Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EMMILA GITANA
Archives
Visiteurs
Depuis la création 1 607 413
Newsletter
espoirs
4 août 2022

RETOUR AU FOYER

RETOUR AU FOYER
Aux artisans du premier Festival mondial des arts nègres Léopold Sédar SenghorAlioune Diop . . . Cinq siècles de voyages et d’enrichissement de mort et de résurrection . Cinq siècles pour veiller aux croisées du monde à toutes les gestations de l’univers....
Publicité
Publicité
24 mai 2022

FRERES DE TERRE

FRERES DE TERRE
Je n’ai pas de frères de race, j’ai des frères de condition, des frères de fortune et d’infortune, de même fragilité, de même trouble et pareillement promis à la poussière et pareillement entêtés à servir si possible à quelque chose, à quelqu’un, même...
4 novembre 2020

COMBATS 1,2,3,4

1. . Dites Vous m’aiderez, n'est-ce pas, vous Me tiendrez la main (De loin, de loin, n'ayez pas peur) Vous ne me laisserez pas Seule, Dites, (Juste par la pensée on lui fait dire ce que l'on veut) Dites-le Que Je sente vos souffles vos regards au-delà...
17 juillet 2018

PATRICK ASPE...Extrait

PATRICK ASPE...Extrait
Suis-je déjà mort... Il est des temps où la raison l'emporte sur les choix du temps... Mille raisons qui font la volonté des humains ... Que demain m'apporte la nuit infinie des mots, Morts joyeuses en éclats de vie, allongé dans les fougères fraîches,...
29 août 2017

LES MANUSCRITS DE QANA...Extrait

LES MANUSCRITS DE QANA...Extrait
Il était une fois, une seule, où l’homme à l’amour de la femme répondit avec honneur. Il a été une fois, une seule, où la femme eu égard de l’homme qui l’aimait. Il a été cette fois, unique, où la femme et l’homme se comprirent dans l’instant du monde...
Publicité
Publicité
8 juin 2017

LA FENÊTRE OUVERTE

LA FENÊTRE OUVERTE
à LR . Dehors Battements d’ailes et friselis des feuillages Dedans Un merle ponctue la voix sereine Monde d’ascensions, d’espoirs et de larmes Modelé par un christ-oiseau Souffert par l’enfant volé envolé Le fils de l’homme et le fils de l’autre Raviver...
26 août 2016

DU FOND D'UN PAYS DE SILENCE...Extrait

DU FOND D'UN PAYS DE SILENCE...Extrait
Les rêves échoués desséchés font au ras de la gueule des rivières de formidables tas d’ossements muets les espoirs trop rapides rampent scrupuleusement en serpents apprivoisés on ne part pas on ne part jamais pour ma part en île je me suis arrêté fidèle...
Publicité
Publicité
Publicité