dimanche 10 mars 2013

LE BONHEUR

Court moment qui ignore le temps qui passe.Souffle de calme après une tempête de violence.Oubli de l’humiliation et du rejet.Flash de silence dans le « cahot » des cris,des larmes et des injures.Paix intense, tout au fond du ventre,qui remonte jusqu’au bord des yeux.Instant suspendu au fil du sursis,accordé à nos peines.Regard posé sur l’infinie beauté du monde :Une branche de pommierD’où ruissellent de légers pétales,Des gouttes de rosée qui parlent au soleil,Un nuage bas qui nous ouate le regard,Une pluie d’aigrettes s’éparpillant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

dimanche 10 mars 2013

LETTRE A L'ABANDON DANS UN JARDIN...Extrait

"On dit qu’il n’y a qu’une loi, qu’une voie : Celle de vivre. D’aller contre la peine, d’inverser le malheur en étoile lumineuse, fulgurante. On s’interroge. Souvent. Longtemps, si longtemps qu’on ne voit pas la vie qui passe, les jours qui s’éloignent, les craintes qui surgissent, la vie justement qui se fane, nos joues qui pâlissent, notre chant qui faiblit. Alors, avec raison, on écarte les doutes comme des branches mortes, on brûle toutes les malédictions, on se brûle soi-même aux plus mauvaises intempéries, on appelle les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 9 mars 2013

AGNES SCHNELL

Tout est mouvement glissé, songes brumeux plus denses que la vie. Tout est miroir où peinent les reflets. Tout est dérapages où s'agitent faims et désirs, nos étoiles terrestres toujours altérées. Ni mots, ni lettres ne peuvent porter l'intense, l'impalpable qui crée les fractales de l'âme. Seule la musique, seul l’envol du souffle…   .   AGNES SCHNELL   .        
Posté par emmila à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 21 février 2013

QUARANTE QUATRE SONNETS APPROXIMATIFS...Extrait

Le souvenir connaît son chemintel un chien acharné à poursuivresa proie au hasard d'une pistene délaissant jamais le moindre indiceDonne-lui un son, une odeurune sensation de chaud ou de froidet le voici toujours inlassablerebâtissant un univers perduTissant nuit et jour sur la frangeindécise entre deux mondesune silhouette espéréeLui donnant pour une durée brèvel'élan le mouvement et l'êtrele moelleux la chaleur de la vie   .   PIERRE ETIENNE   .          
Posté par emmila à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 19 février 2013

RENE CHAR

C'est Baudelaire qui postdate et voit juste de sa barque de souffrance, lorsqu'il nous désigne tels que nous sommes. Nietzsche, perpétuellement séismal, cadastre tout notre territoire agonistique. Mes deux porteurs d'eau. Obligation, sans reprendre souffle, de raréfier, de hiérarchiser êtres et choses empiétant sur nous. Comprenne qui pourra. Le pollen n'échauffant plus un avenir multiple s'écrase contre la paroi rocheuse. Que nous défiions l'ordre ou le chaos, nous obéissons à des lois que nous n'avons pas intellectuellement... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 14 février 2013

LE MOUVEMENT

L’âme a des mouvements divers, mais le corps n’en a qu’un. Un vieux papillon, lacéré par le vent, se posa, Battit des ailes sur la poussière du sol – Se déployant ainsi l’esprit n’est pas bruyant. Le désir seulement vivifie notre esprit, Et nous nous affligeons dans la certitude d’aimer.     De l’amour naît l’amour. Ce tourment est ma joie. J’observe une rivière : elle serpente au loin ; Pour rencontrer le monde, en mon âme je monte ; Et ce cri que j’entends je le laisse sur le vent. Ce que nous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 9 février 2013

FERNANDO PESSOA

Avant nous à travers les mêmes arbres Le vent soufflait, quand il faisait du vent, Et les feuilles ne bougeaient pas D’une autre façon qu’aujourd’hui. Nous passons, nous nous agitons, en pure perte. Nous ne faisons pas plus de bruit dans tout ce qui existe Que les feuilles des arbres Et le souffle des vents. Lors par délaissement assidu essayons De confier tous nos efforts à la Nature Et de ne pas vouloir vivre plus fort Que ne vivent les arbres verts. Inutiles, les grands airs que nous nous donnons. À part nous-mêmes, rien de par... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 7 février 2013

GRAINS DE MIL...Extrait

Fais en toi la part du mystère, ne te laboure pas toujours tout entier du soc de l'examen, mais laisse en ton cœur  un petit angle en jachère pour les semences qu'apportent les vents, et réserve un petit coin d'ombrage pour les oiseaux du ciel qui passent ; aie en ton âme une place pour l'hôte que tu n'attends pas, et un autel pour le dieu inconnu. Et si un oiseau chante par hasard dans ta feuillée, ne t'approche pas vite pour l'apprivoiser. Et si tu sens quelque chose de nouveau, pensée ou sentiment, s'éveiller... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 22 janvier 2013

VIE SAXIFRAGE...Extrait

Entre les doigts de mots si clairsQue la légèreté passe au traversDes traces de sourires affleurentDes perdrix courent entre les oliviersTu as fini par cesser de pleurerBien que de vieux sanglots te soulèvent parfoisrange tes épaules dans le calmeet qu'importe que te manque une étraveÀ l'heure où tout devient regardCette beauté n'est pas province arable .   GABRIELLE ALTHEN   .      
Posté par emmila à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 17 janvier 2013

FRESQUE PEINTE SUR UN MUR OBSCUR

Et toi misère quels sont tes mots ? quels chiens aboient aux basques du poète qui passe comme un roi trop vêtu et passe mourant de son effort dans la ruine du monde ?   Ah  donc vivre ici et chaque matin se reconnaître défait dans chaque homme qui tombe c’est comme nouer de ses mains la corde des nuits   misère quel est ton nom dans la langue des poèmes affranchie des corps de la sueur des corps et quel dans la langue des peuples que trop la vie épuise ?   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,