mardi 16 février 2016

EPITRE DU DIVIN MARQUIS A QUELQUES DUPES

Nous sommes devenus économes nous n’aimons plus qu’à bon escient ou avec circonspection la vie nous a généreusement dotés dans la gamme du sombre et si n’était que la vie mais la mort était fée à notre berceau nous devrons compter avec elle écouter ses hérauts recevoir ses émissaires ukases et sermons les entendre sans être dupe prendre le risque du dégoût tutoyer le prophète et comme lui feindre l’appeler seigneur en hommage au mensonge incarné nous faisant passer la corde au cou du ciel des créateurs qui s’y terrent des... [Lire la suite]

mardi 15 janvier 2013

LES MATINAUX...Extrait

Il était un homme, une fois, qui n'ayant plus faim, plus jamais faim, tant il avait dévoré d'héritages, englouti d'aliments, appauvri son prochain, trouva sa table vide, son lit désert, sa femme grosse, et la terre mauvaise dans le champ de son coeur. N'ayant pas de tombeau et se voulant en vie, n'ayant rien à donner et moins à recevoir, les objets le fuyant, les bêtes lui mentant, il vola la famine et s'en fit une assiette qui devint son miroir et sa propre déroute. . RENE CHAR   .   Oeuvre Jan Van Eyck   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,