Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 616 615
Newsletter
Archives
ivresse
1 septembre 2019

CELEBRATIONS & CREPUSCULES...Extrait

CELEBRATIONS & CREPUSCULES...Extrait
... Du silence au silence, nous voguons, mi-ivres mi-navigateurs, la boussole du désir, la boussole de l’urgence à la main. Nous sommes des bateaux effarés dans les vagues, et pourtant, nous embrassons cette vie – la tempête est notre plus sûr allié pour...
10 avril 2018

LE CHANT DE LA FOLIE SAUVAGE

LE CHANT DE LA FOLIE SAUVAGE
Nos mains rejointes rassemblées devant le soleil d’ombre du cœur étroit devant l’aurore obscure d’insomnie ô belle éveillée vive de la muette mort poursuivrons-nous enfin l’élan du psaume ailé de joie le chant de la folie sauvage ! A mi-chemin du lac...
26 janvier 2018

A TOUS LES VENTS DU MONDE

A TOUS LES VENTS DU MONDE
A James Noël . Intranquille Dans l’affection des résonnances Je voyagerai parmi vos tressaillements Homme sans peau Homme sans couleur Souverain rêveur J’accueillerai toutes les ailes Les voilures ivres du vivre Les mains pleines d’échos et de frontières...
23 décembre 2017

COMME UNE PROVENDE DE PLAISIR

COMME UNE PROVENDE DE PLAISIR
La roche ruisselle De profonds sillons dévoilent à nue l'empreinte des Titans Et monte des millénaires un pérennel plain-chant La vie s'écoule comme l'eau claire chantonne Son cours apaisé accomplit fidèlement les desseins du printemps Ainsi du cycle...
19 octobre 2017

DESERT

DESERT
" On ne sort jamais indemne d'un séjour au désert. On a vécu dans l'invivable et côtoyé la négation de soi. On a connu le plus extrême, le miroir de sable qui brûle les reflets, les éclairs, les ombres, le rien du dehors, les mirages du dedans. On a levé...
22 juillet 2017

L'ARMEE DU PLAISIR

L'ARMEE DU PLAISIR
Ne parlez pas de culpabilité, ne parlez pas de responsabilité. Quand défile l’Armée du Plaisir, musique et drapeaux en tête; quand les sens frissonnent et tressaillent, insensé et impie quiconque reste à l’écart, quiconque ne se lance pas dans la belle...
12 juillet 2017

LIBRATIONS

LIBRATIONS
Jusqu’où peut aller la danse, Dans le tumulte d’un tapis nocturne ? Qu’accompagne, au juste, Cette lumineuse euphorie ? Les mains, semblables à des fruits aveugles, A des fruits de questions, Froissent la page d’éther Qu’entretient le quiet phénix. Et...
26 mai 2017

EXPEDITION NOCTURNE AUTOUR DE MA CAVE

EXPEDITION NOCTURNE AUTOUR DE MA CAVE
« Et nous aurons aimé le vin des rêves comme jamais, nous aurons vendangé les sourires et les regards, nous aurons parcouru la pénombre des anciennes venelles au pied des vignobles lumineux, nous aurons exploré les niches où dorment les plus improbables...
17 février 2017

RAPJAZZ...Extrait

RAPJAZZ...Extrait
Mots et rêves sont mes repères. Mon journal n'a pas de dates. En rapjazz je dis ma ville. Que pourrais-je écrire que l'on ne sache déjà ? Que devrais-je dire que l'on n'ait déjà entendu ? J'écoute ma voix baroque dans le miroir enflé de litanies sauvages....
30 janvier 2017

CARNETS - CAHIER I

CARNETS - CAHIER I
Ne pas se séparer du monde. On ne rate pas sa vie lorsqu'on la met dans la lumière. Tout mon effort, dans toutes les positions, les malheurs, les désillusions, c'est de retrouver les contacts. Et même dans cette tristesse en moi quel désir d'aimer et...
29 septembre 2016

RIVIERE DE TOUT BOIS...Extrait

RIVIERE DE TOUT BOIS...Extrait
Au coeur des mots Toujours les mêmes fleurs . Vous me parlez d'abeilles De rameaux De sève de cigales Et du matin que vous avez dans l'âme Et vous fermez les yeux Sur mes secrets de pleine ivresse . L'hiver Vous le savez Blanchit le soleil même . Essayez...
7 juillet 2016

UNE PRISON SANS MUR

UNE PRISON SANS MUR
à Michelle Vallée Même le désespoir ne tient pas ses promesses. Les feuilles ouvrent leurs mains comme un enfant les yeux vers ce qui est donné, le soleil ou la pluie, le sommeil ou la fête, le trèfle à quatre feuilles ou le chant des lutins, la braise...
2 mai 2016

EN PAYS DE VERTIGE...Extrait

EN PAYS DE VERTIGE...Extrait
Les chemins mènent tous au secret. Ils s'infléchissent à quelque tournant, on marche ainsi en pays réel et puis soudain hors du temps mesurable. On se retrouve enrichi de quelque épaisseur de vie étrange comme si l'on avait déjà vécu plusieurs existences....
25 février 2016

LA MER EST SON CHAMPS

LA MER EST SON CHAMPS
Ne laissera-t-il donc plus de louer l'ivresse qui de ton chant nous gagne au-delà de l'un Mer-Océan de tout un choeur les embruns de tes voiles lui sont musc absinthe opiat de précieux vagues à l'âme battant le rappel sourd du silence qui va puis égare...
23 novembre 2015

ÂGE,VOYAGES ET PAYSAGES

ÂGE,VOYAGES ET PAYSAGES
Rien ne ressemble plus à l’inspiration Que l’ivresse d’une matinée de printemps, Que le désir d’une femme. Ne plus être soi, être chacun. Poser ses pieds sur terre avec agilité. Savourer l’air qu’on respire. Je chante ce soir non ce que nous devons combattre...
19 septembre 2015

DON DE L' EBRIETE...Extrait

DON DE L' EBRIETE...Extrait
La clarté toujours nous parvient du ciel ; c’est un don : non éparse entre les choses mais très au-dessus, elle les occupe et telle est sa tâche et telle est sa vie. Ainsi se lève le jour ; ainsi la nuit ferme la vaste chambre de ses ombres. C’est là...
6 septembre 2013

LE DOUX MIRACLE / EL DULCE MILAGRO

LE DOUX MIRACLE / EL DULCE MILAGRO
Qu’est-ce que cela ? Prodige ! Mes mains fleurissent. Des roses, des roses, des roses poussent sur mes doigts Mon amant me baisa les mains, et en elles, Oh, grâce ! Des roses ont jailli comme des étoiles. Et je vais par le sentier en criant le charme...
12 avril 2013

CARNETS DE MARCHE...Extrait

CARNETS DE MARCHE...Extrait
Ivresses ivresse des montagnes prises dans les cimes du ciel ivresse des nuages colporteurs de lumière majestueuse beauté du vent le temps glisse crête du silence dense d’éternité ivresse moirée de l’épervier qui plane solitudes tremblées jusqu’à épuisement...
11 août 2010

IVRESSE DE L'AIL

IVRESSE DE L'AIL
La première fille que j’ai embrassée sentait l’ail. C’était dans un cabanon, aux Goudes, à cette heure de l’été où les grands font la sieste. J’ai, cette année-là de mes quinze ans, appris à aimer l’ail. Son odeur dans la bouche. Son goût sur ma langue....
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires