vendredi 21 août 2020

LA PARENTELE

" Je me suis fait la belle et maintenant je danse parmi les hautes herbes avec le doux vent chaud du sud les grillons crépitent dans ma tête Je me suis teint les yeux en noir en contemplant le soleil du mois de mai Un orage de révolte m'a déchiré le coeur. " A. C.    .   Je suis désormais mon père ma mère mes grands et arrières-grands parents Je suis tous mes aïeux d'ici ou d'ailleurs recyclés dans les cellules passagères de ma chair jaillissant avec les sources de mon sang battant les tambours brûlants... [Lire la suite]

lundi 9 avril 2012

MARTINE CROS

Lumière ombragée sous les pans d'une valse de vent   Un rien l'abîme  Alors j'absente le temps   Comme hier où je dessinais, ton visage lové contre mon épaule   L'amour en amont des mots dont il n'a pas besoin chante dans l'instant     Sur la pointe de la brume les pas bleuissent le labyrinthe habituel   L'orgueil, l'ennui, sifflent l'air de rien   Les yeux affûtent les oiseaux fusées striant le ciel argenté A leur vol  s'arrime le sourire     Bris de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,