lundi 28 février 2011

ELOGE ET POUVOIR DE L'ABSENCE

Je ne prétends point être là, ni survenir àl’improviste, ni paraître en habits et chair, nigouverner par le poids visible de ma personne,Ni répondre aux censeurs, de ma voix; auxrebelles, d’un oeil implacable; aux ministresfautifs, d’un geste qui suspendrait les têtes àmes ongles.Je règne par l’étonnant pouvoir de l’absence.Mes deux cent soixante-dix palais tramésente eux de galeries opaques s’emplissentseulement de mes traces alternées.Et des musiques jouent en l’honneur de monombre; des officiers saluent mon siège vide;mes femmes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 27 novembre 2010

VICTOR SEGALEN

Suis-je ici vraiment ? Suis-je parvenu si haut ? Paix grande et naïve et splendeur avant-dernière, Touchant au chaos où le Ciel qui plus n'espère Se referme et bat comme une ronde paupière. Comme le noyé affleurant l'autre surface Mon front nouveau-né vogue sur les horizons. Je pénètre et vois. Je participe aux raisons. Je tiens l'empyrée, et j'ai le Ciel pour maisons. Je jouis à plein bord. De tous mes esprits. J'irrite Mes sens élargis au-delà des sens, plus vite Que l'esprit, que l'air. Je me répands sans limites, ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,