Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 616 615
Newsletter
Archives
jose angel valente
7 décembre 2023

J'ECRIS SUR LE TEMPS PRESENT

J'ECRIS SUR LE TEMPS PRESENT
J’écris depuis un naufrage, depuis un signe ou une ombre, vide discontinu qui se remplit soudain d’une lumière menaçante. J’écris sur le présent, sur la nécessité de donner un ordre testamentaire à nos gestes, de transmettre au nom du père, des enfants...
2 décembre 2011

FRAGMENTOS DE UN LIBRO FUTURO...Extracto

FRAGMENTOS DE UN LIBRO FUTURO...Extracto
« Tu imagen melancólicaen el cristal tan tenueborrada por la lluviaes al imagen de un niñoque aún se asoma a su adentrobuscando a tientas la quebrada imagende lo que quiso ser. » . JOSE ANGEL VALENTE .
2 décembre 2011

FRAGMENTS D'UN LIVRE FUTUR...Extrait

FRAGMENTS D'UN LIVRE FUTUR...Extrait
« Ton image mélancoliquesur la vitre si ténueeffacée par la pluieest l'image d'un enfanttoujours penché au-dedans de lui-mêmequi cherche à tâtons l'image briséede ce qu'il a voulu être. » . JOSE ANGEL VALENTE .
27 novembre 2011

PEUT-ÊTRE

PEUT-ÊTRE
Dans l'assoiffé, l'obscur, le rapide déchirement du jour t'es-tu peu à peu changé en autre chose limitrophe de toi, pas toi. Tu ne te retrouves pas si tu reviens à tâtons au corps qui fut le tien, au lieu ou avait brûlé jusqu'au blanc du rêve le métal...
3 novembre 2011

FRAGMENTOS DE UN LIBRO FUTURO...Extracto II

FRAGMENTOS DE UN LIBRO FUTURO...Extracto II
AHORA no tienes, corazôn, el vuelo que te llevaba a las màs altas cumbres. Lates, reptante, entre las hojas secas del amarillo otono. Y hasta cuàndo en la secreta larva de ti ? Volveràs a nacer en la maniana, a respirar la frialdad del aire donde hay...
3 novembre 2011

FRAGMENTS D'UN LIVRE FUTUR...Extrait II

FRAGMENTS D'UN LIVRE FUTUR...Extrait II
À PRÉSENT tu n'as plus, mon coeur, ce vol qui t'emportait vers les plus hautes cimes. Tu bats, rampant, parmi les feuilles sèches du jaune automne. Et jusqu'à quand dans ta secrète larve ? Renaîtras-tu dans le matin pour respirer le froid de l'air où...
3 novembre 2011

FRAGMENTOS DE UN LIBRO FUTURO...Extracto

FRAGMENTOS DE UN LIBRO FUTURO...Extracto
Para Antonio, en memoria, 1997 UNA vez más desciende la tristeza como reptante sierpe a ras de suelo. En el mismo lugar y en la ceniza misma, las mismas aguas quietas en el mismo lago, su plateado gris, las hojas húmedas desde el llanto de ayer. ¿De cúanto...
3 novembre 2011

FRAGMENTS D'UN LIVRE FUTUR...Extrait

FRAGMENTS D'UN LIVRE FUTUR...Extrait
« Je n'ai pas le cœur, aujourd'hui, d'écrire une préface de plus sur ce que tu as explicitement conçu non comme un livre, avec tout ce que ce projet comporte de préméditation, mais comme un journal, de ce temps que tu regardais t'emporter, t'illuminer...
22 mai 2011

TROIS LECONS DE TENEBRES...Extrait

TROIS LECONS DE TENEBRES...Extrait
La main : alliance de la main et de la parole : d’aleph à tav s’étend yod : le temps indivis : la durée de toute existence tient dans la première lettre du nom : je ne pourrai franchir ce seuil : ma voix n’est pas nue : la main est une vibration très...
18 janvier 2011

TROIS LECONS DE TENEBRES...Extrait

TROIS LECONS DE TENEBRES...Extrait
Laisse venir à toi ce qui n’a pas de nom : ce qui est racine et n’a pas atteint l’air : le flux de l’obscur qui monte en houles : le vagissement brutal de ce qui gît et s’acharne vers le haut : où à son tour il sera dissout dans l’ultime forme des formes...
12 juillet 2010

ANTECOMMENCEMENT

ANTECOMMENCEMENT
Ne pas s'arrêterEt lorsqu'il te sembleraque tu as pour toujours fait naufrage dans les aveugles méandres de la lumière, boire encore à l'obscure dépossessionlà où seul naît le radieux soleil de la nuit Car il est aussi écrit que celui qui montejusqu'à...
22 mai 2010

TROIS LECONS DE TENEBRES...Extrait

TROIS LECONS DE TENEBRES...Extrait
Ah solitude,ma vieille, ma seule compagne,salut. Écoute-moi maintenant quel’amourcomme par noire magie de la main gaucheest tombé de son ciel,chaque fois plus radieux, pareil à une pluied’oiseaux brûlés,battu jusqu’au brisement, et tous ses osà la fin...
14 août 2009

TROIS LECONS DE TENEBRES...Extrait

TROIS LECONS DE TENEBRES...Extrait
Vêtu de blanc. Vêtu de blanc je suis devant les yeux de qui m’aime et de qui ne m’aime pas, je pose enfin devant personne ou le néant ou devant la pupille transparente que je ne vois jamais et qui me voit. Poserai-je ainsi sans fin devant la mort ? Les...
20 juillet 2009

NANA DE LA MORA

NANA DE LA MORA
...... .... "Que no venga la Mora, la Mora con dientes verdes, toda la noche ligero, mi niño, duerme. Que no venga la Mora, la Mora con dientes verdes. Toda la noche, mi niño, ligero duerme, ea, ea, ea. Duerme ligero, duerme, que si la Mora viene, en...
1 novembre 2008

ODE A LA SOLITUDE

ODE A LA SOLITUDE
"Ah solitude, ma vieille, ma seule compagne,salut. Ecoute-moi maintenant quel’amourcomme par noire magie de la main gaucheest tombé de son ciel, chaque fois plus radieux, pareil à une pluied’oiseaux brûlés, battu jusqu’au brisement, et tous ses osà la...
14 octobre 2008

FRAGMENTS D'UN LIVRE FUTUR (en espagnol)

FRAGMENTS D'UN LIVRE FUTUR (en espagnol)
"Ha pasado algùn tiempo. El tiempo pasa y no deja nada. Lleva, arrastra muchas cosas consigo. El vacio, deja el vacio. Dejarse vaciar por el tiempo corno se dejan vaciar los pequeîios crustàceos y moluscos por el mar. El tiempo es como el mar. Nos va...
14 octobre 2008

FRAGMENTS D'UN LIVRE FUTUR

FRAGMENTS D'UN LIVRE FUTUR
"Un peu de temps a passé. Le temps passe et ne laisse rien. Il emporte, il entraîne beaucoup de choses avec lui. Le vide, il laisse le vide. Se laisser vider par le temps comme les petits crustacés et les mollusques se laissent vider par la mer. Le temps...
13 octobre 2008

CHANSONS D'AU-DELA...Extrait

CHANSONS D'AU-DELA...Extrait
"Amer il jaunit le tempset il n'est plus de tempspour encore démentir la mort. Marin toi qui conduisla barque du passage,L'oiseau dans le gréementchante toujours son chant. Je l'écoute au-delà du temps." . JOSE ANGEL VALENTE .
7 mars 2008

L'ECLAT

L'ECLAT
Oublier. Tout oublier Ouvrir au jour les fenêtres. Viderla chambre où humide,non visible, il y avait eu le corps. Le vent la traverse. On ne voit que le vide.Chercher dans tous les coins. Ne pouvoir se trouver. .. JOSE ANGEL VALENTE
15 janvier 2008

FRAGMENT D'UN LIVRE FUTUR...

FRAGMENT D'UN LIVRE FUTUR...
Tu dors englouti dans ta nuit. Tu es en paix. Moi je griffe les murs glacés de ton absence, les murs non fissurés par le temps qui ne peut durer sous tes paupières. Toi la cendre. Moi le sang. Feuille légère, ta voix. Pétrifié ce chant. Toi tu n'es même...
1 2 > >>
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires