lundi 16 juillet 2018

LES EPIPHANIES...Extrait

Le lit des choses est grand ouvert. Je me suis endormi, pensant que c'était trop beau et que la terre s'échapperait. Je craignais tout des ventilations absurdes d'une nuit en colère. Les matins me fustigeaient. Je vivais crédu­lement. Sourcier infatigable, je cherchais l'Orifice originel, premier ouvrage par où passer la tête et crier au Soleil. J'ai trouvé! Je confectionne sur mesure une amoureuse. (En vérité, elle m'est venue d'une ville rêvée posée sur de grands boutons-d'or.) Les peu­pliers s'organisent. Les rossignols... [Lire la suite]

lundi 14 août 2017

AU NOM DE L'HUMANITE

Nous vous remercions. Mon voisin, mon ami, Ils étaient venus agresser la voisine Tu n'as rien fait Ils t'avaient dit qu'elle se prostituait Ils l'ont violée puis, ils lui ont lacéré les seins au nom de la société et de sa morale Et tu t'étais tu Mon voisin, mon frère Ils étaient venus m'humilier Tu n'as rien fait Ils t'avaient dit que j'étais un libertaire Ils ont parcouru mon corps de rapières Au nom de l’État, des prélats et autres vicaires Et tu t'étais tu Mon voisin, ô mon voisin   Ils étaient venus... [Lire la suite]
vendredi 16 juin 2017

LETTRE A UNE POETE

Je t’envoie une lettre Que l’écume des mers a brodé Une lettre souveraine Née des racines du cœur Et de la parure de ton regard de femme Une lettre titubante Qui s’accroche à nos souvenirs Enorme coulée du vivre Quand le vivre se fait chair de lumière D’errance en errance Jusqu’au coquillage premier Qui chante dans tes yeux Là où je ne suis pas Dans l’allaitement des étoiles Je t’envoie une lettre écrite sur un papier cadeau Ou sur les nuits blanches quand tes lèvres s’exilent Un seul amour l’habite Au carrefour de nous-mêmes Une... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
samedi 3 juin 2017

LE CERCLE DE L'AURORE

Je ne suis pas ce Je majuscule et sans âge, je ne suis pas ce Je apposé dans la marge. Je suis Vous qui passez, compagnons de mirages, multiples de moi-même à l'ombre des noyers. Il m'en aura fallu du temps pour délasser les grandes mains de l'aube que le couchant fermente et du temps pour aimer par-delà la tourmente, chaque coeur, chaque ride, chaque larme versée. Je sais que le dernier souffle aura le parfum du premier, rassemblant à rebours les fragrances éludées de nos intermittences et je nous sais unis par la... [Lire la suite]
dimanche 26 juin 2016

YVES BONNEFOY...Extrait

Corps qui aimait la paix de l'autre corpsPeu visible à ces heures avant l'aube,Mais plus que du visible, étant le souffleinfiniment régulier de l'esprit.J'appelle esprit ce savoir qui s'éveilleQuand des lèvres s'unissent dans la paixD'une main qui trouve une main dans la pénombreEt on ne sait s'il fait encore nuitOu si c'est un ressac de proche rivageQui, s'accroissant, fait qu'ici ne soit plusQue l'océan des lèvres confondues.On dirait que la terre émeut sa chaîne,Barque qui touche au flanc d'une autre barque,Deux corps glissant dans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 16 mai 2016

MARIA ZAMBRANO

Il y a des choses qui semblent autres ou ressemblent à d'autres ; l'orchidée qui a l'air d'un papillon ou la pierre du ruisseau qui ressemble à un crâne. Et cet air ou cette ressemblance suggère à l'esprit une autre idée que celle d'une simple analogie formelle, même lorsqu'il en est ainsi non par nature mais par hasard. Celui qui découvre un petit caillou semblable à un crâne le ramasse, le regarde et le met de côté autrement qu'il ne le ferait pour une pierre qui ne ressemblerait à rien, qui serait seulement jolie. Celui qui se... [Lire la suite]

samedi 5 décembre 2015

LA TRANSPARENCE

Inaugurer la transparence, voir à travers un corps, une idée, un amour, la folie, distinguer sans obstacle l'autre côté, traverser de part en part l'illusion tenace d'être quelque chose. non seulement pénétrer du regard dans la roche mais ressortir aussi par son envers. Et plus encore: Inaugurer la transparence c'est abolir un côté et l'autre et trouver enfin le centre. Et c'est pouvoir suspendre la quête parce qu'elle n'est plus nécessaire, parce qu'une chose cesse d'être interférence parce que l'au-delà et l'en-deçà se sont unis;... [Lire la suite]
lundi 13 janvier 2014

L'UN ET L'AUTRE

 L’un avec l’autre, l’un dans l’autre, l’un sans l’autre. Fil des apparences. Frôlement des mains, rires piétinés, ce presque rien, ce rapprochement des corps. A peine, à peine déplacés. L’un dans l’autre, surexposé, copié, épié, cicatrisé. Sur l’autre, le pied encré.Sur les orteils la peau ombrée, flottement des ressemblances, des lettres chevillées. A la commissure des lèvres des mots épelés. Identique est la phrase décryptée.Herbe sèche, folle à la lisière du pré. Images sépia de causeries sans fin. Extrémités des îles et des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 7 février 2013

CE QUI EXISTE

JE n'existe pas. TU n'existes pas.  Ce qui existe, et dans quelle lumière!  C'est ce qui s'est tressé entre nous, ce qui est filé entre nos deux quenouilles, la relation, l'entre-nous. Ce qui n'est pas, c'est toi et moi - séparés -   ce qui est, c'est tout ce qui nous relie, tout le champ fluctuant entre nos consciences, cette intensité, cette immensité que nous partageons, cette immensité tendue comme une vaste voilure entre Dieu, les choses et les êtres. Ce qui n'est pas, c'est l'océan et la terre - séparés... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 5 août 2012

FEUILLETS - SENSATIONS

Il est des rives à l'abordage desquelles De leur nacre grêle l'eau sur la défensive   Il est des perditions Le voile vient se coucher d'immensité sur l'amour en défragmentation   Ecouter rouler les diamants d'eau sur la vague et rendre les larmes devant l'intime montée    Être la vérité car elle peut bien se sertir de bégaiements elle n'en est pas moins vraie    Il est des communions encore plus belles Naissances dans l'union de la boue et des fossés    Navigantes à vue... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,