mardi 27 juin 2017

VOLEES D'ACTES DE PAROLES EN EPANCHEMENTS

Le temps accumulant compulsivement les années, l’homme égare ses valeurs qu’en principe, il « discerne » ; le mirage de sa raison trop hantée par l’écho n’éprouve estime et patience que pour ce qui le leurre... Marée retirée : maintenant se trouve presque vide la maison qui grouillait de nos vies et de nos objets, à la commode près et sa lourde plaque de marbre s’excusant d’être là, dérive sans affectation... Je sais la terre : j’en garde tous les jours sous les ongles. La pensée d’être mis sous elle ne m’effraie en rien. De la... [Lire la suite]

mercredi 19 novembre 2014

SIRENES

Vers la vague assagie,des impulsionstoujours freinéestoujours retenues.un excès de selou d'ombresune forêt d'algues peut-être ?Arrêt soudain du ventsi ce n'est le froissementd'une aileencore invisible.Arrêt du mouvementsur une montée d'eau,une lêchuresur rocs et falaises. .   AGNES SCHNELL   .   Oeuvre James Draper    
Posté par emmila à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,