jeudi 25 février 2021

PHILIPPE JACCOTTET...HOMMAGE

Philippe Jaccottet vient de nous quitter à l'âge de 95 ans.... https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Jaccottet . . . . "La seule grâce à demander aux dieux lointains, aux dieux muets, aveugles, détournés, à ces fuyards, ne serait-elle pas que toute larme répandue sur le visage proche dans l'invisible terre fît germer un blé inépuisable ? .... Rappelle-toi, au moment de perdre pied, Puise dans cette brume avec tes mains affaiblies, Recueille ce peu de paille pour litière à la souffrance, Là, au creux de ta main... [Lire la suite]

mercredi 24 février 2021

AVEC TOUS LES MOTS D’AUTREFOIS

Ficher dans le maquis des alarmes confuses nombre de tuteurs agencés comme pour arrimer les frissonnants halliers de la mémoire. Parfois, s’y jette une volée de mots tels étourneaux s’abattant sur les vignes ou dix cors bellement l’un contre l’autre en rut. Serait-ce convoitise, quémandage charnel des vocables ? La théâtrale sauterie, la comédie au paradis ? Entre sol et nues, nombreux les sigles et les sceaux que les filets retiennent ! Lambeaux abîmés de roseau « Livre pour Sortir au Jour », feuilles froissées de latanier,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 29 décembre 2020

PALE BLUE DOT - CARL SAGAN...Extrait

« Regardez ce point. C’est ici. C’est notre foyer. C’est nous. Dessus se trouvent tous ceux que vous aimez, tous ceux que vous connaissez, tous ceux dont vous avez jamais entendu parler, tous les êtres humains qui aient jamais vécu. La somme de nos joies et de nos souffrances. Des milliers de religions, d’idéologies et de doctrines économiques remplies de certitudes. Tous les chasseurs et cueilleurs, tous les héros et tous les lâches, tous les créateurs et destructeurs de civilisations. Tous les rois et paysans, tous les jeunes... [Lire la suite]
samedi 10 octobre 2020

RESONNANCE...

la terre se rend à l’évidence des fleursau poids de l’ombre à la désolation de l’eaususpendue entre la révolte et l’ennuije me laisse emporter par l’amoursi près d’ailleursles mots attendent notre venueles étoiles s’abandonnentle soleil monte les escaliers de l’âmela maison s’illumineje reviens du silence comme un noyéles grandes eaux de l’origine m’ont pris la main beau corps de sultane aux mille chevaux confondusje hume ton odeur capiteusesuivant la courbe de tes hanchesje me laisse emporter par la tentation de naîtreencore une... [Lire la suite]
samedi 1 août 2020

VOYAGE GRAND-TOURNESOL...Extrait

à Colette Gibelin et Luc Vidal   .   Brûler trop étreintl’aire intérieure des astresétrangers Il nous fautenfouir l’excèsrespirer l’airAccueillir chaque matinchaque maintendus fragilesUne feuille un destinune brindille un seul êtresingulierle mondeentier Écouter battre sous l’écorcela sève intranquilleAccorderdans l’herbe folle des bourrasquesl’orageles peaux qui se crispentle tambour des larmesles visages à venirl’éclaircie des souriresDes paysages fertilessemantlevantle chant pacifique des paroles  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 25 juillet 2020

ANDREE CHEDID...Extrait

En ces aubes où fermente la nuit De quel élan gravir? De quel œil contempler villes visages siècles douleurs espérance? De quelles mains creuser un sol toujours fécond? De quelle tendresse chérir vie et terreAbolir la distanceCicatriser l'entaille? A quelle lumière découvrir la beauté des chosesObstinément intacte sous le squame des malheurs?     .     ANDREE CHEDID     .   Oeuvre Emeli Theander  
Posté par emmila à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

samedi 25 juillet 2020

BLEUE

Bleue la pierre s'étrange, et c'est le cielveiné de poupre et d'ors. Une porte entrouvre la mer aux rumeurs[ contenuesvert gabbro lignes de fuite d'évasives forêts[ rocheuses. Bleuela terre s'étrange au vent,disperse toutes ses plumes ultramarines :ses pigments d'étoiles empoussièrent les yeux de grains de sable incandescents. Goutte à gouttela nuit s'écoule, cristal liquide opale iris sang lactescent. L'arc de la nuit,sa flèche est bleue.L'arbre noir est bleu du souvenir de l'oiseau. Bleu le soleil épouillé de... [Lire la suite]
mardi 23 juin 2020

MARION LUBREAC

Un arbre remarquable a poussé en couronne autour de mes cheveux de cendre et d’eau, Il me ceint de frais le front, aux lagons bleus des univers pétris de soleil blancs. Je respire la fragrance des nuages écheventrés de nuages en filigranes. La terre est mon ancrage. Je respire les flammes de pluie. Les pieds nus, j'avance.Mes orteils savourent l'instant. Je goule la melisse la badiane et la mauve sauvage.Demain sera un jour nouveau où les enfants indigo ouvriront le soleil pour en semer les graines en chacun de vos cœurs. Demain... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 21 juin 2020

INFINIMENT BLEU

La mer        le temps  longuement ondoient  allant  l'amble des figements de la terre métamorphique Les rochers pensent  en fabulant Rodin    J'en perçois lointainement  la scansion  comme l'être aux mondes  les palpitations        les envolées  d'un vaste poème  au Grand Bleu   J'aurai confié   mon âme  aux champs des baleines un jour  l'espace d'un éclair depuis tant  d'années lumières  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 3 mai 2020

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait

J'ai besoin de plumes, de coups de vent, de papillons et de lumièreDe trous dans l'atmosphère, où l'on tombe en se tenant le coeurJ'ai besoin du mystère d'un craquement de branches dans les feuillesDe trisses, de nuages en jachèreQue les doigts de l'homme ne labourent pasDes nuages de passageQui traversent les yeuxPour y pleurer de joieJ'ai besoin d'air J'ai besoin d'un éclairDéchirant d'or le cielD'une blessure éphémèreD'où des sequins d'eau pureFeraient des trombes sonnantesDes danses trébuchantesEn brisant sur l'asphalte des... [Lire la suite]