dimanche 30 octobre 2016

COLETTE GIBELIN...Extrait

Le monde, mon ami, n'appartient à personne Il est échange et changement, bourrasques et racines Il frissonne au-dessus des rivières, libellule irisée en son vol éphémère Regarde-le courir sur les plages de l'avenir et s'effriter quand tu veux l'attraper Regarde-le pleurer et rire Le monde, mon ami, appartient à chacun Même détresse Même espoir Il est le cri des cistes et la poussière du désert quand tu rêves d'eau pure Nous partageons le vent, avec son goût d'ailleurs, ses odeurs de jasmin Nous partageons l'âpre morsure du soleil,... [Lire la suite]

jeudi 26 mai 2016

L'HIRONDELLE - Un extrait de ton chant, sommairement traduit...

Survoler les pays pour effacer les guerres,partir, non juste vers la paix, mais vers la vie,être partout sœur absolue de la colombe,jamais un épervier pour les autres oiseaux.Humains qui me lorgnez avec cette constanceà ceux que l’on respecte et aime réservée,je suis perplexe en observant votre mélangede goût du vivant et de plaisir à tuer.Je tournoie sur vos fronts à quelques hauteurs d’homme,partout je me rapproche de vous et vous crains,goûte la belle part de vous que j’affectionnemais évite de m’abîmer dans vos brisants.Je niche... [Lire la suite]
jeudi 6 décembre 2012

LEGER

 Se sentir sans armure En soi une blessure Une innocence enfouie Poussière de paradis Ne plus vouloir du poids  Que l'on porte avec soi Qui nous tient, que l'on traîne Cette pensée qui enchaîne Mais se vouloir léger Comme la caresse d'une aile L'envol d'une hirondelle Qui nous frôle en secret. Mais se vouloir léger  Ainsi que la fumée De cette frêle flamme  Qui peut s'appeler une âme Mais se vouloir léger Presque jusqu'à l'absence Au coeur une béance Un lieu à habiter Mais se vouloir léger Etre espace pour... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 12 décembre 2009

UNE ÂME A LA MER...Extrait

(...) Je cherche à connaître le rêve de vos ailes endormies et à partager avec vous l'ivresse de ce sommeil, au creux des vagues. Mouettes agiles et gracieuses, soeurs aimées de mon âme, je ne cesse de penser que je voudrais, toute pareille à vous, par-dessus le fracas des vagues et la poussière des embruns, connaître l'ivresse de votre existence, éternelles voyageuses ! Sur les ailes qui m'emportent à travers les océans, je vous suis du regard, longtemps, longtemps...mais, hélas ! vos voiles sont plus puissantes que celles... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 29 février 2008

MIGRATEUR

Inscrit sur le mur des masses invisibles,  Un éclair gris sur les cimes fluides  Qui m’élèvent sur les crêtes d’une haute portance,  J’obéis à ma route dans la voix du vent  Loin des rives immobiles qui déploient l’ocre et le vert. Nul prédateur en ces espaces éternellement neufs,  Seul un mouvement perpétuel et beau,  Une portée aux lignes emmêlées, vierge de toute clé  Où mon vol est une calligraphie instable,  Ephémère de place en place,  Jamais semblable mais fidèles aux airs. Sous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,