Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 615 225
Newsletter
Archives
ombre
2 février 2023

SOIF

SOIF
Vous avez apposé votre ombre sur mon ombre, et mille chevaux fous ont pris le grand galop pour avaler le vent, le vent sauvage. Et d'entre ombres leur mue en oiseaux de folie, c'est mon souffle buvant à même votre nuit. C'est la soif, n'est-ce pas, qui...
23 novembre 2021

MIQUEL MARTI I POL

MIQUEL MARTI I POL
Il y a les pierres et les gens et tant de choses que tu peux toucher avec les mains ! Jusqu'à ce que tu te rendes compte un jour, épouvanté, que les années passent et que tu ne te déplaces plus qu'autour de ton ombre. . Hi ha les pedres i els arbres i...
28 octobre 2021

SOMBRA Y LUZ

SOMBRA Y LUZ
Dans les ocres de ma mémoire et les reflets mordorés d’un automne alangui, je revois encore les paysages qu’il dessinait pour moi . Le bleu outremer venait à peine de renaître sous ses doigts, ses mains jouaient sur mon corps leurs gammes de promesses,...
23 octobre 2020

LAETITIA EXTREMET...Extrait

LAETITIA EXTREMET...Extrait
Je pose un mot, un caillou, ma besace et tout s’efface que sont devenus les odeurs, les matins et la pluie et ton rire en cascade le vent dans les volets et les heures tranquilles au rebord de l’instant Je reviens de la nuit où j’ai cherché ton ombre...
20 mai 2020

BRUNO ODILE...Extrait

BRUNO ODILE...Extrait
Ô combien il me plairait de ne pas renoncer à la joie en donnant un sens aux jours qui viennent ! Ma solitude est une porte défoncée, un levain sans adjonction, un ébruitement de l’ombre mourante à la lumière. La joie est punie lorsqu’elle reste sur le...
18 mai 2020

DANS LE TUMULTE DU LABYRINTHE...Extrait

DANS LE TUMULTE DU LABYRINTHE...Extrait
Les forges de l’ombre . . . . Les mélodies silencieuses des feuilles tournoient là où le mur au soleil montre ses lézardes comme les échardes scintillantes des vagues errant vers leurs mots affamés de caresses et de mies de lunes offertes par les chants...
30 avril 2020

AUTOPORTRAIT SANS MIROIR

AUTOPORTRAIT SANS MIROIR
Il me faut maintenant un arrêt, une halte prolongée, une place dans le creux, dans les plis, hors de l'impatience. Voici mon lieu de vie mal situé encore, inachevé, à la frontière de la démesure, de l'utopie. C'est une traversée extrême, infinie, du bord...
18 février 2020

UN CHANT AUX PAS D'OISEAU

UN CHANT AUX PAS D'OISEAU
Faut-il se dépouiller jusqu'à ce rien, cette racine nue, Ce trait de l'aube où le soleil se lève ? Mais ce sera de nuit, Les eaux du fleuve n'auront pas fini de nous dérouterQuand, soudain, quelques mots, à peine un souffle :Nous nous reconnaîtrons de...
7 juillet 2019

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait
Mon enfant court tout autour Tout autour de la mer La mer, île des temps passés Que le vent a emportée Lorsque soufflant sur le Ciel de la marelle La Terre s'est renversée Mon enfant court tout essoufflé Tout autour d'une dune enfarinée Une mamelle de...
4 juillet 2019

JEAN-CLAUDE IZZO...Extrait

JEAN-CLAUDE IZZO...Extrait
" Jadis tout avait un sens: et l’ombre et la lumière. Aujourd’hui tout n’est plus que justification: pour l’ombre comme pour la lumière. (Mais quelle science exacte peut répondre du silence majeur au faîte du clocher?)." . JEAN-CLAUDE IZZO .
10 avril 2019

PROMENADE

PROMENADE
Il est des lieux limpides où dorment les lumières, Filtrant l'intimité comme un secret d'église, Ces endroits qui invitent à se mettre en prière, Délivré du vulgaire à la mine trop grise. Cette grâce qui vient gercer les plaies impures, De nos fronts...
22 décembre 2018

FILS DE LUMIERE

FILS DE LUMIERE
des fils aux pères nous avons été qui ils seront avons-nous comprisqu'il restera du noirà la lumièreplus loin que nousmaintenant c'est toiqui me fais signepour creuserun ciel perduet fleurir un autresoleil MICHEL EKHARD ELIAL Oeuvre Salvador Dali
13 novembre 2018

RIEN N'OBSCURCIRA LA BEAUTE

RIEN N'OBSCURCIRA LA BEAUTE
Nulle défaite ne m’a été épargnée. J’ai connu le goût amer de la séparation. Et l’oubli de l’ami et les veilles auprès du mourant. Et le retour vide, du cimetière. Et le terrible regard de l’épouse abandonnée. Et l’âme enténébrée de l’étranger, mais rien...
4 novembre 2018

MAIS AVEC TANT D’OUBLI

MAIS AVEC TANT D’OUBLI
Mais avec tant d'oubli comment faire une rose, Avec tant de départs comment faire un retour? Mille oiseaux qui s'enfuient n'en font un qui se pose Et tant d'obscurité simule mal le jour. Ecoutez, rapprochez-moi cette pauvre joue, Sans crainte libérez...
28 octobre 2018

NULLE PART

NULLE PART
Nous n'habitons nulle part nous ne brisons de nos mains rouges de ressentiment que des squelettes de vent nous tournoyons dans un désert d'images diffusées par les invisibles ingénieurs du monde de la séparation permanente retranchés dans les organismes...
28 octobre 2018

ON

ON
À courir plusieurs lièvres à la fois, on loupe sa vie et tout le reste. On s'encombre d'illusions que l'on érige en rêves. On triche sur le fond, on joue avec la forme. On installe le mensonge en gardien d'artifices. On cueille la marguerite jusqu'à la...
28 octobre 2018

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait

LE BONJOUR ET L'ADIEU...Extrait
L'air au goût de sauge abeilles et lavandes dans le même soleil ombre douce de l'amandier... Le vent chasse le vent mais qui parlerait d'usure ? Les distances sont au coeur comme neige d'avril l'âcre goût d'un signe en fraude et qui s'éteint Mais la brûlure...
14 octobre 2018

LA VAGABONDE...Extrait

LA VAGABONDE...Extrait
Je te désirerai tour à tour comme le fruit suspendu, comme l’eau lointaine, et comme la petite maison bienheureuse que je frôle… Je laisse, à chaque lieu de mes désirs errants, mille et mille ombres à ma ressemblance, effeuillées de moi, celle-ci sur...
28 septembre 2018

SONGE...Extrait

SONGE...Extrait
J'espérais contraindre au silence l'infini qui croît en moi ce qui dans l'ombre retient mon souffle. . AGNES SCHNELL . Photographie Diana Meihing Lo
28 septembre 2018

AGNES SCHNELL...Extrait

AGNES SCHNELL...Extrait
On a replié sa vie comme une carte lue à l’envers. On a replié sa vie comme un livre où se terrent les dérapages et les boues. On est telle une vieille horloge obstinée dans le recul taiseuse depuis trop longtemps. On repousse le sommeil on se cogne à...
1 2 3 4 5 6 7 > >>
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires