dimanche 23 août 2020

VIE ET SAGESSE...

"Dis-moi de quoi as-tu peur exactement ?Tu sais qu'ils n'ont plus aucun droit sur toi maintenantDépose tous ces fardeaux que tu as traînés depuis tout ce tempsReprends la place qui est la tienne, il en est tempsNe laisse pas le feu te consumer plus longtempsSinon de toi il ne restera plus que des cendresOse exprimer enfin tout ce que tu ressensPeu importe la récolte des jugementsNe cherche pas la comparaisonFais-toi confiance c'est importantÉcoute l'appel qui en toi se fait toujours plus profondCesse de toujours vouloir tourner en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 22 août 2020

ABDLILAH JORIO

EtreLe regard tissé d’anciens étésOuvert sur écume et ciel sacrés,Suspendus, mes nuages blanchisD’instants d’hier bleuis.Ils connaissent tes fêlures,Apprivoisent mes blessures,Traversent, et s’enfuient. Manteau tricoté de mes vies antérieuresSagement posé sur l’instant,Ecran blanc de silence pesant,Protège aujourd’hui les amours de l’heure.Mystère, ailes de désirs et d’impuissance,Vertige à la recherche de sens,Tiens au fond de moi ce reste de vie,Ce souffle retenu à l’envie,Plus lourd, plus fort que le vide,Avant de t’envoler aux... [Lire la suite]
samedi 15 août 2020

THIERRY MATHIASIN...Extrait

Même si je dois cueillir les pluiesaux sillons de tes os Mâcher la terre crachée de tes lèvresSemences d'oiseaux nichés dans ton crâne Ma demeure, les murs aux foudroyants frissons Ouvrir les trouées sédimentées des montagnes où jouissent les rivières,les jambes déployées aux flancs des crues splendides Élève ton coeur jusqu'à la cambrure du cielTes anges aux vols blessés dans la nef minérale des sources Mon intransigeance poussée dans le fatras des corps, l'axe époustouflant des assomptions Nous ne parlerons qu'aux bêtes... [Lire la suite]
samedi 25 juillet 2020

LA LANGUE CHANGE LES SOUPIRS EN UNE DANSE DE NUIT

La langue change les soupirsen une danse de nuità l’infini le ventdéfait les rites fousqui se parent de hasardsaux abords de la villeet qu’à cela ne tienneun chant y jouece qui s’inventede nous vers nousdans l’approche incertainedes neiges de la viequi toute la nuit tombentdans le mot poésieglissant d’autres regardsderrière la vérité     .     CLAUDE BEAUSOLEIL     .  Claude Beausoleil  
Posté par emmila à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 25 juillet 2020

CLAUDE BEAUSOLEIL...HOMMAGE

Kerouac que tu racontes pour jazzer le périple d'abord Lowell puis la route les autres sons français les déroutes de la route les autres dimensions improvisent une passion un secret un regret une chanson des routes comme celle entendue sur les pas des géants des amoureux des poètes des amis d'autrefois qui sont devenus grands des efforts pour durer des enfances en-allées sur la toute on the road à partir vers les cieux tu dévides et dévales tes mots aux creux d'itinéraires fauves comme les enjeux... [Lire la suite]
samedi 25 juillet 2020

ANDREE CHEDID...Extrait

En ces aubes où fermente la nuit De quel élan gravir? De quel œil contempler villes visages siècles douleurs espérance? De quelles mains creuser un sol toujours fécond? De quelle tendresse chérir vie et terreAbolir la distanceCicatriser l'entaille? A quelle lumière découvrir la beauté des chosesObstinément intacte sous le squame des malheurs?     .     ANDREE CHEDID     .   Oeuvre Emeli Theander  
Posté par emmila à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mercredi 22 juillet 2020

EPANCHEMENTS...

S’il advenait qu’Amour à votre porte se présente,dans quelque langue qu’il s’exprime, avec ou sans mots,ne pas l’éconduire, car jamais il ne réitèrel’insigne grâce de donner un sens à notre vie.   .   HENRI-LOUIS PALLEN 2020     .        
Posté par emmila à 17:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 15 juillet 2020

JE VOUS ECRIS D'UNE CLAIRIERE...

Émouvante et délicate lettre de Marion Muller-Colard à chacun de nous adressée, dans La Croix du 11 juillet 2020   .     Je vous écris d’une clairière. Une clairière d’espace et de temps. Je reprends la parole après que le virus m’a coupé les mots dans la gorge. Je reprends une parole convalescente et je ne sais pas même à quelle adresse l’envoyer. Êtes-vous là où j’aurais pu, avant, vous imaginer ? Comment savoir ce que cette folle parenthèse du confinement vous a pris ou vous a donné ? Comment m’adresser... [Lire la suite]
mercredi 8 juillet 2020

LE TEMPS QUI PASSE...

Le temps qui passe...Le temps s'est écoulé comme une rivière, je ne l'ai pas vu passer !J'ai compté mes années et j'ai découvert que j'ai moins de temps à vivre ici que je n'en ai déjà vécu.Je n'ai désormais pas le temps pour des réunions interminables, où on discute de statuts, de règles, de procédures et de règles internes, sachant qu'il ne se combinera rien...Je n'ai pas le temps de supporter des gens absurdes qui, en dépit de leur âge, n'ont pas grandi.Je n'ai pas le temps de négocier avec la médiocrité.Je ne veux pas être dans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 23 juin 2020

MARION LUBREAC

Un arbre remarquable a poussé en couronne autour de mes cheveux de cendre et d’eau, Il me ceint de frais le front, aux lagons bleus des univers pétris de soleil blancs. Je respire la fragrance des nuages écheventrés de nuages en filigranes. La terre est mon ancrage. Je respire les flammes de pluie. Les pieds nus, j'avance.Mes orteils savourent l'instant. Je goule la melisse la badiane et la mauve sauvage.Demain sera un jour nouveau où les enfants indigo ouvriront le soleil pour en semer les graines en chacun de vos cœurs. Demain... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,