Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EMMILA GITANA
Visiteurs
Depuis la création 1 607 589
Newsletter
Archives
29 juin 2010

QUI SERRE LA CEINTURE ?

QUI SERRE LA CEINTURE ?
Bicentenaire - 1991 : Dans la jungle ou dans le zoo - Jean Ferrat ... . Un gouvernement très habile, sans aucun doute! Après la main de fer sur les retraites, le fiasco de l'équipe de France et de ses dirigeants, un Mondial calamiteux et encore plus coûteux,...
Publicité
Publicité
29 juin 2010

PASSAGE ET PERMANENCE....Extrait

PASSAGE ET PERMANENCE....Extrait
Besoin de luicomme d’un champsarclé chaque matin Dedans mes joursil a tout misle pain le sella levure admirablel’épice et le jasmin Mes mots vont dans sa bouchecaresser l’ineffableIl lève en moi le bleuqui n’a point de maison Sa voix dort dans ma voixcomme...
29 juin 2010

JACCOTTET...

JACCOTTET...
Rappelle-toi, au moment de perdre pied, Puise dans cette brume avec tes mains affaiblies, Recueille ce peu de paille pour litière à la souffrance, Là, au creux de ta main tachée : Cela pourrait briller dans la main Comme l’eau du temps. . PHILIPPE JACCOTTET...
28 juin 2010

MISERE DE LA KABYLIE

MISERE DE LA KABYLIE
Par un petit matin, j’ai vu à Tizi-Ouzou des enfants en loques disputer à des chiens kabyles le contenu d’une poubelle. À mes questions, un Kabyle a répondu : "C’est tous les matins comme ça." Un autre habitant m’a expliqué que l’hiver, dans le village,...
28 juin 2010

LE GRAND VIAGER...Extrait

LE GRAND VIAGER...Extrait
Rassembler sans répit. Savoir qu’une main cause Au centre de l’esprit, Que nous lui devons l’être Le gîte et le couvert La forme des fenêtres Et les mots de nos vers. Être une artère étanche Du silence au papier, Capter la lippée franche Du fer et des...
Publicité
Publicité
28 juin 2010

PABLO PICASSO

PABLO PICASSO
Tout le monde veut comprendre la peinture. Pourquoi n’essaie-t-on pas de comprendre le chant des oiseaux ? Pourquoi aime-t-on une nuit, une fleur, tout ce qui entoure l’homme, sans chercher à les comprendre ? Tandis que pour la peinture on veut comprendre....
28 juin 2010

DANS LA NUIT SURVIVANTE

DANS LA NUIT SURVIVANTE
j'apprends très lentement à vivre à ciel ouvert j'enterre la face humaine sous des gangrènes d'or et j'ai abandonné des tessons de soleil dans la chair oubliée des hommes inutiles dans la nuit survivante les hommes sont contagieux il y a des fusils plus...
28 juin 2010

RENE CHAR

RENE CHAR
Toute vie qui doit poindre Achève un blessé. Voici l’arme, Rien, Vous, moi, réversiblement Ce livre, Et l’énigme Qu’à votre tour vous deviendrez Dans le caprice amer des sables. . RENE CHAR .
28 juin 2010

PROVERBES DU SILENCE ET DE L'EMERVEILLEMENT...Extrait

PROVERBES DU SILENCE ET DE L'EMERVEILLEMENT...Extrait
L'homme des mots est un symbole brisé étranger à son Double-de-silence. Ses paroles : d'obscurs signaux à la rencontre de l'énigme qui les émet d'un côté et de l'autre côté les efface en silence . MICHEL CAMUS . Photographie Bona Mangangu
28 juin 2010

LE SEJOUR INVISIBLE...Extrait

LE SEJOUR INVISIBLE...Extrait
On croit vivre pour toujours dans les plis d'un visage, dans son accueil, la tessiture d'une voix, mais un jour, ce visage se ferme, cette voix s'éloigne peu à peu jusqu'à n'être plus que silence, ce corps devient un étranger, tous les souvenirs s'estompent,...
27 juin 2010

BUVEURS DE BRAISE...Extraits

BUVEURS DE BRAISE...Extraits
« O touareg Ou bien l’orgueil d’une vie fière une vie qui ne soumet pas même la dignité de l’ennemi la mort Ou alors l’effacement jusqu’au résidu de notre semence cette goutte de sueur qui déjà se confond avec le gravier pavant la voie de l’infini nomade...
25 juin 2010

QUI A DIT QUE MOURIR ETAIT PARTIR ?

QUI A DIT QUE MOURIR ETAIT PARTIR ?
On invente les mots pour cacher quelque chose, pour ne pas se fourvoyer, dans le pire des cas pour se sauver... parce que rêver dans cet Age du feu, prendre le chemin de l’exil ou survivre, équivaut à une trahison. Le poème nous dénonce. La vérité a laissé...
25 juin 2010

LE TEMPS

LE TEMPS
Pour Vincia . Et l'astronome dit, Maître, qu'en est-il du Temps ? Et il répondit : Vous voudriez mesurer le temps, qui est infini et incommensurable. Vous voudriez ajuster votre conduite et même diriger la course de votre esprit en fonction des heures...
24 juin 2010

LE JOUEUR DE DES

LE JOUEUR DE DES
Traduction de Jalel El Gharbi .Qui suis-je pour vous dire Ce que je suis en train de vous dire ?Moi qui ne suis pas un galet poli par les eauxA en être devenu une figureNi un roseau percé par les ventsA en être devenu une flûte… Je suis le joueur de désTantôt...
24 juin 2010

CONTRESENS

CONTRESENS
Lorsque nombres et figures ne seront plus La clef de toutes créatures, Lorsque tous ceux qui s’embrassent et chantent En sauront plus que les savants profonds, Lorsque le monde reprendra sa liberté Et reviendra au monde se donner, Lorsqu’en une clarté...
24 juin 2010

SILENCE

SILENCE
Ça n’est pas tout à fait le silence. Ça y ressemble, pourtant. Mais c’est plus trouble, moins transparent. Là au fond, il y a une rumeur, une humanité, une matière commune. Des voix, des rires, un tissu familier d’enfances et de souvenirs. Puis, de part...
24 juin 2010

ÊTRE LE SILENCE

ÊTRE LE SILENCE
Tuer en moi tout désir, humilier en moi toute exaltation, ébraser toute étincelle, tout ce qui me rappelle à l’ordre du devenir. Il ne doit, en moi, ne demeurer rien. Non pour y instaurer un quelconque culte de la foi et de la lumière. Mais pour y édifier...
23 juin 2010

IL Y A SUR CETTE TERRE...

IL Y A SUR CETTE TERRE...
Il y a sur cette terreIl y a sur cette terre ce qui mérite de vivre : les hésitations d’avril, l’odeur du pain à l’aube, les opinions d’une femme sur les hommes, les écrits d’Eschyle, les débuts d’un amour, de l’herbe sur des pierres, des mères se tenant...
23 juin 2010

PASSAGE ET PERMANENCE...Extrait

PASSAGE ET PERMANENCE...Extrait
J ’apprends par cœur le verbe aimer dit l’amoureuse Je le pratique avec les sources J’en souffle le feu sur la cendre pour réveiller le Temps mortellement touché J’en bassine les draps somptueux de l’enfance J’en sers de longues friches à labourer céans...
23 juin 2010

PRINTEMPS

PRINTEMPS
(A Jean L’Anselme) . Avec la montée de la sève Mon Dieu ! Quelle circulation dans les bois ! On nous signale De très nombreux accidents dans les cassis Des ralentissements dans les frênes Et Du côté des chênes-lièges Quinze kilomètres de bouchons . JEAN-CLAUDE...
Publicité
Publicité
1 2 3 4 > >>
EMMILA GITANA
Publicité
Pages
Tags
Derniers commentaires
Publicité