Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 616 615
Newsletter
Archives
quete
23 mai 2022

EXTRAITS DU LARGE...Extrait

EXTRAITS DU LARGE...Extrait
Écrire, dis-tu, face à la mer, et s’il y a du vent à la place des mots, une main tendue pour toute syntaxe, une quête, un murmure à la place du style, c’est que tu donnes rendez-vous à l’inconnu du large qui bat son rythme profond, ses lames de fond à...
8 décembre 2021

EPERDUMENT

EPERDUMENT
Jour anniversaire de la naissance d'Agnès Schnell....Tu nous manques, Agnès... Cheminement vers le vide le tranchant, silence sans fruits. On aimerait la rotondité sans entrée ni issue sans néant sans finitude, on aimerait… On se prendrait un jour par...
2 janvier 2019

VOEUX...

VOEUX...
Puisqu’au final, nous avons chacun nos nuages à portée de main, j’aimerais donc éclater les miens afin de voir tomber sur vous, à la manière d’une pluie furieuse, des torrents infinis de joies, de délices et de douceurs et que la beauté comble, de ses...
8 juillet 2018

DERRIERE LA PORTE

DERRIERE LA PORTE
Un jour sur terre, le swing de la misère Dégoulinant de l’étagère à ampères Illuminera les dernières miettes Les restes d’un festin et les verres vides De la clémence enlacée en paupiettes Sur la table « nostre » dépitée de lipides Le flux du pain chaud...
25 juin 2018

D'ARGILE ET DE SOUFFLE...Extrait

D'ARGILE ET DE SOUFFLE...Extrait
A Geoffrey Oryema . Feuilles, petites aiguilles qui claquent comme claque le vent contre les jours et perce peu à peu le brouillard Voici le temps, mon âme. Retourne-le sans hâte. Traverse chacune des arches qu’il érige ; prends dans ta main les pierres...
6 avril 2018

L'AMER NOUS GUIDE...

L'AMER NOUS GUIDE...
Je suis né d’une erreur du vent et de la mer c’est pourquoi j’ai vécu au rythme des marées entre les hommes et dieu je n’ai pas pu choisir poisson-lune égaré sur un trottoir vitreux je n’ai fait que passer sans pouvoir respirer un enfant replié s’est...
31 décembre 2017

2018...

2018...
Le poème de la vie se goûte ainsi, au passage des années nomades. Nous nous savons passants et passagers des secondes. Bergers des heures creuses. Des jours éblouis par le rayon de lumière au fond de nous. Nous cherchons ce puits où notre silence s'enfuit...
27 juin 2017

VOLEES D'ACTES DE PAROLES EN EPANCHEMENTS

VOLEES D'ACTES DE PAROLES EN EPANCHEMENTS
Le temps accumulant compulsivement les années, l’homme égare ses valeurs qu’en principe, il « discerne » ; le mirage de sa raison trop hantée par l’écho n’éprouve estime et patience que pour ce qui le leurre... Marée retirée : maintenant se trouve presque...
5 juin 2017

JIDDU KRISHNAMURTI... Extrait

JIDDU KRISHNAMURTI... Extrait
Nous sommes tellement conditionnés à croire que sans la maîtrise c'est le laisser aller, qu'il est alors impossible de voir que le laisser aller est directement lié à la quête de maîtrise. L'état de conflit interne de l'humanité ne cesse de s'auto-alimenter,...
1 juin 2017

SENS, PRESENCE, ABSENCE, CONSCIENCE

SENS, PRESENCE, ABSENCE, CONSCIENCE
Sens…vous avez dit « sens » ? Y a-t-il un sens à la quête de sens de l’Homme ? Et si sa quête de sens était une quête de sens interdit ? Comment interpréter la présence, chez l’Homme, de la conscience ? La conscience humaine, n’est-ce pas d’abord une...
4 mars 2017

JEAN-MARC LA FRENIERE...Extrait

JEAN-MARC LA FRENIERE...Extrait
Aucune quête n’est inutile même si parfois elle pèse comme la neige sur la branche. Je cherche des mots qui soignent, des mots qui sentent frais, des mots qui disent vrai des mots trempes à lavette pour nettoyer mon âme, des mots qui désinfectent, des...
16 février 2017

QUESTIONS DE POESIE

QUESTIONS DE POESIE
Dans ta patrie de neige, Quête muette des mots depuis toujours, jusqu'à l'ultime frontière. Viens boire à l’arc-en-ciel de la beauté Au grand passage Au lien à la terre Point de paroles vaines pour l’enfance absente des mots Natale est la lumière Silencieuse...
9 septembre 2016

AVEC TOI VIENT L'ÉTÉ AUX PIEDS DE SAUGE ROUGE

AVEC TOI VIENT L'ÉTÉ AUX PIEDS DE SAUGE ROUGE
"Échanger paroles est acte des amoureux" François Rabelais . Tu m'écris. Jour après jour, chaque bouffée de ton souffle m'écrit, comme, une à une, les fleuraisons des heures. Tu m'écris, aristotélicienne, en élaborant des repas savoureux. Tu m'écris quand...
4 septembre 2016

PHILIPPE TANCELIN

PHILIPPE TANCELIN
Vous franchissez la vie en la soulevant de l'insuffi des rêves anciens par la chair des questions ensevelies en ce bouquet offert à tant de gestes redoutés Qu’est-ce qu'un ciel sans l'espoir des yeux qui le lèvent? Qu’est-ce qu'un jour sans le courage...
18 juillet 2016

MAHMOUD DARWICH... Extrait de son allocution inaugurale à la Cité du Livre d’Aix-en-Provence, avril 2003

MAHMOUD DARWICH... Extrait de son allocution inaugurale à la Cité du Livre d’Aix-en-Provence, avril 2003
Merci Thami "Sans doute avons-nous besoin aujourd’hui de la poésie, plus que jamais. Afin de recouvrer notre sensibilité et notre conscience de notre humanité menacée et de notre capacité à poursuivre l’un des plus beaux rêves de l’humanité, celui de...
29 juin 2016

AMITIE, J'AI DIT AMITIE

AMITIE, J'AI DIT AMITIE
On construit ceux qu’on aime et on se construit avec eux, ne pourrait nous les faire désaimer aucune faille : toujours s’oriente vers eux la boussole du cœur, on ne peut en recevoir nulle peine intentionnelle. Même disparus ils continuent de nous augmenter,...
16 décembre 2015

LE MUR MURMURE

LE MUR MURMURE
La chaise en pierre Toute nue Face au mur Pendue Entre ciel et terre Dévisage Les pierres Crépues de crasse Lancinantes Je me situe Face à la brèche Qui donne sur le cœur De la mémoire murale Est- ce que le vieux mur Se rappelle en lui Des premières mains...
5 décembre 2015

LA TRANSPARENCE

LA TRANSPARENCE
Inaugurer la transparence, voir à travers un corps, une idée, un amour, la folie, distinguer sans obstacle l'autre côté, traverser de part en part l'illusion tenace d'être quelque chose. non seulement pénétrer du regard dans la roche mais ressortir aussi...
27 novembre 2015

POEME A CRIER...Extrait IV

POEME A CRIER...Extrait IV
... Déchirure les barbelés intimes déchirure la flamme que même l’eau avive déchirure la peau affolée et la faim comme un gouffre déchirures nos mots que nous glissons sous l’aile des oiseaux. Un jour peut-être la nausée ne sera qu’oubli un peu de brume...
11 novembre 2015

LIBRES DESERTS DES IVRESSES

LIBRES DESERTS DES IVRESSES
La vérité, la liberté Ne promettent que l'essentiel Un flux accru de solitude De vagues sensations de glace L'impossibilité de dire Et le vrillement permanent De l'exigence de se taire Sur ce que nous désirions dire La constante instabilité Des émotions...
1 2 > >>
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires