Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 607 700
Newsletter
Archives
separation
2 février 2024

BRUNO RUIZ ...Extraits

BRUNO RUIZ ...Extraits
Un jour bientôt je rejoindrai le pays de tes mains. Il y aura un soleil immense au-dessus de l'arbousier. Tu verras. Nous n'aurons plus mal nulle part. Nous n'aurons plus besoin de nous attendre. L'infini nous fera rire. Tes beaux yeux demeureront entre...
Publicité
Publicité
19 mai 2020

POEMES DE SAMUEL WOOD...Extrait

POEMES DE SAMUEL WOOD...Extrait
... Feindre d'ignorer les lois de la nature Réincarner en songe la forme abolie, Prêter au mirage les vertus d'un miracle Est-ce pour autant faire échec à la mort ? Tout au plus douter qu'elle nous sépare, Que soit un fait le fait de n'être nulle part....
9 mai 2020

RÉCIPROQUE

RÉCIPROQUE
Enfin abandonnant après toi les jetées, La grouillance du port où rouillent les attaches Lien rougeâtre des chaînes ombilicales Et les marins rieurs -vois encore dans leurs yeux ces alcools qui dansent- Tu partiras Droit devant, vers cette ligne qui s'incline...
2 novembre 2018

POURQUOI LES MORTS...Extrait

POURQUOI LES MORTS...Extrait
Pourquoi les morts toujours nous devancent . Pourquoi leur silence comme un visage nous blesse . Pourquoi ne sont-ils plus séparés . Pourquoi les morts ne sont plus inconnus . Par où se fait-il qu'ils se reconnaissent . Faut-il que batte en eux un cœur...
19 août 2018

VRAIE LUMIERE NEE DE VRAIE NUIT

VRAIE LUMIERE NEE DE VRAIE NUIT
Âme soeur Entends-tu ce qui Vient de l’heure, ce qui Vient du coeur, à l’heure De l’abandon, à l’heure Du crève-coeur, Ce battement depuis La naissance Les entrailles maternelles, Déchirant l’écorce Terrestre, ce battement Qui cherche à se dire, Qui cherche...
Publicité
Publicité
27 novembre 2013

EMILY DICKINSON

EMILY DICKINSON
Le son le plus triste, le son le plus doux, Le son le plus fou qui enfle, - C'est celui que font les oiseaux, au printemps, Quand la nuit délicieusement tombe, Sur le fil, entre mars et avril - Frontière magique Au-delà de laquelle l'été hésite, Presque...
11 octobre 2012

PAUL MARI

PAUL MARI
Je ne devrais pas rompre la nuit Me souvenir de ces jours Qui ne laissaient rien dans leur marge. C'était trop comme "Il était une fois" Dans ces contes qui jamais ne finissent Je ne devrais pas respirer de ton souffle T'entendre marcher, dire ces mots...
17 juin 2012

LE SIGNE LE PLUS OBSCUR...Extrait

LE SIGNE LE PLUS OBSCUR...Extrait
pendant que tu respires je m’entoure de créneaux et de pervenches d’enfance ingrate et de soieries de tout ce qui permet de te surprendre dans la rue basse où ton souffle se coupe pendant que tu respires je m’entoure de précautions glissantes et de haies...
19 mai 2011

L'HOMME RAPAILLE...Extrait

L'HOMME RAPAILLE...Extrait
Tu fus quelques nuits d'amour en mes bras et beaucoup de vertige, beaucoup d'insurrection même après tant d'années de mer entre nous à chaque aube il est dur de ne plus t'aimer parfois dans la foule surgit l'éclair d'un visage blanc comme fut naguère...
6 novembre 2009

LA MARCHE A L'AMOUR....Extrait

LA MARCHE A L'AMOUR....Extrait
Ta lumière n'a pas fini de m'atteindrece jour-là, ma nouvellement oubliéeje reprendrai haut bord et destin de poursuivreen une femme aimée pour elle à cause de toi . . . GASTON MIRON . . .
2 août 2009

OLTRE LE ONDE/ AU-DELÀ DES VAGUE

OLTRE LE ONDE/ AU-DELÀ DES VAGUE
L a bambina che è andata oltre le ondequando si volta non vede più terra, solo ondealte più alte di lei che la separanoda quello che ha lasciato sulla riva. E non c'è azzurro, rosa,non c'è più cielo o nacqua: luce purache stempera ogni schianto in una...
20 mai 2009

LA SOUDURE, D'UN PRESENT A CE QUE TU DIS ICI....

LA SOUDURE, D'UN PRESENT A CE QUE TU DIS ICI....
... comment réparer comment cicatriser comment faire oublier l’inoubliable partage et la séparation emportant les différences la différence de soi ce lieu des tombeaux de cendres d’ombres limite provisoire perméable imprévisiblement passage l’image, alors...
19 septembre 2008

LA GOUTTE D'EAU

LA GOUTTE D'EAU
La goutte d'eau était en pleurs, elle était loin de l'Océan. Et l'Océan s'est mis à rire ! « C'est nous qui sommes tout, ensemble. Qu'y a-t-il, en dehors de nous? Nous sommes les parties d'un tout. Lorsque nous sommes séparés, c'est par un point presque...
17 janvier 2008

PASSAGE EN DOUCE

PASSAGE EN DOUCE
Je songe à ma femme qui est parmi les fruits, les plantes, les oiseaux. Je me réveille à peine et je la sens présente. Je la dispute aux feuilles, aux abeilles, à la neige. Ses bras sont un ruisseau où je plonge mes doigts. La rosée tendrement vient me...
Publicité
Publicité
EMMILA GITANA
Publicité
Pages
Tags
Derniers commentaires
Publicité