Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 612 258
Newsletter
Archives
delicatesse
13 janvier 2022

MICHEL DUGUE...Extrait

MICHEL DUGUE...Extrait
Nul ne les voit, hormis l’attente insignifiante du mot qui effleure comme effleure l’aile de la mouette à distance si courte de la mer. En somme, une attente au but continûment différé. Pénurie du regard – les branches bougent suivies de rien. . . . ....
1 mai 2021

LE MATIN / LA MAÑANA

 LE MATIN / LA MAÑANA
Chante, mon âme, chante en l'honneur du matin ! Chante avec les oiseaux, avec les arbres, les fleurs et les eaux ! Chante avec le vent et la montagne, avec la forêt et la plaine embrasée par le soleil qui s'offre à toi comme une amphore d'or débordante...
19 novembre 2020

THIERRY MATHIASIN...Extrait

THIERRY MATHIASIN...Extrait
Je veux des battements de vent, où les oiseaux rêvassent Des soleils buissonniers pour courtiser les nuages Des murmures de pétales épanouis sur les mornes Des mots aériens, libertins pour fleurir ta bouche Des eaux insoumises, des rives éblouies pour...
17 novembre 2020

CARMEN PENN AR RUN...Extrait

CARMEN PENN AR RUN...Extrait
Prendre la fleur par ses racines aériennes devenir oiseau aquatique et d'une génuflexion lente faire descendre la grâce dans une réflexibilité de bouton d'or Pénétrer la lumière d'un accord dense ainsi s'harmonise à l'ange notre part humaine un temps...
28 août 2020

PAT RYCKEWAERT...Extrait

PAT RYCKEWAERT...Extrait
Le poème se déplie lentement comme du papier de soie pour ne rien froisser entre elle et lui juste défaire les liens se pencher au dedans de l’autreet saisir quelque chose.Elle voudrait chuchoterdes mots de femmede muse et de sorcièretout ce qui est à...
11 mars 2020

LA MAISON PRES DE LA MER...Extrait

LA MAISON PRES DE LA MER...Extrait
... Ne me parlez pas du rossignol ni de l’alouette ni même de la petite bergeronnette qui trace dans la lumière des chiffres avec sa queue.Je ne sais pas grand-chose des maisons :je sais qu’elles ont du caractère, c’est tout.Neuves au début, comme les...
24 mars 2019

COLETTE...Extrait

COLETTE...Extrait
« Et quelle amertume d’abord, mais quel apaisement ensuite ! – de découvrir, – un jour où le printemps tremble encore de froid, de malaise et d’espoir, – que rien n’a changé, ni l’odeur de la terre, ni le frisson du ruisseau, ni la forme, en boutons de...
27 octobre 2018

DOMAINE DU LEVANT...Extrait

DOMAINE DU LEVANT...Extrait
Maintenant que tout veille il y a une attente de plus dans la maison aux souvenirs. En quel lieu ? Près de quel mirage et sur quel promontoire cette statue sainte, cette pierre levée? Un effroi glisse sur la route assaille ton épaule d'homme Le ciel étire...
6 septembre 2018

ON ENTEND LES OISEAUX/ SE OYEN LOS PAJAROS

ON ENTEND LES OISEAUX/ SE OYEN LOS PAJAROS
L’aube. On entend les oiseaux comme perdus dans la brume; le silence élève leurs chants jusqu’à la pénombre de la pièce. Il perçoit un très faible tremblement qui fait frémir la peau qu’il aime, douce dans son rêve. Très lentement il la recouvre du drap...
15 juin 2018

UNE VIE BOULEVERSEE...Extrait

UNE VIE BOULEVERSEE...Extrait
Je voudrais n'écrire que des mots insérés dans un grand silence Comme cette estampe avec une branche fleuriedans un angle inférieur Quelques coups de pinceaux délicats et tout autour un grand espace Non pas un vide disons plutôt un espace inspiré Si j'écris...
11 juin 2018

LA MORT A DISTANCE...Extrait

LA MORT A DISTANCE...Extrait
Elle est sublime, la petitesse d'une goutte de rosée saisissez-la quand elle tremble encore sur un pétale et que le temps s'immobilise et que l'infime vous accorde l'infini. . CLAUDE ESTEBAN .
2 décembre 2017

NOCTURNE

NOCTURNE
La nuit vient, un ange est là qui mesure le temps des étoiles, les vents sont immobiles, immobiles les heures. La paix serait d’être étendu immobile à travers les heures immobiles, aux pieds de l’ange, sur une étoile en suspens dans le ciel étoilé mais...
24 septembre 2017

C'EST LA PLUS JEUNE FEE

C'EST LA PLUS JEUNE FEE
Blonde et blanche, de lis ou de lilas coiffée, Elle passe dans l'air, ou sur les romarins et les renoncules. Le sillage argenté de son char minuscule Laisse deux tourbillons d'éclairs... Elle passe, rapide, au gré des vents épars. Et les étangs dressent...
21 juillet 2017

A LIZZIE

A LIZZIE
J'ai fait votre connaissance en feuilletant un de vos carnets de dessins qui en a appelé d'autres, et je trouvais une place dans chacun d'eux. C'est ainsi que je me suis assise à côté de belles provençales, sur un banc, que j'ai "fait" le marché avec...
11 juin 2017

CANTIQUE PAÏEN

CANTIQUE PAÏEN
Vanille le parfum de tes hanches sur le drap fauve Les ors et les caresses adamantines et le vertige Tout en haut de tes collines où des alphabets mauves Disent des marées muettes où le ressac se fige Je resterai longtemps comme un récif sur tes seins...
7 juin 2017

PETIT INVENTAIRE

PETIT INVENTAIRE
Afin de tous vous remercier pour votre fidélité durant les dix années de l'existence de ce blog de poésies du monde, j'ai choisi ce joli cheminement poétique tout en délicatesse de Sylvie Méheut . . . . . La roselière La santoline Le quartz éolien de...
14 mars 2017

JOEL GRENIER...Extrait

JOEL GRENIER...Extrait
J'ai dormi à la rose, sous son collier de perles. Elle disait quelque chose dans la langue des pensées et ses pétales s'ouvraient aux magies des jardins de l'aube blanche Des parfums de pluie se mêlaient à la terre au fond des vases sacrés. La nuit pleurait...
5 novembre 2016

LE PIEGE DE L'EPEIRE

LE PIEGE DE L'EPEIRE
Oui c'était merveille de soies merveille que ce fin système où se prenaient semences insectes Te fascinait la dentelière sensible à la moindre détresse si prompte à répondre à l'appel si délicate & si précise en son exercice cruel Te voici maintenant...
7 septembre 2015

ANACHRONIQUE...Extrait

ANACHRONIQUE...Extrait
Oh tant de bleu sur la conscience tant de matins légers et de brumes pudiques votre précise fébrilité mains féminines ouvrant la porte aux peupliers rassurant les choses inquiètes vérifiant la fraîcheur des fronts Pas un avril féroce Pas un baiser amer...
13 février 2015

SOYEZ SALUES !

SOYEZ SALUES !
Je vous salue névrosés Parce que vous êtes sensibles dans un monde insensible, n’avez aucune certitude dans un monde pétri de certitudes Parce que vous ressentez les autres comme si ils étaient vous-mêmes Parce que vous ressentez l’anxiété du monde et...
1 2 > >>
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires