la viequ'est ce qu'une vie au milieu de l'infini ?Elle est si volontaireil lui confie l'ennui d'un sommeil centenaireelle est si solennelle dans sa solitude, si belle qu'elle bouleverse l'étoileElles rejoignent le point existentielEn bas tout est dit   .     ZOHRA MRIMI     . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 7 novembre 2018

SI PARMI VOUS UN JOUR JE MOURAIS

 Si parmi vous un jour je mourais mais mourrai-je jamaisne récitez pas sur mon cadavredes versets coraniquesmais laissez-les à ceux qui en font commercene me promettez pas deux arpents de paradiscar je fus heureux sur un seul arpent de terre. Ne consommez pas le troisième jour après ma mort le couscous traditionnelce fut là en effet mon plat préféréne saupoudrez pas ma tombe de graines de figuespour que les picorent les petits oiseaux du cielles êtres humains en ont plus besoin. N'empêchez pas les chats d'uriner sur ma... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 1 novembre 2018

LE CORPS DU DELIT

Je veux traîner le monde derrière mes yeux, toucher avec ses mains le corps du délit. On ne comprend pas le désert sans manger la poussière. On ne sait pas l’assiette sans façonner l’argile. Mon chemin passe par les jardins, le silence, l’odeur de terre. Il rejoint par le vent le sillage des oiseaux. Il dort quelque fois à l’auberge des brouillards. Il s’éveille entre les lignes d’un poème. Il fait fondre la neige avec sa main de feu. Il court avec la biche sans écraser les mûres. Il traverse les murs. Il repère les portes. Il emporte... [Lire la suite]
jeudi 25 octobre 2018

LA POURSUITE DES APPARENCES...Extrait

Nous dispersons les mots dansla confusion de la terreet d’un autre lieu qui nousles rend visiblesEt nous, qui nous voit ?Tout ce qui prend silenceLes feuilles, les branches, les pierreset les murs comme des motssortant des mots, nous fixantsur terre où nous sommes le corpsdes années regagnant la surface     .     GEORGES DRANO     .  
Posté par emmila à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 20 octobre 2018

JEANNE BASTIDE...Extrait

La vigne comme une écriture sur la colline. Difficile d’y creuser tant la terre est caillouteuse. Son rire est loin dans les racines. Il faut creuser longtemps, descendre profond pour recueillir les soubresauts de son souffle.De cep en cep, de lettre en lettre, je vendange cette vigne creusée dans l’enfance. Les seaux pleins d’un raisin que je ne reconnais pas. Des grains pêle-mêle. Le vin, le sang, la parole proférée, le rire et le vivant, le vivant et la mort.Je creuse encore. Dionysos est là. La joie, la fête, la jouissance, la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 18 octobre 2018

NOUS Y VOILA, NOUS Y SOMMES...LA TROISIEME REVOLUTION

Merci à  Ananda   " Nous y voilà, nous y sommes.Depuis cinquante ans que cette tourmente menace dans les hauts-fourneaux de l'incurie de l'humanité, nous y sommes.Dans le mur, au bord du gouffre, comme seul l'homme sait le faire avec brio, qui ne perçoit la réalité que lorsqu'elle lui fait mal.Telle notre bonne vieille cigale à qui nous prêtons nos qualités d'insouciance, nous avons chanté, dansé. Quand je dis « nous », entendons un quart de l'humanité tandis que le reste était à la peine. Nous avons construit la vie... [Lire la suite]
mercredi 10 octobre 2018

LETTRE D'EXIL

Vit encore, vaguement, vaguelettes frangées aux écumes amères,Bouge, gré des marées, filet jaune accroché au rocher, cédant,Qui disparaît, revient, message au dérisoire,Flotte, bercée par les poissons et les oiseaux de mer,Muette se balance entre l'eau et le ciel, terre lointaine, déjà...Et se défaitBribes d'humain qui perd son langage, trouve celui de l'animal,Puis de l'algue et ses lascivités de l'à quoi bon,Guette déjà le lent mouvement des sables s'enroulant qui s'usent,Parle une langue de pierres noires de silex de coquillages... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 6 octobre 2018

LA PART DE L'OMBRE...Extrait

Non, la terre n'est pas couverte d'arbres, de pierres,de fleuves : elle est couverte d'hommes.Si les meilleurs sont enfermés dans un long supplice,s'il n'y a plus que le mensonge qui se montre, chamarréde fausses prairies,si quelqu'un te dit : " Admire le soleil !"- et tune vois que le miroitement de la boue, ou bien : " faiston devoir ! " - et on te tend un couteau pour égorgerta mère et ton frère,alors tous les arbres sont abattus, les pierres noircissentet s'effritent, les fleuves sont des cloaquesinfâmes.Tu ne peux plus avancer,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,