Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 612 258
Newsletter
Archives
inexistence
27 août 2018

C'EST MOI-MÊME TERREUR, C'EST MOI-MÊME

C'EST MOI-MÊME TERREUR, C'EST MOI-MÊME
Les rêves échoués desséchés font au ras de la gueule des rivières de formidables tas d'ossements muets les espoirs trop rapides rampent scrupuleusement en serpents apprivoisés on ne part pas on ne part jamais pour ma part en île je me suis arrêté fidèle...
3 mars 2018

CHRISTIAN ARJONILLA...Extraits

CHRISTIAN ARJONILLA...Extraits
Dans la caresse de l'ombre et de la lumière au secret le cœur retrouve la mémoire autre rythme le rythme autre mémoire Ce fantôme parle aux maisons aux paysages du hasard le désastre lui répond ... Perdre pieds répondre au vide confondre le cadavre exposé...
4 mai 2017

FRENCH DREAM...Extrait

FRENCH DREAM...Extrait
« Je ne sais pas enfin, quand je relis le mot destin qui s’est glissé sur la page un peu plus haut sans que je le pense réellement, si je dois fondre en sanglots ou rire aux éclats, sautant sottement en cognant ma tête contre le mur le mieux serait d’alterner...
12 octobre 2016

NE T'EXCUSE PAS...Extrait

NE T'EXCUSE PAS...Extrait
Pour notre patrie, proche de la parole divine, un toit de nuages. Pour notre patrie, distante des attributs du nom, une carte de l'absence. Pour notre patrie, petite comme un grain de sésame, un horizon céleste...et un abîme caché. Pour notre patrie,...
31 août 2016

L'EXIL ET LE DESARROI - Hommage

L'EXIL ET LE DESARROI - Hommage
J'ai vu et, j'ai lentement traversé le dérisoire lieu du retour. traversé la cour où nulle herbe ne pousse où nulle parole ne parvient où nulle offrande n'existe. Ainsi j'ai poussé la porte du lieu, et ma gorge s'est gonflée de colère, haine, désespoir....
14 juin 2016

DERISOIRE

DERISOIRE
Voici que déjà mon nom s’efface et rompt avec la partition que j’avais déroulée. Je l’ai jouée à m’y perdre a cappella à l’envers sans répit. Les mots retournent aux lettres et les lettres aux signes réseaux hâtivement bâtis entrelacs de lignes coléreuses...
5 novembre 2015

DU TEMPS

DU TEMPS
Dans l'eau du temps qui coule à petit bruit, Dans l'air du temps qui souffle à petit vent, Dans l'eau du temps qui parle à petits mots Et sourdement touche l'herbe et le sable ; Dans l'eau du temps qui traverse les marbres, Usant au front les rêves des...
19 septembre 2015

TOURS DE SILENCE...Extraits

TOURS DE SILENCE...Extraits
La multiple réalité s’efface dans l’air vide. Tout égare son nom dans l’unité secrète, et l’essence de chaque chose se recharge à l’abri lucide des ombres. ... Nous serons de retour chaque fois jusqu’à tarir l’être que nous sommes afin que, de pure vie,...
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires