dimanche 21 août 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Une ombre bleue descend le sentierSa voix se rompt sur l'écorce des pinsEst-ce sanglots ou chant de joie?Les branches alanguies bercent une lumière trop lourdeBrûle et se répand l'encens des fenouils torréfiésL'ombre porte un enfant sur ses brasEmbleuissant les rocs, elle vaL'ourlet de sa robe, à un endroit, pourpreLes épines, les bois morts craquent sous son pasDéjà planent les aiglesSa voix se perd au bruit de l'eauEst-ce une larme en son oeil dresséeEst-ce une larme ou l'éclat d'une lame ?L'enfant qu'elle tient contre son sein... [Lire la suite]

mercredi 3 août 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Faire survivre à chaque instant Recommencer le temps Une maille endroit, une maille envers Le tricot que l'on trame avec la chaîne de la peau Incessamment nous dévêt Tels les premiers hommes qui n'avaient pas Rêvé à la pomme d'or Nous errons d'un espace à l'autre D'une heure à l'autre Dans l'ignorance de notre nudité Nous sommes nus Nous sommes vus Le méconnaître fait notre arrogance A quel moment l'oignon fait-il oeuvre de dépouillement ? Chaque couche, chaque strate, chaque masque Est le reflet d'un vêtement... [Lire la suite]
mercredi 27 juillet 2022

MICHEL LUCARELLI...Extrait

  Nous donnerions à l'arbre l'oiseau dont il a toujours rêvé Au fleuve la source où s'accordent image et clarté et cela suffirait au poème des jours à nos mains qui se croisent dans les lignes de vie . . . . MICHEL LUCARELLI . . . . .
Posté par emmila à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 21 juillet 2022

FLUCTUATIONS....Extrait

... . Inspire Une source est dans ton regard Respire les mots et leurs fragrances d'herbes sauvages Respire le bleu et l'ocre des plages, l'ivresse claire des coquillages . . Expire Mets en déroute les relents de prières, les regrets, les reliefs de mauvais repas Expulse les miasmes, les remugles d'organes, les borborygmes . . Ouvre la porte, jette les clés Il est grand temps de te jeter dans la mêlée, de rebondir, toujours plus haut, vers le soleil . . Ouvre les bras Que les oiseaux du bout... [Lire la suite]
jeudi 14 juillet 2022

LETTRES A UN JEUNE POETE...Extrait

Merci à Eléonore de Monchy . . . "La volupté de la chair est une chose de la vie des sens au même titre que le regard pur, que la pure saveur d’un beau fruit sur notre langue, elle est une expérience sans limites qui nous est donnée, une connaissance de tout l’univers, la connaissance même dans sa plénitude et sa splendeur. Le mal n’est pas dans cette expérience mais en ceci que le plus grand nombre en mésusent, proprement la galvaudent. Elle n’est pour eux qu’un excitant, une distraction dans les moment fatigués de... [Lire la suite]
dimanche 10 juillet 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Si ce n'est maintenant Demain Tu auras une autre chance D'ouvrir tes doigts Semer des roses, du pain chaud, des caresses Tu es le semeur, la pluie, le soleil La terre, la résurgence Aussi la nuit qui prépare les couleurs Et la fleur endormie Et la fleur éclose Et la promesse de la rose Tu as traversé les hommes, les poings serrés Tu n'as pas offert tes lèvres Tu les as échangées ou vendues La honte te jette sur le dos un manteau de ferraille L'amplitude du geste te pèse, te coûte la peau Lorsque tu desserres les mains... [Lire la suite]

samedi 25 juin 2022

LETTRE A L'ENFANT A VENIR...

Cher enfant, . Bientôt va débuter pour toi une merveilleuse et tragique expérience. Quelque part dans l’immensité de l’univers, à la périphérie d’une galaxie appelée la Voie Lactée, près de l’étoile Soleil, sur la troisième planète de son système, la Terre, tu vas naître. Tu es le fruit d’une longue gestation qui se poursuit depuis près de quatorze milliards d’années. Tout a commencé dans la lumière éblouissante d’un gigantesque et torride espace. Ne me demande pas ce qu’il y avait avant, je n’en sais rien. Par la suite,... [Lire la suite]
mardi 7 juin 2022

J'ÉCRIS

J'ÉCRIS parce que l'âme peut mourir avant le corps. J'ÉCRIS pour que l'on entende hurler le silence de l'innocent. J'ÉCRIS pour faire aimer la vie. J'AI PEUR que si nous, les poètes, cédant aux pressions de la boue, aux chantages du désespoir, cessions de chanter la beauté possible hors des bruits de ce temps, J'AI PEUR que notre monde ne soit plus vivable et que, définitivement, l'homme soit inutile. . . . . . ARMAND MONJO . . . . Oeuvre Maryam Lamei Harvani
Posté par emmila à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 7 juin 2022

10 000 ème message .... ! DE SANG ET DE LUMIERE...Extrait

  Je tiens à remercier les lecteurs, les écrivains , les poètes pour le soutien et l'intérêt porté à ce blog qui atteint aujourd'hui son 10 000 ème message...Et ce , après 14 ans de présence auprès de tous... . . . « Je veux une poésie du monde, qui voyage, prenne des trains, des avions, plonge dans des villes chaudes, des labyrinthes de ruelles. Une poésie moite et serrée comme la vie de l’immense majorité des hommes. Je veux une poésie qui connaisse le ventre de Palerme, Port au Prince et Beyrouth, ces villes qui ont... [Lire la suite]
lundi 6 juin 2022

QUAND VOUS SEREZ AU MILIEU DE LA GRANDE VIE PAYSANNE

  "Quand vous serez au milieu de la grande vie paysanne Au milieu d'un champ dans les loins Ou au cœur d'une forêt en automne, Vous comprendrez qu'il y a loin de vous Au cœur du monde Qu'il y a loin de votre coupe Aux lèvres de l'éternel, Et vous écouterez bruire l'automne Et vous entendrez les feuilles Tomber de vos arbres intérieurs Vous entendrez la voix de la Terre Et le présent vous sautera aux yeux Croyez en l'extase des nuages Qui traversent les grands horizons Au petit vent du soir Au cœur de l'été chaud... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,