Une fable s'égrène au vent ;
c'est le trille d'un oiseau --
et c'est un mot prisonnier
sur le bout de la langue ;
dans la trame du temps,
un mot plume en errance,
un mot plomb aux noces de la foudre.

C'est la couleur jaune,
le vert fébrile d'une feuille,
d'une aile...
C'est l'écheveau d'une ride
au front blême du ciel
et la meute clablaudeuse
des nuages --

C'est, dans le jour en fugue,
le déclin de l'été.

 

 

.

 

 

ANNE MARGUERITE MILLELIRI

 

 

.

 

nuria3,2

Nuria Rovira Salat par Amin Khelghat