Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 607 449
Newsletter
Archives
origine
4 août 2023

LES ENFANTS DES JOURS...Extrait

LES ENFANTS DES JOURS...Extrait
" Comme on le sait en Afrique noire et en Amérique indienne, votre famille est votre village entier, avec tous ses vivants et leurs morts. Et votre parenté ne finit pas chez les humains. Ta famille te parle aussi au crépitation du feu, dans la rumeur...
Publicité
Publicité
6 janvier 2023

JE NE DEMANDE QU'A AIMER

JE NE DEMANDE QU'A AIMER
Je viens sans raison sans saison sans maison. Je viens de l'encre et du papier. Je viens de tout et du néant. Je viens des muscles de la mer, des hanches des montagnes, des pieds nus sur la route. Je viens de l'eau. Je viens du vent. Je viens d'un ventre...
2 janvier 2022

AU FOND DU VISAGE, POEMES POUR UN AUTRE TEXTE

AU FOND DU VISAGE, POEMES POUR UN AUTRE TEXTE
Ce n’est pas en une fois Que je saurai ton visage Ce n’est pas en sept fois Ni en cent ni en mille Ce ne sont pas tes erreurs Ce ne sont pas tes triomphes Ce ne sont pas tes années Tes entailles ou ta joie Ni en ce corps à corps Que je saurai ton corps...
8 mars 2021

L'ALPHABET DES OISEAUX

L'ALPHABET DES OISEAUX
L'alphabet de la nuit résonne comme un chant de voyelles et consonnes stellaires, il est d'étoiles de lunes et de pensées égarées, de piétinements de millepattes, de gazouillis de nourrissons et d'oiseaux toujours en quête de leurs chants. Aux matins...
10 octobre 2020

IL ETAIT UNE VOIX

IL ETAIT UNE VOIX
... comme une blessure au cœur de la mémoire un secret perdu soudainement retrouvé la vie nous rompt le cœur et nous ouvre au hasard nous sommes si nus dans la lumière si pauvres et tant reclus le soleil est un songe au fond des mains un peu de cendre...
Publicité
Publicité
21 juin 2020

LE DERVICHE DES MOTS...Extrait II

LE DERVICHE DES MOTS...Extrait II
J’ouvre sur celui qui est né de lui-même dans l’eau du papillon double cri des abricots j’ouvre sur la gazelle rouge et la main du calligraphe dansant autour du noun pour la lune sacrifiée j’ouvre sur le sourire de la défunte chant de rosée humaine qui...
26 mai 2020

ÎLES...Extrait

ÎLES...Extrait
Soleil aux aplombs verts ces contrées étaient tiennes par toutes les racinesdes muscles et des pierrespar les nefs et le ventpar les tapis bengale des roches usagées où l’oraison des merss’achevait en exilspar la paupière close et tapissée de foudresces...
11 mars 2020

LA TRAPPE DU MONDE

LA TRAPPE DU MONDE
Faute de nom un non attend le nouveau-né innocemment tombé dans la trappe du monde. De sommeil en sommeil, il efface l’horreur, il s’efface en douceur dans d’étranges babils. Et comme la brindille espérant le vieux cèdre, sa sève d'origine où il pourrait...
5 septembre 2019

L'INOUBLIABLE...Extrait

L'INOUBLIABLE...Extrait
Nous avons grand désir De regarder le Jour, Un jour vertical, joyeux, Qui nous ramène à la source. Mais nul ne peut sans ailes Arriver tout droit à ce qui est Tout proche et le saisir Et venir sur l'autre versant. Orienté vers l'origine, attiré Par la...
9 août 2019

CAHIERS DE DOUAI...Extrait

CAHIERS DE DOUAI...Extrait
Le Soleil, le foyer de tendresse et de vie, Verse l'amour brûlant à la terre ravie, Et, quand on est couché sur la vallée, on sent Que la terre est nubile et déborde de sang ; Que son immense sein, soulevé par une âme, Est d'amour comme Dieu, de chair...
18 février 2019

QUI VIVE...Extrait

QUI VIVE...Extrait
... ton haleine chaude sur le cou de la nuit ou le petit matin naissant entre nos doigts nous voici tout vivants plongés dans l'éphémèred'une foudre sans lieu ni point d'impact au solhors chair de passage mais quelle voix appelleinaudible aux entours...
18 janvier 2019

ALAIN SUIED...Extrait

ALAIN SUIED...Extrait
Etre un arpent ou une nuée de rêve insituable de l'origine. . ALAIN SUIED . Oeuvre Françoise Suzanne
27 décembre 2018

LAISSEZ MOI VOUS DIRE...

LAISSEZ MOI VOUS DIRE...
... Laissez-moi vous dire que le poète n'a pas la vie facile dans un monde devenu ce manteau de ténèbres, pailleté d'éphémère par une actualité exténuée en quelques heures, qu'on renouvelle tous les jours et qui tient toute la place avant de s'effacer....
5 mai 2018

DANS LE DOUTE ET LA FERVEUR...Extrait

DANS LE DOUTE ET LA FERVEUR...Extrait
... Le monde, oui, dans sa beauté cruelle, je ne veux pas le dire Si je me tais, c'est colère et défi, incandescence Pourtant je pourrais dessiner les dentelles du possible, ombres chinoises sur l'écran du réel, le rêve, suraigu, d'une île de soleils...
19 février 2018

CE QUI DEMEURE

CE QUI DEMEURE
Chacun souffre de l'harmonie désaccordée du vivant. Ce qui demeure, c'est ce qui n'est pas nous au fond de nous. Cette commune et vacillante mémoire de l'origine. . ALAIN SUIED .
22 août 2017

LES INEDITS ( 12 )

LES INEDITS ( 12 )
Près du visage que tu aimes Se trouvent les lucioles Se trouvent les baisers Non encore échangés Se trouve l’argile de l’origine Près du visage que tu aimes Se trouvent les oiseaux Non encore envolés Les secrets non encore dévoilés Se trouve la genèse...
21 août 2017

HEURE D'EXIL

HEURE D'EXIL
Je te dédie cet espace librement consenti je te dédie ce retour ce vol contre vents et nuages contre la montre vers cette terre naufragée dans mon âme Je te dédie cette lumière cette musique et les mille frôlements de nos corps Je te dédie ce voyage recommencé...
12 juin 2017

LE TEXTE NATAL

LE TEXTE NATAL
Ne désespère pas d’enfin trouver la métaphore de ce qui apparaît sans naître et n’ose vraiment apparaître : vie de plume, vie de vent, vie soufflée, vie rêvée, en filigrane ou murmurée et quand la séquence s’efface dans les brumes d’et caetera, fatigué...
27 janvier 2017

NOIRS DANS LA NEIGE

NOIRS DANS LA NEIGE
« Noirs dans la neige… Dans un trou clair… » Arthur Rimbaud Les Effarés « Où le blanc trouvait avec le noir une substance commune » Maurice Blanchot Thomas l’obscur Pour Emmelle et Charles Juliet . Ce texte abandonné. Un commencement sous. Cette terre...
18 décembre 2016

ODE AU DICTIONNAIRE...Extrait

ODE AU DICTIONNAIRE...Extrait
Au nom d’Alpha, de Bêta, grands-prêtres du langage, Veaux d’or de la Loi et maîtres des cérémonies, Chefs de la chronologie, pères de l’alphabet, Qui est origine et fin, de tout temps à jamais, En ce livre lourd, épais, plurivolumineux, Sur lequel on...
Publicité
Publicité
1 2 3 > >>
EMMILA GITANA
Publicité
Pages
Tags
Derniers commentaires
Publicité