Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 615 225
Newsletter
Archives
contrainte
19 mai 2020

POEMES DE SAMUEL WOOD...Extraits

POEMES DE SAMUEL WOOD...Extraits
... Pires que les nuits sans rêves, les nuits sans sommeil Où se livre jusqu'au jour dans l'esprit divisé Une implacable lutte intestine Mais en pure perte car le jour va poindre Qui sait noyer sous sa lumière aveuglante Le tourment des vérités trop dures...
28 septembre 2018

SONGE...Extrait

SONGE...Extrait
J'espérais contraindre au silence l'infini qui croît en moi ce qui dans l'ombre retient mon souffle. . AGNES SCHNELL . Photographie Diana Meihing Lo
7 janvier 2018

ON M'APPELLE " SANS-PAPIERS

ON M'APPELLE " SANS-PAPIERS
On m’appelle sans papiers Pourtant j’avais pris soin de me munir de feuilles vertes Comme une offrande à la forêt lointaine Mais la forêt grondait comme une jungle J’avais pris soin de me plier dans les coins De n’habiter nulle part Et de courtiser les...
28 septembre 2016

JONGLEUR DE TEMPS...Extrait

JONGLEUR DE TEMPS...Extrait
Puisque des murs se lèvent autour de l’homme, des murs que construisent à la hâte mensongère ceux qui vivent dans la peur qu’une parole plus forte qu’eux ne vienne abîmer leur volonté de se restreindre puisque tant de murs se lèvent autour de l’homme...
27 février 2016

REDUIS A ETRE CE QUE JE SUIS

REDUIS A ETRE CE QUE JE SUIS
Ici, je respire ce que j’expire ailleurs. L’orage a creusé des sillons d’eau et de branches qui vont rejoindre la mer. Ici, le néant n’en finit pas de dégorger ses noyaux d’éclairs. Brûlent et refleurissent les fruits rouges de la terre. Cloaques de mots,...
19 septembre 2015

LEÏLA ZHOUR

LEÏLA ZHOUR
La solitude est comme du chocolat. Amère et douce à la fois, elle a l'âpreté de notre condition, tout comme la cocotte de pâques garde trace de la dureté du cacao brut. Etre seul, c'est parfois être confronté à un insoutenable isolement. Enfermé dans...
6 octobre 2013

ESTHETIQUE DU MAL

ESTHETIQUE DU MAL
Il ordonne le monde en deux catégories : Celui qui est peuplé, celui qui ne l’est pas. Dans les deux, il est seul. Mais il y a, dans le peuplé, Outre ses habitants, le savoir qu’il a d’eux. Et dans le dépeuplé, ce qu’il sait de lui-même. Quel est le plus...
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires