Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 607 700
Newsletter
Archives
perdition
1 septembre 2019

CELEBRATIONS & CREPUSCULES...Extrait

CELEBRATIONS & CREPUSCULES...Extrait
... Du silence au silence, nous voguons, mi-ivres mi-navigateurs, la boussole du désir, la boussole de l’urgence à la main. Nous sommes des bateaux effarés dans les vagues, et pourtant, nous embrassons cette vie – la tempête est notre plus sûr allié pour...
Publicité
Publicité
17 juillet 2019

LES OISEAUX PERDUS

LES OISEAUX PERDUS
Merci Ananda... Le matin compte ses oiseaux Et ne retrouve pas son compte Il manque aujourd'hui trois moineaux Un pinson et quatre colombes Ils ont volé si haut, la nuit, Volé si haut, les étourdis, Qu'à l'aube ils n'ont plus trouvé trace De notre terre...
28 août 2018

LES PLUMES D'EROS...Incipit

LES PLUMES D'EROS...Incipit
Désormais, l’état lumineux a changé d’orientation : il est à présent isolé et n’ouvre que sur lui-même. Si j’essaie d’en préciser la nature, je n’aperçois que sa ressemblance avec l’espace qu’autour de moi ouvre le regard. Non, ce dernier est substantiellement...
28 mai 2016

REQUIEM...Extrait II

REQUIEM...Extrait II
« Entre les roses noircies et ces traînées de bave orange hier encore capucines, un aster tend ses rameaux de fleurs fripées, tremble silencieusement, supplie ! Détresse pour détresse, il n’est pas d’abîme entre celle des plantes et celle des hommes....
13 avril 2016

LA METAMORPHOSE DE NARCISSE...Extrait

LA METAMORPHOSE DE NARCISSE...Extrait
. .. Narcisse, tu perds ton corps, emporté et confondu par le reflet millénaire de ta disparition, ton corps frappé de mort descend vers le précipice des topazes aux épaves jaunes de l’amour, ton corps blanc, englouti, suit la pente du torrent férocement...
Publicité
Publicité
1 avril 2016

JOUR DE LIESSE, JOUR DE COLERE...Extrait

JOUR DE LIESSE, JOUR DE COLERE...Extrait
Elle le regarde longuement, détourne les yeux au moindre mouvement qu'il fait. Elle voudrait lui parler, lui demander sa raison d'être là. Elle voudrait l'interroger, l'écouter. Elle voudrait comprendre. Elle craint l'abrupt du regard, l'éclat soudain...
2 mai 2015

ELLE NE SUFFIT PAS L'ELOQUENCE

ELLE NE SUFFIT PAS L'ELOQUENCE
Elle ne suffit pas l’éloquence. Mon cœur ce soir se balance Et glisse au fil d’une paupière Lampion de misère Qui n’éclaire pas ma nuit. Homme noir mais non d’onyx, Homme couleur de dépit Titubant par le marais des petites haines, Tu voudrais Comme une...
21 avril 2013

LE PRINTEMPS DE LA COLERE

LE PRINTEMPS DE LA COLERE
A mes amis, connus et inconnus, aux enfants, aux arbres, aux oiseaux, aux poètes et à tous les regards en quête de lumière. Jours de colère . Et chaque jour un peu plus, en piétinant l'asphalte, elle se plante dans le corps, tout le corps, des pieds qui...
31 août 2010

AU PIED D'UNE STELE DE VERRE....Extrait

AU PIED D'UNE STELE DE VERRE....Extrait
Homme de nulle part je ne peux pas être ce (ceux) que vous croyez Je trône dans un cimetière de vieilles pelles mécaniques. Je voudrais bien sûr m’en aller me perdre je ne sais où… Mais je dois rester con prêt en cible au cœur du son des cordes d’un ring...
22 février 2010

LA NUIT REMUE...Extrait

LA NUIT REMUE...Extrait
Celui qui n’accepte pas ce monde n’y bâtit pas de maison. S’il a froid, c’est sans avoir froid. Il a chaud sans chaleur. S’il abat des bouleaux, c’est comme s’il n’abattait rien. Mais les bouleaux sont là par terre et il reçoit l’argent convenu, ou bien...
12 avril 2009

LA ROUILLE DES JOURS..Extrait

LA ROUILLE DES JOURS..Extrait
Le monde a perdu son visageen suivant le « veau d'or »sur la belle autoroutequi poursuit les mirages :Richesse ... Pouvoir ... Impunité ... métamorphosant le quidamen un robot de chair ... La campagne disparaîtau profit des mégapoles ...Villes carnivores...
Publicité
Publicité
EMMILA GITANA
Publicité
Pages
Tags
Derniers commentaires
Publicité