dimanche 16 avril 2017

VLADIMIR MAÏAKOVSKI...Extrait

Est-ce vous Qui comprendrez pourquoi, Serein, Sous une tempête de sarcasmes, Au dîner des années futures J’apporte mon âme sur un plateau? Larme inutile coulant De la joue mal rasée des places, Je suis peut-être Le dernier poète. Vous avez vu Comme se balance Entre les allées de briques Le visage strié de l’ennui pendu, Tandis que sur le cou écumeux Des rivières bondissantes, Les ponts tordent leurs bras de pierre. Le ciel pleure Avec bruit, Sans retenue, Et le petit nuage A au coin de la bouche, Une grimace fripée, Comme une femme... [Lire la suite]

vendredi 1 avril 2016

LA FLÛTE DES VERTEBRES...Extrait

... Je porterai mon amour,comme jadis le faisait l'apôtre,par mille fois mille chemins.Une couronne t'attends dans les siècles,dans cette couronne, mes motsfont un arc-en-ciel de frissons. ... . VLADIMIR MAÏAKOWSKI .        
dimanche 22 janvier 2012

AU SOMMET DE MA VOIX - Derniers vers inachevés...Extrait

Je connais le pouvoir des mots ; je connais le tocsin des motsCe n’est pas le genre que les boîtes applaudissentDe tels mots des cercueils peuvent jaillir de terreEt iront s’étalant avec leurs quatre pieds en chêne ;Parfois ils vous rejettent, pas de publication, pas d’édition.Mais les mots sacro-saints qui vous étouffent continuent à galoper au dehors.Vois comme le siècle nous cerne et tente de ramperPour lécher les mains calleuses de la poésie.Je connais le pouvoir des mots. Comme broutilles qui tombentTels des pétales à côté de la... [Lire la suite]
dimanche 22 janvier 2012

CELA...Extrait

Est-ce vousQui comprendrez pourquoi,Serein,Sous une tempête de sarcasmes,Au dîner des années futuresJ’apporte mon âme sur un plateau ?Larme inutile coulantDe la joue mal rasée des places,Je suis peut-êtreLe dernier poète.Vous avez vuComme se balanceEntre les allées de briquesLe visage strié de l’ennui pendu,Tandis que sur le cou écumeuxDes rivières bondissantes,Les ponts tordent leurs bras de pierre.Le ciel pleureAvec bruit,Sans retenue,Et le petit nuageÀ au coin de la bouche,Une grimace fripée,Comme une femme dans l’attente d’un... [Lire la suite]
dimanche 10 août 2008

MAÏAKOVSKI

Mais peut être   Ne reste t'il   Au temps caméléon   Plus de couleurs ?   Encore un sursaut   Et il retombera,   Sans souffle et rigide.   Peut être,   Enivrée de fumées et de combats,   La terre ne relèvera t'elle jamais la tête ?   Peut être,   Un jour ou l'autre,   Le marais des pensées se fera cristal   Un jour ou l'autre,   La terre verra le pourpre qui jaillit des corps,   Au-dessus des cheveux cabrés d'épouvante   ... [Lire la suite]