dimanche 17 mars 2019

LES ENFANTS PARADIS - BATACLAN

  Ils étaient des sourires, ils étaient des sanglotsIls étaient de ces rires que font les chants d'oiseauxIls étaient des matins quand on va bord de merIls étaient cœur chagrin, ils étaient cœur lumièreIls étaient des poèmes, Ils étaient des oiseauxIls étaient des je t'aime qu'on dit bord du ruisseauIls étaient du café, ils étaient du bistrotIls étaient étrangers, ils étaient sans drapeauIls étaient de Paris, ils étaient de provinceIls étaient cœurs de pluie qui font cœurs qui grincentIls étaient pleins de vie, avaient... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 16 juin 2017

LA LUMIERE DU MONDE

Jamais le monde n’a été aussi fort. Le terrorisme tel qu’on le connaît historiquement ne réussit qu’à renforcer le système qu’il prétend attaquer, bien que certains de ses membres aient pu avoir des têtes d’anges. Jamais la négation de l’âme n’a été aussi forte et tranquille. L’esprit n’est plus même nié, c’est plus sournois qu’une négation. Nous sommes comme des prisonniers dont le corps seul aurait le droit de sortir. L’âme va rester vingt-quatre heures sur vingt- quatre en prison : le reste, le clinquant, c’est seulement cela qui... [Lire la suite]
mercredi 21 septembre 2016

LETTRE A L'ELEPHANT

Monsieur et cher éléphant, . Vous vous demanderez sans doute en lisant cette lettre ce qui a pu inciter à l’écrire un spécimen zoologique si profondément soucieux de l’avenir de sa propre espèce. L’instinct de conservation, tel est, bien sûr ce motif. Depuis fort longtemps déjà, j’ai le sentiment que nos destins sont liés. En ces jours périlleux « d’équilibre par la terreur », de massacres et de calculs savants sur le nombre d’humains qui survivront à un holocauste nucléaire, il n’est que trop naturel que mes pensées se... [Lire la suite]