mardi 31 mai 2022

VENUS KHOURY GHATA

Tu es mon point du jour mon île colorée en bleu ma clairière odorante. Tu es ma neige volée mon pétale unique mon faune apprivoisé. Tu es ma robe de caresses mon foulard de tendresse ma ceinture de baisers. Tes gestes moulin à vent tes cils épis de blé et le rire se pétrit dans la cuve de ta bouche tu es mon pain joufflu mon nid. . . . . . VENUS KHOURY-GHATA . . . Oeuvre Sophie Gengembre Anderson  
Posté par emmila à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 29 juillet 2017

LES OBSCURCIS...Extrait

 .. Elle s'invente un jardin    Y met un arbre avec son ombre d'origine    ses oiseaux polyglottes    ses feuilles en papier d' Arménie   des fruits mâles des fruits femelles   qui se battent comme des chiffonniers   se réconcilient sur l'oreiller  et cette fleur riche d'une aile qui fait son miel dans la couche du  bourdon      Elle sort de ses poches des objets qu'elle aligne par ordre de... [Lire la suite]
mercredi 12 octobre 2016

ELLE LANCAIT SA VIEILLE VAISSELLE

Elle lançait sa vieille vaisselle à la lune qui répare les assiettes ébréchées ravaude le linge des noces et classe par ordre de tristesse les photos jaunies par le regard de la lampe Tout l’univers se partageait les taches ménagères de ma mère les vents adverses soufflaient dans les tiroirs négociaient dans ses volets et balayaient vers la ville les miettes de rêves qu’elle grignotait dans son sommeil Mère si négligente sur ta corde de linge séchaient les nuages au blanc douteux qui suscitaient le sarcasme des rossignols et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 21 juin 2016

AU SUD DU SILENCE...Extrait

Parce que leurs noms étaient trop larges pour leurs corps d’étrangersils se taillèrent des noms de voyage dans le tissu rêche des chemins Des noms pliables sous la peaupour les villes qui fument leurs hauts fourneaux pour oublier les prairies asphaltées. Sur les cils de la lune il y a de la poussière disent-ilset ils frappent aux portes des femmes pour retrouver une patrie.   .   VENUS KHOURY GHATA   . Caroline Ortoli    
Posté par emmila à 15:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 11 avril 2011

LES OBSCURCIS

A l’étroit dans nos cagesNous écrivons sans bouger la mainLes mots qui nous font défaut pris dans les livres désaffectésMeurs si tu veux disons-nous à celui qui a effacé ses contoursMais réveille-toi avec le coq qui clame le jour trois strates plus hautLes passants qui nous empruntent nous disent clos sur de grandes insatisfactionsIls sont ceux qui crientNous sommes ceux qui écoutentNos colères brèves comme feu de résineux nous surviventNous échangeons nos impressions avec d’autres obscurcis consignés dansNos cahiersSans nous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,