Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 612 209
Newsletter
Archives
sentiment oceanique
2 août 2022

OCEANIQUE

OCEANIQUE
Qu'emportent les hirondelles les martinets au vol désuni de l'essaim bravant la grande traversée des mers caniculaires les touffeurs et les plumes de chaleur d'une saison en enfer ? La brise fraîche le doux zéphyr qui halètent et ne sont plus L'azur sans...
5 août 2018

CONNAISSANCE PAR LES LARMES...Extrait

CONNAISSANCE PAR LES LARMES...Extrait
Sentir que la mer, son appel lancinant, est le seul vrai terreau mélodique et rythmique. Aimer que, chaque fois, elle nous ramène, soudain plus vivants, à l'origine des sons et des larmes. Prendre le pouls de la mer, c'est prendre le pouls du cosmos et...
2 septembre 2012

AU BEAU MILIEU DE MOI...Extrait

AU BEAU MILIEU DE MOI...Extrait
Je connais tout du Mouvement sans savoir que je suis si vivante Que je suis le premier fragment de la danse l’aile encore pliée sur mes branches à respirer. La première flamme. La première musique. Je sais seulement le trajet des sons pour la rencontre...
11 mai 2011

LE POEME CONTINU...Extrait

LE POEME CONTINU...Extrait
J' embrasse le degré et l'espace. Mon désir porte le parfum de la nuit. Je murmure tes cheveux et ton ventre, ô la plus nue et la plus blanche des femmes. En moi coule la cire d'Espagne et le camphre, je découvre tes mains, ta bouche s'élève jusqu'au...
26 avril 2011

UNE JOIE FORTE

UNE JOIE FORTE
Nous avons marché sur des chemins silencieux et déserts. Nous y avons connu la pluie. Nous avons cueilli des prunelles vertes au bord de la Sorgue. Elles étaient juteuses. Les figues sont restées à sécher sur le muret qui longe la rivière. Nous les avons...
28 novembre 2010

QUI N'AIME PAS...

QUI N'AIME PAS...
Qui n'aime pas l'eau pure a le cœur peu sincère Qui n'aime pas le pain mal juge la terre Qui se calfeutre et n'aime pas le vent N’aura pas l'espace et n'aura pas l'aventure Ni les pleurs du départ ni son destin devant Celui-là passe et ne sait pas qu'il...
7 juillet 2010

APPROCHE DE LA PAROLE

APPROCHE DE LA PAROLE
Eau océane qui bruis si familère dans mes cellules, indifférente ta houle qui m’emporte. Et moi je bégaie. J’arrache avec peine des fragments d’herbes et de rochers, des sons mal dégrossis, cloués ici-là d’une joie étrange. Mais j’entends le chant. Il...
2 mars 2010

LE ZERO ET L'INFINI

LE ZERO ET L'INFINI
« Roubachof marchait dans sa cellule. Autrefois, il se serait pudiquement privé de cette espèce de rêverie puérile. Maintenant, il n'en avait pas honte. Dans la mort, le métaphysique devenait réel. Il s'arrêta près de la fenêtre et posa son front contre...
EMMILA GITANA
Pages
Tags
Derniers commentaires