samedi 23 juin 2018

RUMI...Extrait

Quand l’homme et la femme deviennent un, tu es ce un. Quand les unités sont effacées, tu es cette unité. Tu as façonné ce “je” et ce “nous” afin de pouvoir jouer au jeu de l’adoration avec toi-même, afin que tous les “je”, les “tu” deviennent une seule âme, et soient à la fin submergés dans le Bien Aimé   .   RUMI     .  
Posté par emmila à 01:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 11 avril 2017

CHRISTIANE SINGER...Extrait

Quand je parle d'un a-théisme aimant,Le "a" privatif interdit toute représentation...Ce n’est pas un contenu que j’ai à transmettre :Chaque âme est d’une telle richesse !Il faut que cette richesse soit réveillée…La vie est tellement généreuse : on ne peut pas passer à côté.On ne peut pas passer à côté de l’automne, de la neige quand elle tombe…Tout reflète de la PrésenceNous sommes dans une société qui nous distrait en permanence de l’essentiel.Nous sommes hors de nous !Nous ne sommes pas mis en relation avec cette profondeur en... [Lire la suite]
dimanche 30 octobre 2016

FIDELITE A L'ECLAIR...Extrait

Chaque poème a quelque chose de l'éclair. Je ne dirais pas que le poème " est " un éclair, mais qu'il y a en lui un éclair. Tel est le point de départ, il implique une exigence, mais il est très difficile d'être fidèle à un éclair, de faire en sorte que le poème s'organise, croisse comme un organisme autour de cet éclair, cette petite illumination initiale. Très difficile qu'ensuite ne vienne pas s'y ajouter tout ce qui relève du caprice, de la virtuosité de celui qui connaît le langage. Non: il faut que les choses naissent comme naît... [Lire la suite]
samedi 23 janvier 2016

MAINS

Quel contact étonnant, vieil homme, établissent tes mains avec les nôtres !Que les siècles de mort sont vains devant tes mains...L’artiste sans nom comme toi les a surprises dans un mouvement de prisedont on ne sait s’il vibre encore ou s’il vient de s’éteindre,Les veines battent, ce sont des vieilles veines durcies par le chant du sang,ah, que prennent-elles, tes mains de vigueur finissante,s’agrippent-elles à la terre, s’agrippent-elles à la chair,la dernière ou l’avant-dernière fois,ramassent-elles le cristal qui contient la... [Lire la suite]
samedi 19 septembre 2015

TOURS DE SILENCE...Extraits

La multiple réalité s’effacedans l’air vide.Tout égare son nomdans l’unité secrète,et l’essence de chaque chosese rechargeà l’abri lucide des ombres....Nous serons de retour chaque foisjusqu’à tarir l’être que nous sommesafin que, de pure vie, nous puissions gagner le sensde nos naissances répétées....Les vastes terrassesde la maison qui ne fut jamais bâtie ;les vignes ocres qui ne furent pas plantées ;le temps antérieur au premier instant ;les villes non fondées ;le contre-rêve, l’envers de la réalité ;ce qui... [Lire la suite]
dimanche 23 novembre 2014

L'AUTRE COTE DU MONDE...Extraits

« Orgasme ? orchestre ? organdi  ? Oriflamme ? Or pur de l’être, visité d’une immense sensation de lumière (…), et resplendissant – entre la plus grande unité d’être et la merveilleuse dispersion du lâcher prise, de la caresse de l’algue au cri des étoiles… » .....   Tout ce qui a couleur de votre émoi, parcourant la terre, les mers et les infinis respirables qui nous sont donnés, traversant le jour et les nuits, portera à mes lèvres vos mots de lune, de souvenir et de solitude bleuis ; et ce murmure rendra à... [Lire la suite]

mercredi 19 décembre 2012

UN COEUR ARDENT

Mot premier                et chair de mère                lait                baiser du bout des yeux                nid douillet                d’un été effleuré ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 7 décembre 2012

CANTIQUE D'EVE

Je connais l’harmonie du monde Je sais le secret des couleurs Comment les formes s’épousent, se combattent pour mieux s’aimer Je sais leur germe et leur millénaire maturation Je sais leur mort Je sais leurs musiques Toutes les musiques de l’univers Le grand rut de la mer Toutes les voix du vent. Les sources, leurs glaciers secrets et leurs sommeils Leur réveil terrible les jours de débâcle Je sais Les voix des étoiles, je les ai si longtemps écoutées Qu’elles ont fini par me parler Je sais la petite voix des herbes... [Lire la suite]
lundi 11 juin 2012

POINT DE RALLIEMENT...Extrait

 Lui  la nuit durant  il cherche à écrire ce misérable théâtre  il cherche à nouveau en vérité il attend  il attend d’écrire pour traverser la nuit à gué  en vérité il ne fait qu’attendre  la parole dans le corps la parole dans l’esprit  la parole de bon secours  la parole qui serait appui de lumière  et contiendrait un signe résurgent  d’unité    Ô corps et esprit de la parole  Ô parole incarnée  Viens au secours de ceux dont le sang n’est ni de caoutchouc ni... [Lire la suite]
vendredi 13 mai 2011

L'ARBRE DE VIE DU VIDE...Extrait

Quand le silence devient-il effectif charnellement présent ?dans l’érotisme, l’oeuvre d’art et la mort : Confondus d’un seul tenant dans leur propre silence. Seul le silence de l’amour peut combler de lumière les bouches d’ombre de nos pensées. Le silence fermé sur soi du monde minéral ne s’ouvre qu’aux racines de l’arbre de vie du vide  (...)  Que sait-on sans mot dire du silence ? L’unité du son et du silence s’entend Dans l’apparition du murmure Issu de la source en amont : Et du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,