mercredi 8 juin 2022

CRISTIAN-GEORGES CAMPAGNC ...Extrait

Puissé-je    Vieil  Océan glisser  fuser  planer  voler  sur tes  vastités  palimpsestes    Que mes courbes  et la   planche calame  qui me chausse  ici-bas  calligraphient  sans  fin  de douces et safres  pensées   Réécrire  réinventer   l'odyssée pacifique  des migrations que les oiseaux traversent  solennellement  quitte à en mourir d'aimer    Repartir   ... [Lire la suite]

samedi 28 mai 2022

PETIT TRAITE DE L'IMMENSITE DU MONDE...Extrait

Aux bords de l’humanisme .  .  Jusqu'à un certain jour où le ciel s'embru­nit, je voyageais pour rencontrer les Hom­mes. À ceux qui demandaient une raison à mes brusques départs, je décrivais l'huma­nisme — cet élan sentimental qui nous porte vers nos semblables -- comme présidant à tout élan vagabond. J'ajoutais que c'était pour étancher ma soif de l'Autre que je me lançais dans de longues échappées. Mes interlocu­teurs se montraient ravis de ces réponses : la référence à l'humanisme est le meilleur moyen d'endormir une... [Lire la suite]
mardi 18 février 2020

HOMME MULTIPLE

  Ici le passé ne se transforme pas en avenircirconspect au pied de l’abîmetu as une part du succès qui a nourriles histoires de ta viele miracle est arrivétu as fait de ton mieuxen achevant le merveilleux de ta vieet justifié la poursuite du voyagele reste est un combat pour la survie de la mémoireune tentative de récupérer l’étincelle pour un autre tourmais des millions d’yeux se sont ferméset se sont réouverts.   .     LALI TSIPI MICHAELI     .   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 25 janvier 2020

LUCIE PETIT...Extrait

... Parfois le soir on a le cœur à la brume les roses sont couchées l’absence ne sent rien il y a trop de sable derrière les portes on cherche dans les armoires des bras qui se referment on ne trouve que des manches flottantes c’est le froid qui pénètre jusque dans la musique qui pleure alors on se blottit sous la couverture d’un livre on part dans les paysages d’un autre dans un autre voyage ces mots tièdes essaiment germent dans les sillons anciens du bonheur on se retrouve dans l’entêtement d’un regain un peu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 31 décembre 2019

AUTRES MESURES...Extrait

CON TENEREZZA(avec tendresse)   A petits pas qu'importe !De l'autre côtéle temps ne presse plus.De l'autre côtél'instant ne leurre plus. Le voyage ne finit pasde désarticulerqu'importe le pas. Marcheur immobiledans l'eau qui emportemalgré soivers l'irrésistible.. Oeillade des feuxnuits où les rêvesprennent corps et nous écrasentde tendressele marcheur loin des voiesqui se dupliquentne sait quoi butinerle temps qui se ramasseet reste dans l'angle mortle désir défiant le silenceou cet infime frémissementque le vent porteavec... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 7 octobre 2019

LES ÎLES OU LE VOYAGE...Extrait

Du bleu pour ma Joss...   ... l’île du bout du monde - celle qui est sur l’arc de l’horizon - l’origine de l’homme est une île - l’enfance est une île - les îles, les îles - dans l’île toute espérance est permise et tout amour : c’est dans le couple-île que s’accomplit le mystère de l’amour - attraction des îles, attraction des sources - les îles-oasis - chaque fille est une île, chaque ville est une île, aborder les îles, aborder les filles - entrer dans les îles, entrer dans les filles - aborder... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 1 juin 2019

ECLIPSE D'ETOILE...Extrait

En mémoire d'Esteban...     Tu jouais bienAvec rienQue des bulles d'eauQui sans bruit éclatent dans l'air. Mais la lumière au sept couleursDonnait à chacune son visage Juste un battement de coeurComme contrée d'ange. Or, son ultime aventure -Silence ; une âme est sortie du feu.     .     NELLY SACHS Traduction Mireille Gansel, Éd Verdier.     .        
mercredi 10 avril 2019

LA TABLE D'ECRITURE

  Un peu de ma forêtEn ce bois de bureau,Cet herbier de secrets,Qui se tiennent au chaud.L'attente d'une plumeAttentive à l'oiseau, Qui veille sous les brumesDe l'encre de mes mots.Cette crèche immobile Sous la lampe du ciel,Ce voyage de cils Vers le vent de leurs ailes. Une page paisible Où dorment tant de lunes,Ce grand bourdon de bibleAux grands saints d'infortunes. Et l' espace poliDu rêve d'un silenceQui préservent les plis De ces pages qui pensent..Tout un temps qui sommeilleDans la ruche... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
jeudi 7 février 2019

ERNEST PEPIN...Extrait

Je vis soudé à mon poèmeBuvard qui absorbe mes émotionsQuand elles débordent du litDe la vieEt dans les pages que j’écrisJe capte toutes les lucioles du mondeBaisers de feuSur les lèvres intranquilles du réelEt l’univers m’accueilleComme un enfant nouveau-néCouvert de motsDe peur De colèreMais aussi d’un collier d’amourQue je porte toujours au couPour conjurer ma vieJe suis mon propre poème qui vaComme un torrentInvente sa merComme un éclairVomit sa lumièreA pas d’homme désarméVers l’innocence de son paysCe drapeau d’humanitéQue... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 21 juillet 2018

A MON PAYS RETROUVE

Je reviens en septembre, le mois de ma naissance, dans un camion presqu’animal, et la phrase sourde du moteur comme une berceuse de l’enfance conte l’histoire d’un homme et de son sac de sable. Mon pays est plus vaste que mon bagage. Le ciel encombré d’un nuage géant et le dos basculant de la terre que je vois respirent comme un bœuf à l’énorme poitrail. C’est un matin enluminé de fermes blanches et d’arbres aux feuilles filantes comme mes pensées, et depuis l’appel du premier corbeau piquant du bec et de l’âme le reste... [Lire la suite]