mercredi 3 avril 2019

MON TRESOR

A mes petits-enfants Mila, Emma, Cesare, Lorelei       Mon fils cherche un trésor. Il va finir par le trouver, j'en sais quelque chose. Le trésor, lui dis-je, est à l'image de ce mois d'avril, il ne tient qu'à un fil. Tout ce que tu as à faire pour le saisir, c'est de devenir un peu plus subtil. Et puis il y a le songe des autres pour t'aider à accomplir ton rêve éveillé. La prescription de La Fontaine par exemple, qui mêle la joie à la peine. Pour lui, il n'y a pas de trésor, ou plutôt si, et ce trésor n'est... [Lire la suite]

mercredi 27 mars 2019

CHRISTIANE SINGER...Extrait

Je suis Celle que rien n'arrêteJe suis Celle qui arrache aux morts leurs bandelettesJe suis Celle qui entre en trombe par les fenêtres ouvertesArrache les rideaux, décroche les volets Je suis Celle qui n'a peur de rienQui se lève et clame son indignation, sa colère devant les scandales du mépris Je suis celle que même la mort n'a pu faire mettre à genoux etQui court en enjambant les ruines Je n'ai jamais stagnéJ'ai reçu la vie de tous ceux et de toutes celles que j'ai aimé et que j'aimeIls marchent pieds nus dans mes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 18 mars 2019

A UNE TÊTE DE MORT

  Mon frère, d'où, viens-tu ? Dans quel siècle? Comment ? Que contint le cerveau qui fut dans cette boîte ? L'Infini douloureux ? ou la pensée étroite Qui fait qu'on vit et meurt sans nul étonnement ? Chacun presque, ici-bas, suit naturellement, Sans rien voir au delà du cercle qu'il exploite, La route de l'instinct si commode et si droite, Et toi tu fus ainsi jusqu'au dernier moment. Oui! mais comme eux aussi, à l'heure solennelle, Ne sachant rien des cieux, ô frère tu partis Les yeux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 16 mars 2019

EUGENIO MONTALE...Extrait

  Sans coup de théâtre Les saisons ont presque disparu. Tout cela n’était qu’un jeu trompeur des Esprits de l’Ether.- Il ne nous est pas possible de vivre par instants, par à-coups, par échappées et en escapades longues et brèves. Qu’on soit vivants ou morts, la balançoire ne pouvait durer plus que l’éternel le si fugace âge de notre enfance. Voici que commence le cycle de la stagnation. Les saisons ont fait leurs adieux sans salamalecs ni cérémonies, lasses de leur roulement. Nous ne serons plus tristes ou... [Lire la suite]
samedi 16 mars 2019

L'AVENIR SEUL...Extrait

Et je l’ai rêvé et le rêve,Un jour le rêverai encore,Tout se répétera, tout se réalisera,Vous rêverez tout ce que j’ai vu en rêve. Là-bas, de notre côté, du côté du mondeLa vague poursuit la vague et bat le rivage,Et sur la vague l’étoile, l’homme et l’oiseau,Et le rêve, le réel et la mort – vague après vague. Pas besoin de date : j’étais et je serai,La vie est le miracle des miracles, et sur mes genouxComme un orphelin j’assois ce miracle, Seul au milieu des miroirs – dans le cercle des refletsDes mers et des villes qui... [Lire la suite]
mardi 12 mars 2019

CHERCHANT A MAINS NUES LA LUMIERE...Extrait

Vertu de la ténacité. Nous nous accrochons à ce monde comme un lierre grimpant . Sans savoir si nous tenons notre force de lui ou si nous lui communiquons l'empreinte de notre pensée.   Emerger. S'éveiller. Chaque parole prononcée est une victoire sur le silence. Chaque regard accueillant est une victoire sur l'obscurité. Extrême tension, il faut rester conscient à chaque instant, car tout atome d'inattention est un consentement à la mort.   Tout ce que nous tenons hors de nous par négligence ou par faiblesse compose... [Lire la suite]

vendredi 8 mars 2019

MARIANNE WILLIAMSON

Notre peur la plus profonde n'est pas d'être nul ou incapable notre peur la plus profonde c'est d'être puissant au-delà de toute mesure.Nous nous demandons:"Qui suis-je pour être brillant,talentueux, génial ? "Mais la vraie question devrait dire :"Qui êtes-vous pour ne pas l'être ? "Vous êtes un enfant de la Vie.Rester jouer dans votre école maternelle n'offre aucun service au monde d'aujourd'hui.Il n'y a rien de sain ou d'illuminé à vous rétrécir et à vous cacher pour ne pas insécuriser votre... [Lire la suite]
dimanche 3 mars 2019

JAMES SACRE...Extrait

Quelqu'un s'en va tu ne sais pasSi même il s'en va ? Penser ou ne pas pouvoir penserLe retient mal on n'attrape Que du silence. Quelqu'un peut-être reprendTout ce qu'il a donnéMais dans le geste de ne plus parlerQuelque choseEst donné. Silence. Il y a ce mot à creuser,Ses lettres font du bruit quand on les prononce : On n'y comprend rien. Le monde est ce rienEt ne parle pas ;Des savants le réduisentA des résultats de mesures, d'autresS'imaginent le nouer en poèmesEt ce n'est Que le bruit d'un mot : silence. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 3 mars 2019

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait

Tu t'attendais à quoi En revenant sur les pierrailles Avec les quelques gouttes d'eau Que ces racines à secQui n'avaient offert ni feuilles ni fleurs ni fruitsQuand tu courbais l'échinePour les nourrir du lait opulent de tes seinsAvaient vidées à ta gorge Ces racines hermétiques luisaient à fleur de terreComme des serpents d'orComme les flammes d'orOndulant de désir dans l'âtre noirSinueuses couleuvresAux promesses enchanteresses J'ai encore dans l'oreille griséeTa voix grave et suaveDisait la jeune fille... [Lire la suite]
lundi 25 février 2019

EDGAR MORIN...Extrait

Vivre de prose n’est que survivre. Vivre, c’est vivre poétiquement.L’état poétique est un état de participation, communion, ferveur, amitié, amour qui embrase et transfigure la vie. Il fait vivre à grand feu dans la consumation (Bataille), et non à petit feu dans la consommation. L’état poétique porte en lui la qualité de la vie, dont la qualité esthétique qu’il peut ressentir jusqu’à l’émerveillement devant le spectacle de la nature, un coucher de soleil, le vol d’une libellule, devant un regard, un visage, devant une œuvre... [Lire la suite]