dimanche 23 octobre 2016

FLUCTUATIONS...Extrait

Inspire L’univers entre en toi avec ses printemps éphémères, ses fièvres éblouissantes Tu respires l’odeur envahissante du thym sauvage des souvenirs ramassés sur la plage Tu bois le lait de vie . Ouvre la fenêtre Il n’y a plus de dedans, de dehors Seul, ce présent d’éclair et de surgissement, Cette hâte d’aimer et de connaître Tant de messages, de caresses, d’écorchures Tant de promesses nous traversent . Le monde extérieur maintenant te pénètre Les sons ruissellent Les odeurs pétillent Respire le réel, Il t’appartient et tu lui... [Lire la suite]

jeudi 20 octobre 2016

LES EMIGRANTS...

 Merci Gérard Cléry  et Guy Allix ... ...   lissant leur vie aux fenêtres des trains ils voient blêmir ces paysages où nul arbre ne brûle     terre affamée de caresses et du vent pour eux déroule tes bandages     ils vont leur renommée voyage ils n'amasseront pas rivés à la souffrance plane         de temps en temps toisonnent par le gué d'un bocage ces gibets de tendresse qui ne les balancent guère     ils vont sachant fort peu plier genoux ... [Lire la suite]
jeudi 23 juin 2016

L'ECRIN VERT...Extrait

La pulsion première de la vie palpite dans la moelle des figuiers, ses harmoniques insonores vibrent nuit et jour au fond du ciel – et mes veines jusque dans les fibres résonnent d’elle ; et dans les profondeurs du conscient une danse se compose de figures invisibles au chant du feuillage susurrant. Volubiles sont ces arbres, ces plantes en feuilles et en fleurs- au fond de l’abysse de silence où le verbe est roi, au travers des terres et des eaux silencieux j’écoute la respiration première sacrée, j’entends la muette rumeur de la... [Lire la suite]
jeudi 16 juin 2016

VIVANTE PIERRE...Extrait

Frémissements de galets lavés par la marée Fissure en marche vers l’aurore Quel vent des origines anime la matière insuffle la vie à la roche blessée ?   Alluvions, sédiments, éboulis, effritements Le temps gerce la chair minérale, s’infiltre dans l’énigme O mémoire du monde close comme un fruit mûr avant la chute. Cœur de granit et regard transparent du cristal accrochant la lumière pour ne pas renoncer Turquoises, saphirs, opales Ultimes flamboiements des grandes forces telluriques Stries, strates, rayures vitales,... [Lire la suite]
dimanche 22 mai 2016

INSTANT

Comme tout le sel de la mer peut se goûter du bout d'un doigt Ainsi toute l'éternité est le suspens d'un seul moment L'unique battement de cils de la paupière originelle Est à l'instant de tressaillir sur un œil qui ne le sait pas Ce battement s'est répété des trillions de trillions de fois Pourtant au bout du plus long cil l'étoile inexistante encore Attend de poindre à la prunelle où elle est fixe pour jamais Au crépuscule transparent d'un bleu d'avant le firmament Ce petit jour est l'avant-goût annonçant le Commencement ... [Lire la suite]
lundi 16 mai 2016

LE VOYAGE

Merci à Marie-Paule Farina   Pour l'enfant, amoureux de cartes et d'estampes, L'univers est égal à son vaste appétit. Ah! que le monde est grand à la clarté des lampes! Aux yeux du souvenir que le monde est petit! - Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme, Le cœur gros de rancune et de désirs amers, Et nous allons, suivant le rythme de la lame, Berçant notre infini sur le fini des mers: Les uns, joyeux de fuir une patrie infâme; D'autres, l'horreur de leurs berceaux, et quelques-uns, Astrologues noyés dans les yeux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 19 décembre 2015

SUR LE SEUIL INVISIBLE...Extrait

Dans la vie, dans le mystère limpidetu peux avanceret même au pays des ombrestu peux avancerou retrouver la mélodiebrisée            du vivant.Cela parle au fond de toicomme une source, cela chante.Il faut écouter.Il ne faut pas forcer l'écouteCela écoute aussi.Le poème du vivant.Eclat de lumière.Souffle de voix.Il vibre au diapason de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 18 août 2015

MONDE

Angle éternella terre et les ciel.Pour bissectrice, le vent.Angle immense,le chemin tout droit.Pour bissectrice, le désir.Les parallèles se rencontrentdans le baiser.Ô cœursans écho.C'est en toi que commence et s'achèvel'univers.   .   FEDERICO GARCIA LORCA   .   Oeuvre Andrew Bret Wallis
Posté par emmila à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 12 juillet 2015

GUISANE...Extrait ( Le bonheur des origines )

Je voudrais te dire en un mot comme le ciel semble s’élargir encore quand il contient tout l’amour que je te porte. Je voudrais marcher comme un sage dans la majesté et la solitude du désert pour te dire que chacun des grains de sable contient une infime partie de mon amour pour toi. Je voudrais toucher cette étoile, à qui j’ai donné ton nom, pour te dire que chaque étoile, dans sa danse au travers de l’univers, porte la voyelle des initiales de notre rencontre. Je voudrais traverser la mer avec les oiseaux et toucher les îles... [Lire la suite]
lundi 25 mai 2015

NIHUMIM...Extrait

.... Quarante ans. Je connais peu ma vie. Je ne l’ai jamais vue S’éclairer dans les yeux d’un enfant né de moi. Pourtant j’ai pénétré le secret de mon corps. Ô mon corps ! Toute la joie, toute l’angoisse des bêtes de la solitude Est en toi, esprit de la terre, ô frère du rocher et de l’ortie. Comme les blés et les nuages dans le vent, Comme la pluie et les abeilles dans la lumière, Quarante ans, quarante ans, mon corps, tu as nourri De ton être secret le feu divin du Mouvement: Tu ne passeras pas avant le mouvement de l’univers. Que... [Lire la suite]